Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
30% sur les abonnements PlayStation Plus & PlayStation Now
41.99 € 59.99 €
Voir le deal

 

 Budget 2008, un pas de plus vers la faillite

Aller en bas 
AuteurMessage
deniserp
Modérateur
Modérateur
deniserp

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 36
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Empty
MessageSujet: Budget 2008, un pas de plus vers la faillite   Budget 2008, un pas de plus vers la faillite EmptyMar 9 Oct - 18:49

Citation :
Budget 2008, un pas de plus vers la faillite

Publié le 09 octobre 2007

Par Benoîte Taffin et Christophe Maillard, respectivement porte-parole de l'association Contribuables associés et analyste de l'association Liberté chérie.

Le budget 2008 semble réjouir le gouvernement et certains députés de la majorité. Hervé Mariton (UMP) considère que le projet de budget « ne détériore ni n'améliore la situation financière du pays ». Ces propos sonnent faux. Un constat s'impose en effet avec évidence : le déficit se poursuit et la dette publique se creuse.

Si les prévisions de déficit ont été revues à la baisse pour 2007, à 39 milliards d'euros, celui-ci devrait à nouveau augmenter en 2008 puisque c'est un trou de 41,7 milliards d'euros que le gouvernement an-nonce. Ces chiffres sont basés sur un prévisionnel de croissance qui sera d'autant plus difficile à atteindre que les réformes structurelles, dont le pays a besoin, ne sont pas menées.

Ces chiffres sur le budget dissimulent une réalité inquiétante, celle de la dette publique. Évaluée à plus de 1 150 milliards d'euros, son poids est en réalité plus important, du fait d'engagements tels que les retraites non provisionnées des fonctionnaires. Le rapport Pébereau, publié en décembre 2005, estimait que le montant de ces engagements était compris entre 790 et 1 000 milliards d'euros. Dès lors, le montant réel de la dette se monterait à plus de 2 000 milliards d'euros.

Lorsque François Fillon déclare être à la tête d'un État en situation de « faillite », son constat est lucide. Certains voient dans le déficit croissant la conséquence des « cadeaux fiscaux » initiés par Nicolas Sarkozy. Or, les difficultés budgétaires préexistaient à ces mesures. Pas un seul budget n'a été voté à l'équilibre depuis trente-trois ans. Le symptôme est donc structurel. Diminuer l'oppression fiscale, élevée en France, ne revient pas à faire des « cadeaux fiscaux ». N'oublions pas que les richesses prélevées sont le fruit du travail des Français. Laisser aux Français le fruit de leur travail n'est pas un cadeau, mais une simple justice.

La seule solution pour réduire la dette est d'avoir un budget excédentaire. Celà ne suppose pas, comme certains pourraient le penser, une hausse des impôts. En effet, toute hausse des impôts entraîne des effets désincitatifs sur le travail, qui se traduisent, in fine, par une baisse d'activité économique et une diminution des recettes issues des prélèvements obligatoires. Ce mécanisme, con-nu sous le nom d'« effet Laffer », fonctionne aussi à l'envers. C'est-à-dire qu'il est possible d'augmenter les recettes issues de l'impôt en baissant le taux des prélèvements obligatoires. Ceci est d'autant plus vrai que la pression fiscale diminue car les mécanismes incitatifs créés sont d'autant plus forts.

Il existe un autre levier, encore plus puissant, pour transformer le déficit budgétaire en excédent. Il s'agit de baisser les dépenses publiques. Tous les pays ayant connu un redressement au cours des dernières années ont dû passer par cette étape. La part des dépenses publiques dans le PIB a diminué de 7,7 % en Suède ou de 6,2 % en Finlande durant les dix dernières années. Concernant la France, il existe de nombreuses marges de manoeuvre afin de réduire les dépenses. Si certaines politiques coûteuses doivent être abandonnées ou réformées, le plus gros gisement d'économie est à chercher du côté des ressources hu-maines. Le traitement des fonctionnaires absorbe plus de la moitié du budget de l'État.

Nicolas Sarkozy avait souhaité le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux, lors des départs à la retraite. Le budget 2008 prévoit la suppression de 22 900 postes, soit le tiers des effectifs partant à la retraite. Les possibilités de non-remplacement sont pourtant très grandes, en particulier dans des ministères où les postes administratifs sont pléthoriques. Ce n'est en effet pas le nombre de postes d'opérationnels (infirmières ou professeurs) qu'il faut diminuer, mais la taille de nos administrations et leurs règles, souvent en décalage avec les besoins du terrain.

La réalité du budget proposé par le gouvernement contraste avec les propos alarmistes du premier ministre. Si la France est bel est bien en situation de faillite, c'est à des réformes structurelles qu'il convient de procéder. Quand on est au bord du gouffre, il peut être dangereux de faire un pas de plus.

Source : le figaro

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Gsemultipart25343st0
Revenir en haut Aller en bas
http://actionpourlaliberte.unblog.fr
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Empty
MessageSujet: Re: Budget 2008, un pas de plus vers la faillite   Budget 2008, un pas de plus vers la faillite EmptyMar 9 Oct - 19:06

L'effet Laffer n'a jamais été observé concrètement, c'est de la pure spéculation néoclassique à deux balles.
Faire des économies oui, mais au bon endroit.
Revenir en haut Aller en bas
deniserp
Modérateur
Modérateur
deniserp

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 36
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Empty
MessageSujet: Re: Budget 2008, un pas de plus vers la faillite   Budget 2008, un pas de plus vers la faillite EmptyMar 9 Oct - 19:15

Et pourtant, l'exemple de la France en est un cas concret. On voit très bien que la pression fiscale a conduit à affaiblir la croissance en France. On voit très bien de plus qu'il y'a des postes de fonctionnaires qui ne servent à rien. Maintenant, si l'Etat veut faire plus d'économie avec les fonctionnaires, je propose aussi en plus de supprimer les postes de fonctionnaires que celui-ci soit en contrat avec le privé, sauf pour la justice (après tout, il n'y a pas de raisons). Ainsi, l'Etat ferait encore plus d'économies.

Je démens aussi catégoriquement le fait que si les tâches administratives étaient effectuées par le privé, nous aurions une administration et un travail de moindre qualité. C'est pour ça que je proposerai aussi que les contrats des fonctionnaires passent tous du publique au privé. Ainsi, les économies seraient plus iimportantes.

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Gsemultipart25343st0
Revenir en haut Aller en bas
http://actionpourlaliberte.unblog.fr
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Empty
MessageSujet: Re: Budget 2008, un pas de plus vers la faillite   Budget 2008, un pas de plus vers la faillite EmptyMar 9 Oct - 19:20

La France tire ses investissements et donc sa croissance d'une très bonne qualité de serfvice public et d'infrastructure. Des tas d'enquêtes le montre. J'en ai déjà cité ici.

Baisser iédologiquement les dépenses ne rime à rien, il faut faire des économies intelligentes, suprimer les doublons voir triplons et décentraliser de façon efficace car nous sommes un pays très jacobin.

Ce qu'on fait avec EDF ou les autoroutes est stupide. De même que ne pas remplacer n'importe quel fonctionnaire sans réfléchir à leur déploiement est débile.
Revenir en haut Aller en bas
deniserp
Modérateur
Modérateur
deniserp

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 36
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Empty
MessageSujet: Re: Budget 2008, un pas de plus vers la faillite   Budget 2008, un pas de plus vers la faillite EmptyMar 9 Oct - 19:26

On peut très bien avoir la même qualité de service public dans le privé, je ne vois pas le problème.

Sur la décentralisation, je suis bien entendu d'accord avec toi, il faut en faire une intelligente et passer des 4 échelons (Etat, région, département, comune) à trois échelons (Etat, région, comune). Nous ferons beaucoup d'économies là dedans.

Je ne suis bien entendu pas d'accord avec toi sur EDF, comme je l'ai dit, je ne vois pas pourquoi le privé ferait moins bien son travail que le publique. je ne vois pas en quoi la concurrence poserait des problèmes là dedans.

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Gsemultipart25343st0
Revenir en haut Aller en bas
http://actionpourlaliberte.unblog.fr
Le Duelliste
Conseiller
Conseiller
Le Duelliste

Masculin
Nombre de messages : 2235
Age : 43
Personnage politique préféré : Lorenzaccio
Date d'inscription : 19/05/2007

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Empty
MessageSujet: Re: Budget 2008, un pas de plus vers la faillite   Budget 2008, un pas de plus vers la faillite EmptyMar 9 Oct - 19:37

Et pourquoi le privé ferait mieux ? Quand on voit la qualité de service de certains services justement passés à la concurrence, y'a vraiment de quoi hésiter (internet, téléphonie diverse, autoroutes, etc...)
Revenir en haut Aller en bas
deniserp
Modérateur
Modérateur
deniserp

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 36
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Empty
MessageSujet: Re: Budget 2008, un pas de plus vers la faillite   Budget 2008, un pas de plus vers la faillite EmptyMar 9 Oct - 19:43

Le Duelliste a écrit:
Et pourquoi le privé ferait mieux ? Quand on voit la qualité de service de certains services justement passés à la concurrence, y'a vraiment de quoi hésiter (internet, téléphonie diverse, autoroutes, etc...)

Je n'ai pas dit que le privé ferait mieux mais qu'il ferait aussi bien. De plus, pour rentrer dans la concurrence concernant internet, tu as besoin d'une licence. La licence étant en elle même une entrave à cette concurrence. Mais bon, là on sort du sujet ^^

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Gsemultipart25343st0
Revenir en haut Aller en bas
http://actionpourlaliberte.unblog.fr
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Empty
MessageSujet: Re: Budget 2008, un pas de plus vers la faillite   Budget 2008, un pas de plus vers la faillite EmptyMar 9 Oct - 19:54

Le public peut faire mieux ou peut faire pire, cela dépend des domaines. Ce que je reproche au "libéralisme" (qui n'est pas le miens), c'est de déclarer idéologiquement qu'à part pour les fonctions régaliennes (et encore) le privé et la concurrence font toujours mieux. C'est tout aussi sectaire que le collectivisme communiste.
Revenir en haut Aller en bas
david Le rhinocéros
Secrétaire
Secrétaire
david Le rhinocéros

Masculin
Nombre de messages : 646
Age : 50
Personnage politique préféré : Gilbert Montagné
Date d'inscription : 26/05/2007

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Empty
MessageSujet: Re: Budget 2008, un pas de plus vers la faillite   Budget 2008, un pas de plus vers la faillite EmptyMar 9 Oct - 20:03



Ta théorie de pasage des fonctionnaires vers le privé englobe t elle l'augmentation de ce qu'on nomme les frais fixes ( entre autres : le niveau des salaires ) car le privé devra prendre en compte l'écart actuels entre privé - publique - à compétence égale entre le privé et le public , on gagne moins dans le systeme actuel. A la poste par ex, nos petits facteurs sont souvent Bac + 5 . Est ce prévu cette ajustement logique car le privé paie plus normalement ? Ainsi, crois tu que tu obtiendras les économies souhaitées ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.boursorama.com
deniserp
Modérateur
Modérateur
deniserp

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 36
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Empty
MessageSujet: Re: Budget 2008, un pas de plus vers la faillite   Budget 2008, un pas de plus vers la faillite EmptyMar 9 Oct - 20:09

ben en fait, dans ce système, les fonctionnaires (car les personnes resteront fonctionnaires) ne seront plus payés selon une grille de salaires déterminés, ils n'évoluront plus au bout de tant d'années d'expérience sur la base d'un concours, mais ils évoluront sur la base de leurs compétences, comme dans le privé.

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Gsemultipart25343st0
Revenir en haut Aller en bas
http://actionpourlaliberte.unblog.fr
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Empty
MessageSujet: Re: Budget 2008, un pas de plus vers la faillite   Budget 2008, un pas de plus vers la faillite EmptyMar 9 Oct - 20:23

Dans le privé il y aussi des grilles, dans les grosses boîtes.
Revenir en haut Aller en bas
david Le rhinocéros
Secrétaire
Secrétaire
david Le rhinocéros

Masculin
Nombre de messages : 646
Age : 50
Personnage politique préféré : Gilbert Montagné
Date d'inscription : 26/05/2007

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Empty
MessageSujet: Re: Budget 2008, un pas de plus vers la faillite   Budget 2008, un pas de plus vers la faillite EmptyMar 9 Oct - 20:27

deniserp a écrit:
ben en fait, dans ce système, les fonctionnaires (car les personnes resteront fonctionnaires) ne seront plus payés selon une grille de salaires déterminés, ils n'évoluront plus au bout de tant d'années d'expérience sur la base d'un concours, mais ils évoluront sur la base de leurs compétences, comme dans le privé.


!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Houlala ,tu connais le privé ?
1) Dans le privé , il y a des conventions collectives qui déterminent ton niveau de salaires en fonction déjà dès l'embauche de tes diplômes.

2) Dans le privé ta grille , ta courbe potentielle d'évolution de base est déterminée en fonction de ton âge et de tes diplômes. Tes compétences influent légèrement sur la pente donnée à cette courbe. Mais des le départ on te dis , tu es là actuellement , normalement à 60 ans tu finis là .

3) Tu ferais donc se cotoyer des personnes sous un régime privé à BAC + 5 avec 3000 Euros par mois et des " fonctionnaires dans le privé " à 2000 Euros !!! Sympa l ambiance dans le bureau à diplôme égal, salaire différent !! ! Tu embauches des supers Managers alors. Des statuts dufferents dans le privé , cela n est pas constitutionnel ou alors je n ai pas compris ta logique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.boursorama.com
david Le rhinocéros
Secrétaire
Secrétaire
david Le rhinocéros

Masculin
Nombre de messages : 646
Age : 50
Personnage politique préféré : Gilbert Montagné
Date d'inscription : 26/05/2007

Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Empty
MessageSujet: Re: Budget 2008, un pas de plus vers la faillite   Budget 2008, un pas de plus vers la faillite EmptyMar 9 Oct - 20:30

Pour aller jusqu au bout et rebondir sur la remarque de Beld , les fonctionnaires style agents de la poste ne pourrait de toute façon ds ta théorie n'être absorbés que par des grosses boites . Une PME ne peut prendre une telle mission.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.boursorama.com
Contenu sponsorisé




Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Empty
MessageSujet: Re: Budget 2008, un pas de plus vers la faillite   Budget 2008, un pas de plus vers la faillite Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Budget 2008, un pas de plus vers la faillite
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats nationaux et internationaux :: Actualité nationale-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser