Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Vacances Camping : code promo 30€ + annulation offerte
Voir le deal

 

 La Suisse, un beau pays pour mourir

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Anna
Invité



La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 22:11

Citation :

Société
Euthanasie : «Je regrette les tabous en France»

Atteinte d'un cancer, l'actrice française Maïa Simon s'est rendue en Suisse afin de recourir à un «suicide médicalement assisté». Dans un témoignage, elle explique son geste et dénonce l'attitude française sur la question.
Par Liberation.fr, source AFP

C’est un plaidoyer post-mortem. La comédienne française Maïa Simon est morte à 67 ans en Suisse après avoir eu recours à un «suicide médicalement assisté» pour «abréger ses souffrances» dues à un cancer. Mais, avant de mourir (mercredi matin), elle avait dénoncé «l’hypocrisie» en France sur l’euthanasie, dans un long entretien à RTL diffusé de jeudi.


L’actrice y explique qu’elle «regrette l’hypocrisie en France et les tabous» sur ce sujet. «Parce que si moi je pars, parce que ça me plaît d’accomplir ce voyage, il y a aussi des gens qui préféreraient rester chez eux en famille et qui n’ont pas envie d’aller à l’étranger pour accomplir cette chose-là», estimait la comédienne, décédée mercredi. «Ils le font de toute façon, parce qu’ils trouvent toujours des gens qui peuvent les aider. Mais c’est absolument ignoble parce que les médecins ou les anesthésistes risquent d’être punis. C’est ridicule tous ces médecins qui sont un peu réac ou tous ces gens qui sont trop religieux et qui veulent imposer leur vue à tout le monde», ajoutait-elle.
Née le 10 novembre 1939 à Marseille, Maïa Simon avait débuté au théâtre, jouant sous la direction de Maurice Béjart, Jean-Louis Barrault ou Jorge Lavelli à la fin des années 60, avant d’apparaître dans de nombreux téléfilms et feuilletons (La famille Boussardel, Thierry la Fronde, le Commissaire Moulin…). Au cinéma elle jouait aux côtés de Jean Rochefort et Claude Brasseur sous la direction d’Yves Robert, dans la comédie Nous irons tous au paradis (1977). Elle tenait un petit rôle dans Les témoins d’André Téchiné (2007).


Atteinte d’un cancer, Maïa Simon a fait part de la «dégradation» de son corps et a expliqué comment elle a organisé son «dernier voyage». «Y’a pas seulement le poumon, y’a plein de petites choses qui se déglinguent et je sens que j’arrive à la limite, c’est-à-dire que je m’étouffe, que je peux plus beaucoup sortir et que y’a plein d’autres choses que se dégradent. Je pense que c’est le bon moment pour le faire.» «Parce que le problème c’est qu’avec cette maladie, vous pouvez passer des paliers et puis brusquement on vous hospitalise et alors là vous rentrez dans le cercle infernal des soins, même si vous refusez les chimios», ce qu’elle avait fait. «Au lieu d’attendre la mort d’une manière passive, j’organise mon dernier voyage avec ma famille et mes amis. Comme nous n’avons pas la possibilité d’accomplir cette chose en France, je suis obligée de partir à l’étranger. Quelque part cette idée me séduit parce que ça me donne la possibilité d’une escapade (…). Et quand j’arriverai là-bas, ce sera le grand bond», ajoutait-elle.


Maïa Simon avait adhéré en octobre 2006 à l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD). Cette association française milite pour la légalisation de l’euthanasie active «dans des conditions très précises, pour des personnes qui sont à un stade avancé d’une maladie incurable, ou dans un état de dépendance incompatible avec leur dignité», a indiqué son président. «Comme nous le faisons en pareil cas, nous avons fait passer Maïa Simon devant notre commission médicale, puis nous l’avons mise en contact avec l’association suisse Dignitas, qui est présidée par un médecin et assiste les personnnes ayant pris une telle décision», a-t-il dit. Dignitas est une des associations suisses, avec Exit, qui fournit une potion léthale aux candidats au suicide, qu’ils doivent ingurgiter eux-mêmes.

«Au début ça n’a pas été facile de leur faire admettre ma décision, poursuivait Maïa Simon dans son témoignage sonore. Et puis, petit à petit, ils ont quand même compris (…) que ce que je choisissais, c’était essentiel pour moi. Donc, ils sont passés au-delà de leurs a priori ou de leurs peurs.» Elle expliquait aussi : «Une de mes grandes hantises c’était l’état de dépendance et la déchéance. J’ai accompagné ma mère qui est morte d’un cancer aussi (…). Quand vous êtes dans un centre de soins palliatifs, vous attendez la mort de manière passive, vous ne faites pratiquement plus rien, vous êtes un peu végétatif. Moi j’étais une nomade, toujours entre deux voyages. Si je n’ai plus la liberté d’aller caracoler à l’extérieur, c’est comme si on m’assasinait, comme si je m’étiolais comme un oiseau en cage.»
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 22:34

Je ne m'oppose pas à l'euthanasie, mais la libéraliser totalement me fait craindre des abus.
Je pense aussi qu'il faut développer les unités des soins palliatifs pour mieux accompagner les malades.
Revenir en haut Aller en bas
Anna
Invité



La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 22:38

Les unités de soins palliatifs, ça porte bien son nom.
C'est très bien, surtout pour la famille.

Un cancèreux en fin de phase terminale, lui, il est squelettique, ne peut plus manger, doit boire de l'eau en gelée, ne peut plus bouger, perd la tête par moments et doit se faire torcher par des fées (les aides soignantes).


Dernière édition par le Jeu 20 Sep - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
zongo
Conseiller
Conseiller
zongo

Nombre de messages : 2310
Age : 47
Localisation : Rlyeh
Personnage politique préféré : Enrico Macias
Parti politique affilié : Qu'importe le parti du moment qu'on baise
Date d'inscription : 19/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 22:40

La morale catholique nous enseigne que nous ne nous appartenons pas. Il y a très certainement une relation de cause à effet dans notre approche de la vie et de la mort ainsi que de leur gestion effective par la société (IVG, euthanasie, bioéthique, etc...).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/persorecords
deniserp
Modérateur
Modérateur
deniserp

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 36
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 22:46

Ce qui me gêne là dedans, c'est que notre vie nous appartient. Et que dans le système suisse, il peut y'avoir des médecins qui poussent à l'euthanasie. Et ce sont là les dérives du système.

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

La Suisse, un beau pays pour mourir Gsemultipart25343st0
Revenir en haut Aller en bas
http://actionpourlaliberte.unblog.fr
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 22:49

Je te rejoins Denis. Il faut faire en sorte que l'acte soit possible mais sans dérive. Pas facile.
Revenir en haut Aller en bas
zongo
Conseiller
Conseiller
zongo

Nombre de messages : 2310
Age : 47
Localisation : Rlyeh
Personnage politique préféré : Enrico Macias
Parti politique affilié : Qu'importe le parti du moment qu'on baise
Date d'inscription : 19/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 22:52

Les dérives font partie des vices de forme, mais cet argument technique n'est pas suffisant pour condamner irrémédiablement l'idée même de l'euthanasie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/persorecords
Anna
Invité



La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 22:52

Pour moi, il n'y a pas à tortiller...Quelqu'un qui demande expressément à mourir et ne peut satisfaire cette volonté par lui-même devrait avoir le droit de partir dignement.

Les dérives, c'est quand un médecin ou une infirmière satisfait à cette volonté et risque sa carrière pour ne pas dire sa vie après.
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 22:57

Zongo et anna, je ne condamne rien, je me demande comment encadrer cela. Là vous êtes dogmatique, c'est blanc ou noir pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
Anna
Invité



La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 23:01

Oui pour moi, sur cette question ça l'est.
-Les cas que j'ai cités ne posent pas de problèmes à partir du moment où le "patient" en exprime le désir.
-Pour les cas végétatifs et d'après mon expèrience, il en va de même. Etre réduit à l'état de carottes, sans même pouvoir parler, je ne crois pas que l'on puisse appeler ça "vie". Je ne crois pas que les gens qui sont enfermés dans leur corps le "vivent" bien.
-Pour les comas profonds, non, puisqu'il n'y a plus souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
deniserp
Modérateur
Modérateur
deniserp

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 36
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 23:02

zongo a écrit:
Les dérives font partie des vices de forme, mais cet argument technique n'est pas suffisant pour condamner irrémédiablement l'idée même de l'euthanasie.

Je sais bien, mais c'est ce qui me freine dans l'idée de rendre possible l'euthanasie. La vie de l'homme n'appartient à personne d'autre qu'à lui même.

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

La Suisse, un beau pays pour mourir Gsemultipart25343st0
Revenir en haut Aller en bas
http://actionpourlaliberte.unblog.fr
Anna
Invité



La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 23:03

Mais c'est en cela que je ne comprends pas où est le problème éthique ou ontologique à partir du moment où la personne, en fin de vie ou végétative, a réussi à en exprimer le désir.
Revenir en haut Aller en bas
zongo
Conseiller
Conseiller
zongo

Nombre de messages : 2310
Age : 47
Localisation : Rlyeh
Personnage politique préféré : Enrico Macias
Parti politique affilié : Qu'importe le parti du moment qu'on baise
Date d'inscription : 19/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 23:03

beld a écrit:
Zongo et anna, je ne condamne rien, je me demande comment encadrer cela. Là vous êtes dogmatique, c'est blanc ou noir pour vous.

Pas du tout. Je ne fais que discuter de l'idée même de l'euthanasie alors que tu en parles suivant des termes qui relèvent de la technique. Selon moi, la technique vient après l'acceptation du principe du droit à mourir. Voilà pourquoi j'essayais de remonter à la racine du problème.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/persorecords
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 23:05

Il va falloir encadrer, cela vous parez accessoire, pas moi. Pour cela il faut établir un protocole clair que ce soit pour le personnes consciente ou dans le coma.
Revenir en haut Aller en bas
zongo
Conseiller
Conseiller
zongo

Nombre de messages : 2310
Age : 47
Localisation : Rlyeh
Personnage politique préféré : Enrico Macias
Parti politique affilié : Qu'importe le parti du moment qu'on baise
Date d'inscription : 19/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 23:11

deniserp a écrit:
zongo a écrit:
Les dérives font partie des vices de forme, mais cet argument technique n'est pas suffisant pour condamner irrémédiablement l'idée même de l'euthanasie.

Je sais bien, mais c'est ce qui me freine dans l'idée de rendre possible l'euthanasie. La vie de l'homme n'appartient à personne d'autre qu'à lui même.

Tu en est déjà au stade d'accepter l'idée d'euthanasie. C'est loin d'être le cas partout, hélas. D'ailleurs le débat politique à ce sujet en est encore au point mort. Qui a évoqué cette question lors des campagnes présidentielle et législatives.

Maintenant, je rejoins parfaitement tes interrogations techniques sur la faisabilité de l'euthanasie dans le but de garantir que le droit à mourir ne soit pas dévoyé. On est parfaitement d'accord là-dessus.

Alors il est possible de continuer à disserter des dizaines d'années sur les cas limites (et par conséquent quasi-négligeables) où l'euthanasie peut s'avérer néfaste et en n'agissant surtout pas avant d'avoir la solution ultime - c'est le genre de stratégie qu'on affectionne en France, vive l'immobilisme-, ou alors on adopte la solution pragmatique qui consiste à se lancer dans la pratique et d'affiner expérimentalement par la suite.

Se pose encore le problème du principe de précaution. Si on peut l'appliquer aux OGM, on peut aussi imaginer l'appliquer pour l'euthanasie. Le débat est toujours là (et pour des années encore si tu veux mon avis) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/persorecords
Aurélie
Modérateur
Modérateur
Aurélie

Féminin
Nombre de messages : 1166
Age : 34
Localisation : Val d'Oise
Personnage politique préféré : Willy Brandt
Parti politique affilié : PS
Date d'inscription : 19/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 23:12

En ce qui concerne l'encadrement, faudrait éviter les procédures lourdes qui sont pénibles pour tous les intéressés... Les dérives potentielles ne doivent pas être un prétexte à faire du droit à mourir dignement un parcours du combattant...

_________________
L'autre jour, au fond d'un vallon,
Un serpent piqua Jean Fréron.
Que croyez-vous qu'il arriva?
Ce fut le serpent qui creva.
Voltaire
Revenir en haut Aller en bas
zongo
Conseiller
Conseiller
zongo

Nombre de messages : 2310
Age : 47
Localisation : Rlyeh
Personnage politique préféré : Enrico Macias
Parti politique affilié : Qu'importe le parti du moment qu'on baise
Date d'inscription : 19/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 23:13

beld a écrit:
Il va falloir encadrer, cela vous parez accessoire, pas moi. Pour cela il faut établir un protocole clair que ce soit pour le personnes consciente ou dans le coma.

Non, ce n'est pas accessoire, loin de là. Disons juste qu'à mon avis on n'en est pas encore là. Peut-être pourrait-on déjà s'inspirer de ce qui se fait déjà à l'étranger dans un premier temps, afin de constituer un dossier solide et praticable ? C'est l'occasion de fonder une nouvelle commission avec plein de sociaux-traitres du PS dedans rendeer
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/persorecords
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyJeu 20 Sep - 23:18

On pourait demander à tous les gens de se prononcer de leur "vivant" par écrit déjà au cas où. On déposerait ça chez le notaire, comme un testament.
Après je parle pa de paperasse mais d'une procédure de décision où il y aurait au moons deux médecins et une trace vidéo !
Revenir en haut Aller en bas
zongo
Conseiller
Conseiller
zongo

Nombre de messages : 2310
Age : 47
Localisation : Rlyeh
Personnage politique préféré : Enrico Macias
Parti politique affilié : Qu'importe le parti du moment qu'on baise
Date d'inscription : 19/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyVen 21 Sep - 0:54

Oui c'est une bonne idée, et très simple à mettre en œuvre. Il faudrait y adjoindre un certificat qui précise que nous sommes sain de corps et d'esprit au moment où l'acte notarié se fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/persorecords
zongo
Conseiller
Conseiller
zongo

Nombre de messages : 2310
Age : 47
Localisation : Rlyeh
Personnage politique préféré : Enrico Macias
Parti politique affilié : Qu'importe le parti du moment qu'on baise
Date d'inscription : 19/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyVen 21 Sep - 0:56

Arg j'ai cliqué sur envoyer avant de finir mon message.

Il faudrait aussi que cette procédure soit renouvelable (comme le testament) au cas où on change d'avis à un moment donné.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/persorecords
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyVen 21 Sep - 0:57

Bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Anna
Invité



La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyVen 21 Sep - 0:58

Ca c'est une très bonne idée!!
Revenir en haut Aller en bas
zongo
Conseiller
Conseiller
zongo

Nombre de messages : 2310
Age : 47
Localisation : Rlyeh
Personnage politique préféré : Enrico Macias
Parti politique affilié : Qu'importe le parti du moment qu'on baise
Date d'inscription : 19/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyVen 21 Sep - 1:02

Il reste le cas de personnes voulant mourrir mais qui n'ont plus la force de signifier leur souffrance. Là, c'est plus difficile à résoudre. Mais il ne faut pas s'arrêter à ce genre de cas particulier pour commencer à mettre en application l'euthanasie pour la plus grande majorité des citoyens. Il faut voir cela comme un service public qui doit en théorie bénéficier à tous mais qui dans les fait se doit déjà d'assurer au moins le bénéfice du plus grand nombre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/persorecords
zongo
Conseiller
Conseiller
zongo

Nombre de messages : 2310
Age : 47
Localisation : Rlyeh
Personnage politique préféré : Enrico Macias
Parti politique affilié : Qu'importe le parti du moment qu'on baise
Date d'inscription : 19/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyVen 21 Sep - 1:08

Hmm je me suis exprimé comme un bonobo. Si on isole une partie de mon commentaire, ça fait carrément appel au génocide :

zongo a écrit:
Mais il ne faut pas s'arrêter à ce genre de cas particulier pour commencer à mettre en application l'euthanasie pour la plus grande majorité des citoyens.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/persorecords
Staff
Militant
Militant
Staff

Nombre de messages : 495
Date d'inscription : 22/05/2007

La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir EmptyVen 21 Sep - 2:46

zongo a écrit:
La morale catholique nous enseigne que nous ne nous appartenons pas. Il y a très certainement une relation de cause à effet dans notre approche de la vie et de la mort ainsi que de leur gestion effective par la société (IVG, euthanasie, bioéthique, etc...).


Mais même si l'on considère que notre vie nous appartiens, cela ne veut pas dire qu'elle appartient à quelqu'un d'autre...

Je pense que tout le problème est

1. Dans la manière d'aborder la question et dans la perception qu'a chacun d'aborder l'euthanasie.

2. Dans le problème "c'est un geste de l'autre": comment savoir que c'est bien ou mal lorsque le malade ne peut pas communiquer, comment savoir qu'il n'y a pas d'histoires d'héritages ou des histoires de familles ou je ne sais quoi encore???
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La Suisse, un beau pays pour mourir Empty
MessageSujet: Re: La Suisse, un beau pays pour mourir   La Suisse, un beau pays pour mourir Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Suisse, un beau pays pour mourir
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats nationaux et internationaux :: Actualité nationale-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser