Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-35%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur électrique mobile – TECTRO TP2520 2000 W
114 € 176 €
Voir le deal

 

 Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
Johanna
Administrateur
Administrateur
Johanna


Féminin
Nombre de messages : 1928
Age : 35
Localisation : Paris
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Parti politique affilié : UMP tendance libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty
MessageSujet: Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy   Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy EmptyMer 19 Sep - 12:03

Nicolas Sarkozy veut mener ses réformes sociales tambour battant


Régimes spéciaux, 35 heures, contrat de travail, fusion ANPE-Unedic... le président de la République prône le dialogue, mais veut aller vite.

C'ÉTAIT le discours le plus attendu de Nicolas Sarkozy depuis son installation à l'Élysée. Dans la salle Clemenceau des sous-sols du Sénat, normalement dévolue aux colloques, le président de la République a livré, en une heure, l'essentiel de sa stratégie de réforme des questions sociales dans l'année à venir. Un vade-mecum de la rupture avec un modèle social français « à bout de souffle ». Il s'exprimait devant une centaine de journalistes, membres de l'Association des journalistes de l'information sociale (Ajis), et cette fois-ci, le président de la République a abandonné le style du président-candidat qu'il affectionnait ces derniers temps. Très sobre, il a choisi de préciser les contours et l'agenda des réformes clés de ce début de quinquennat.


Nicolas Sarkozy n'a esquivé aucun des sujets épineux du moment : trente-cinq heures, travail des seniors, fusion de l'ANPE et de l'Unedic, réformes de la représentation syndicale, chasse à la fraude aux prestations sociales, financement de l'assurance-maladie. Et ce n'est que vers la fin de son discours que Nicolas Sarkozy a abordé « les régimes spéciaux ». Sans citer son premier ministre, François Fillon, qui avait affirmé la semaine dernière que la réforme était « prête », Nicolas Sarkozy a néanmoins enjoint le gouvernement de « réformer sans tarder ». Il n'a pas ajouté que la réforme devait être « prête avant la fin de l'année » - comme l'indiquait la version écrite de son discours - mais telle est bien l'intention, indiquait-on hier à l'Élysée. Il a confié au ministre du Travail, Xavier Bertrand, la tâche de consulter « tous les acteurs concernés » dans les quinze jours. Et ce « dès demain ». Donc, aujourd'hui. Mais il a assuré, en contrepartie, que les « petites retraites » seraient revalorisées.


La demi-douzaine de chantiers ouverts par le chef de l'État devrait s'étaler jusqu'à la mi-2008. Parmi les défis les plus urgents évoqués, la réforme du contrat de travail : « Tout le monde sait que l'accumulation des protections qui entourent le contrat de travail ne garantit pas la sécurité professionnelle des travailleurs », a-t-il martelé. En saluant les négociations en cours sur ce sujet entre les partenaires sociaux, il a prévenu que s'il n'y avait pas d'accord avant la fin de l'année, l'État prendrait « les mesures appropriées », ajoutant aussi que « si l'accord est un faux accord, l'État se réserve le droit de le dire ».


Le chef de l'État s'est aussi signalé en citant nombre de ses ministres, auxquels il a confié plusieurs chantiers : Xavier Bertrand, auquel il a renouvelé sa « confiance » ; le ministre de l'Économie, Christine Lagarde, qui doit ouvrir une conférence sur le pouvoir d'achat, ou Luc Chatel, secrétaire d'État chargé de la Consommation, qui se penchera sur la protection du consommateur. François Fillon, en revanche, n'a été cité qu'une seule fois, conjointement à Jean-Pierre Raffarin, dans une évocation de la réforme des retraites de 2003.


L'opinion soutient les réformes

Le président de la République se sent-il conforté par la batterie de sondages qui indiquent que l'opinion soutient les réformes ? « Les sondages sont ambigus. Nous voyons bien que les Français sont hostiles à des réformes brutales », nuance un proche conseiller du président. D'où le soin mis par Nicolas Sarkozy à ne « pas stigmatiser » les fonctionnaires, et à saluer leur dévouement, par exemple lors des « tempêtes de décembre 1999 ».


Reste, dans un contexte économique difficile, le besoin de convaincre que la France engage les réformes les plus difficiles, celles attendues par ses électeurs, et par ses partenaires européens. Très inhabituelle, la déclaration d'Ulrich Wilhelm, porte-parole du gouvernement allemand, a sans doute réchauffé, hier, l'axe Paris-Berlin, à l'heure où la presse évoquait un refroidissement : « Par son discours courageux, le Président Sarkozy a montré qu'il était décidé à faire avancer avec énergie sa politique des réformes en France. Le gouvernement fédéral en attend des impulsions importantes pour le renforcement de la compétitivité et de la croissance en Europe », a salué le porte-parole d'Angela Merkel.

_________________
"Je suis contre l'égalitarisme, l'assistanat, le nivellement ; pour le mérite, la juste récompense des efforts de chacun, et la promotion sociale." [N.Sarkozy]

Cliquer en dessous svp !
Revenir en haut Aller en bas
http://sarkozy2007.forumactif.com
Johanna
Administrateur
Administrateur
Johanna


Féminin
Nombre de messages : 1928
Age : 35
Localisation : Paris
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Parti politique affilié : UMP tendance libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty
MessageSujet: Re: Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy   Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy EmptyMer 19 Sep - 12:04


_________________
"Je suis contre l'égalitarisme, l'assistanat, le nivellement ; pour le mérite, la juste récompense des efforts de chacun, et la promotion sociale." [N.Sarkozy]

Cliquer en dessous svp !


Dernière édition par le Mer 19 Sep - 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sarkozy2007.forumactif.com
Johanna
Administrateur
Administrateur
Johanna


Féminin
Nombre de messages : 1928
Age : 35
Localisation : Paris
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Parti politique affilié : UMP tendance libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty
MessageSujet: Re: Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy   Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy EmptyMer 19 Sep - 12:06

Olivier Blanchard : « D'ici à cinq ans, le chômage pourrait être à 5 % »


Professeur au MIT, Olivier Blanchard fait partie d'un groupe d'économistes qui conseille Nicolas Sarkozy.

LE FIGARO. - Depuis longtemps, vous plaidez pour une réforme du marché du travail. Que faut-il faire ?

Olivier BLANCHARD. - Il y a quatre étapes indispensables. Elles peuvent être franchies pendant les négociations qui auront lieu d'ici à la fin de l'année. Je les ai détaillées dans un texte publié par Telos (www.telos-eu.com).

La première étape doit être la sécurisation des parcours professionnels. Une vie de travail a toutes les chances d'inclure un ou plusieurs épisodes de chômage. Il est essentiel que beaucoup des avantages qui autrefois étaient associés à l'ancienneté dans une entreprise soient maintenant associés à l'ancienneté sur le marché du travail et puissent être transférés d'une entreprise à l'autre. Il faut aussi totalement revoir la formation professionnelle, afin qu'elle soit vraiment efficace.

Dans quel sens faut-il réformer l'assurance-chômage ?

C'est la deuxième étape. Il est injuste de permettre aux chômeurs de recevoir des allocations pour une durée maximum donnée. Pour ceux pour qui il n'y a pas ou peu d'emploi, la fin des allocations peut être un drame. Quant à ceux qui peuvent retrouver un emploi acceptable, ils ne doivent pas pouvoir profiter du système et attendre jusque-là fin de leurs droits plutôt que de retravailler plus tôt. Trouver le bon système n'est pas facile. Il faut expérimenter. Il faut aussi un bureau unique pour les chômeurs, chargé à la fois de l'indemnisation et du retour à l'emploi, ce qui suppose d'intégrer l'ANPE et l'Unedic.

Et les deux dernières étapes ?

Le licenciement économique et celui pour motif personnel doivent être mieux définis et ne doivent plus pouvoir être remis en cause par un juge. Cela aurait une contrepartie : l'augmentation des indemnités légales de licenciement et peut-être leur modulation en fonction non seulement de l'ancienneté du salarié dans l'entreprise mais aussi de la probabilité de retrouver un travail à salaire similaire. Cette étape réduirait beaucoup les différences entre les contrats de travail. Cela n'exempterait pas l'entreprise de devoir motiver sa décision. Le salarié, lui, pourrait toujours recourir à la justice s'il estime, par exemple, qu'il est victime de discrimination.

Il faut enfin revoir le financement de l'assurance-chômage. Les sociétés qui licencient plus et dont les anciens employés ont plus de mal à retrouver un emploi doivent cotiser davantage que les autres.

Quel sera l'effet sur la croissance ?

Si on fait bien cette réforme, je suis prêt à parier, sur la base des expériences étrangères, que d'ici cinq ans le chômage pourrait être à 5 %. La durée du chômage serait plus courte, de quelques mois au lieu de plus d'un an comme aujourd'hui. Le profil de carrière des jeunes serait changé. Les entreprises n'hésiteraient plus à les embaucher et à les former.

Assouplir le licenciement créera-t-il plus d'emplois, alors qu'il y a déjà des formules souples (CDD, intérim) pour embaucher ?

J'en suis certain. On sait que la productivité des CDD est plus faible que celle des autres salariés, notamment parce que les entreprises, qui anticipent de ne pas les garder, les forment peu ou pas. Aux États-Unis, les jeunes aussi passent aussi par cinq ou six emplois avant de se stabiliser. Mais les entreprises espèrent les garder et, dans chaque emploi, ils apprennent.

Certains craignent qu'une telle réforme les fragilise, alors que déjà l'écart se creuse entre les emplois occupés par les plus diplômés et les autres, toujours menacés...

C'est vrai que la montée de ce type d'inégalité est inquiétante. Elle s'explique par un progrès technologique biaisé : peu à peu, celui-ci élimine les « emplois du milieu », ceux de la classe moyenne. L'économie a besoin de davantage de gens aux compétences très spécifiques et de gens moins qualifiés. Les premiers sont de mieux en mieux payés. Les seconds voient leurs salaires stagner, et même quelquefois diminuer. Pour réduire les inégalités, il faudra se concentrer sur l'éducation et la formation des travailleurs les moins qualifiés, et utiliser des mécanismes comme la prime pour l'emploi pour leur garantir des revenus décents. Cela coûtera de plus en plus cher.

_________________
"Je suis contre l'égalitarisme, l'assistanat, le nivellement ; pour le mérite, la juste récompense des efforts de chacun, et la promotion sociale." [N.Sarkozy]

Cliquer en dessous svp !
Revenir en haut Aller en bas
http://sarkozy2007.forumactif.com
Paolo
Invité




Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty
MessageSujet: Re: Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy   Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy EmptyMer 19 Sep - 17:47

Ma pauvre Johanna, tout le monde s'en moque de ce discours. Alors je vais essayer de t'aider à relancer cette discussion.

Il a dit une chose très importante hier que la presse n'a pas souligné pour le peu de presse lue aujourd'hui.

DEVINEZ QUOI ?
Revenir en haut Aller en bas
Aurélie
Modérateur
Modérateur
Aurélie


Féminin
Nombre de messages : 1166
Age : 37
Localisation : Val d'Oise
Personnage politique préféré : Willy Brandt
Parti politique affilié : PS
Date d'inscription : 19/05/2007

Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty
MessageSujet: Re: Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy   Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy EmptyMer 19 Sep - 18:20

Paolo, je te saurais gré de bien vouloir changer de ton, merci. Pas besoin d'être condescendant pour débattre!

_________________
L'autre jour, au fond d'un vallon,
Un serpent piqua Jean Fréron.
Que croyez-vous qu'il arriva?
Ce fut le serpent qui creva.
Voltaire
Revenir en haut Aller en bas
Johanna
Administrateur
Administrateur
Johanna


Féminin
Nombre de messages : 1928
Age : 35
Localisation : Paris
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Parti politique affilié : UMP tendance libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty
MessageSujet: Re: Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy   Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy EmptyMer 19 Sep - 18:52

surtout que mon caractère sarkozyste pourrait ressurgir Laughing

Sarkozy n'a pas du tout parler de Fillon hier en tout cas.

_________________
"Je suis contre l'égalitarisme, l'assistanat, le nivellement ; pour le mérite, la juste récompense des efforts de chacun, et la promotion sociale." [N.Sarkozy]

Cliquer en dessous svp !
Revenir en haut Aller en bas
http://sarkozy2007.forumactif.com
Oxana
1er avertissement
1er avertissement
Oxana


Féminin
Nombre de messages : 595
Localisation : Grand Ouest
Personnage politique préféré : Un personnage social démocrate
Date d'inscription : 20/05/2007

Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty
MessageSujet: Re: Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy   Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy EmptyMer 19 Sep - 19:21

Paolo a écrit:
Ma pauvre Johanna, tout le monde s'en moque de ce discours. Alors je vais essayer de t'aider à relancer cette discussion.

Il a dit une chose très importante hier que la presse n'a pas souligné pour le peu de presse lue aujourd'hui.

DEVINEZ QUOI ?

Johanna tient son rôle et le tient bien, inutile d'en rajouter !

Pour ce qui te concerne : Qu'elle est cette chose si importante que la presse n'a pas soulignée ?
Revenir en haut Aller en bas
Paolo
Invité




Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty
MessageSujet: Re: Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy   Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy EmptyJeu 20 Sep - 2:48

La chose importante : il a dit que çà n'était que des premières mesures.

Et il a parlé très rapidement après du rendez-vous sur les retraites de 2008.

Déduisez ce que vous voulez. Moi je déduis qu'au 1er semestre 2008 après les municipales, on va entendre parler de la retraite à 65 ans.

Sinon, mesdames, rien ne justifie cette nervosité.
Revenir en haut Aller en bas
deniserp
Modérateur
Modérateur
deniserp


Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 38
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty
MessageSujet: Re: Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy   Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy EmptyJeu 20 Sep - 2:58

Ben, le must ce serait que les individus puissent partir à la retraite quand ils le souhaitent. Que ce soit à 70 ans ou à 45 ans. Cela pourrait se faire bien sûr avec une retraite par capitalisation, mais dans ce domaine, on est encore vachement en retard. Oui, je suis pour la liberté d'âge du départ à la retraite. Cet âge pourrait se négocier avec les assurances retraite (en supposant un système libéralisé hors du système par répartition dont nous connaissons l'échec cuisant) et aussi au travail avec une date de fin de contrat négocié librement avec l'employeur et son employé.

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Gsemultipart25343st0
Revenir en haut Aller en bas
http://actionpourlaliberte.unblog.fr
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld


Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 114
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty
MessageSujet: Re: Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy   Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy EmptyJeu 20 Sep - 17:06

Citation :
hors du système par répartition dont nous connaissons l'échec cuisant
Oui, j'ai vu moi aussi les gens qui manifestaient car leur pension ont déjà six mois de retard... jocolor
Tu vas devoir capitaliser beaucoup si tu veux partir à 45 ans Denis.

J'attends toujours un débat non idéologique sur ce sujet, avec des mots qui fâchent comme "augmentation du taux de cotisation". Ce n'est pas la capitalisation qui va rajeunir la France...
Revenir en haut Aller en bas
Paolo
Invité




Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty
MessageSujet: Re: Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy   Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy EmptyJeu 20 Sep - 17:12

Dans l'ensemble des pays avancées alias OCDE , l'âge légal de départ en retraite doit être de 65 ans voire plus et quand cette notion existe encore.

Le système par capitalisation aurait au moins un avantage, c'est que les gens ne partiraient en retraite que quand le magot serait suffisant pour tenir un temps statistiquement raisonnable. Mais évidemment çà ne serait pas conforme à l'étique communiste, socialiste ou gaulliste qui a prévalue dans ce pays depuis 1958 ou 1945.
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld


Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 114
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty
MessageSujet: Re: Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy   Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy EmptyJeu 20 Sep - 17:16

Je conçoit qu'on défende la capitalisation sur des arguments d'individualisme et de liberté, mais il n'y aura aucun gain démographique, sauf pour les retraités qui mourront de faim ou de maladie non soignée.
On vit de plus en plus vieux, alors soit on cotise plus longtemps, soit on cotise plus, soit les deux. Capitalisation ou répartition la donne reste la même.
Revenir en haut Aller en bas
deniserp
Modérateur
Modérateur
deniserp


Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 38
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty
MessageSujet: Re: Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy   Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy EmptyJeu 20 Sep - 17:22

Non seulement le système par capitalisation te permet de cottiser pour ta propre retraite et de partir ainsi à l'âge que tu as conclut contractuellement avec ton assureur, mais en plus, rien ne t'empêche ensuite de reprendre un travail. ET OUI LE SYSTEME PAR REPARTITION EST UN ECHEC CUISANT, TOUT LE MONDE LE SAIT. Il n'y a qu'à voir le trou de la sécurité sociale pour s'en rendre compte (puisque la sécurité sociale je le rappelle se décompose en plusieurs branches dont la retraite fait partie. Tout le système est pourri jusqu'à la moelle.

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Gsemultipart25343st0
Revenir en haut Aller en bas
http://actionpourlaliberte.unblog.fr
Paolo
Invité




Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty
MessageSujet: Re: Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy   Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy EmptyJeu 20 Sep - 17:24

Je suis pour ma part favorable:
- à la retraite à 65 ans pour tous, non obligatoire, chacun ayant le droit de bosser s'il en a la force et l'envie
- à la limitation des pensions
- à la mise en place de véritables fonds de pension, qui auraient pour vocation exclusive l'investissement en France et dans l'UE. Les PERP, assurances-vie , etc ... ne sont que de pâles copies de ce qu'il nous faut.
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld


Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 114
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty
MessageSujet: Re: Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy   Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy EmptyJeu 20 Sep - 17:25

Citation :
ET OUI LE SYSTEME PAR REPARTITION EST UN ECHEC CUISANT, TOUT LE MONDE LE SAIT. Il n'y a qu'à voir le trou de la sécurité sociale pour s'en rendre compte (puisque la sécurité sociale je le rappelle se décompose en plusieurs branches dont la retraite fait partie. Tout le système est pourri jusqu'à la moelle.
Il n'est pas pourrie, il est mal géré par une volonté politique démagogique qui n'a pas aligné les taux ou les durées sur l'espérance de vie actuelle.
Même capitalisé, les sous ne vont pas sortir du sol tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty
MessageSujet: Re: Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy   Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nouveau contrat social de Nicolas Sarkozy
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le contrat social - Rousseau
» Les vacances de Nicolas Sarkozy aux USA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats politiques français :: Actualité du Président de la République-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser