Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
30% sur les abonnements PlayStation Plus & PlayStation Now
41.99 € 59.99 €
Voir le deal

 

 Régimes spéciaux : Une première étape

Aller en bas 
AuteurMessage
deniserp
Modérateur
Modérateur
deniserp

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 36
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

Régimes spéciaux : Une première étape Empty
MessageSujet: Régimes spéciaux : Une première étape   Régimes spéciaux : Une première étape EmptyJeu 13 Sep - 17:12

Citation :
mardi 11 septembre 2007

Régimes spéciaux : une première étape

Les régimes spéciaux, incorrigibles privilèges hérités de la création de la sécurité sociale, en 1946... Déjà, à sa naissance, le modèle social français était inégalitaire. Certes, à l'époque, certains de ces droits spéciaux étaient justifiés, pour des professions difficiles ou mal payées. Mais la plupart de ces avantages : 23 années de cotisations en valent 28 pour les conducteurs de trains, départ après 35 années de cotisation, voir moins, ne sont plus justifiés. C'est parfois évident : pour les agents SNCF, les parlementaires ou bien les salariés de l'Opéra...

Ne nous y trompons pas : les régimes spéciaux ne sont pas en débat. Même le PS est favorable à leur évolution. On pourra éventuellement disserter de la méthode (rachats de droits, etc), mais pas de l'objectif. Il n'y a guère que la LCR et les syndicats, CGT en tête, pour défendre tantôt le "bout de gras", tantôt le "grand soir". Il est inquiétant qu'il faille une aussi longue réflexion au gouvernement sur un sujet si simple. Une réflexion prudente et poussive, alors que la promesse de campagne était claire. C'est d'autant plus inquiétant, d'ailleurs, que la vraie réforme n'est pas là....

Les régimes spéciaux ne sont que la surface émergée de l'iceberg : l'injustice de fond, c'est l'inégalité de statut entre le public et le privé dans notre pays. Dans le privé, il faut cotiser trois années de plus et la pension est calculée sur la base des vingt meilleures années. Dans le public, la pension est calculée sur la base des six derniers mois d'activité, évidemment les plus rémunérateurs. A cette injustice de statut, s'ajoute une nouvelle injustice, générationnelle celle là. Pour l'heure, deux actifs paient les retraites d'un travailleur. Demain, avec le passage à la retraite de la génération du Baby Boom, ce sera un seul actif qui travaillera à payer les pensions de deux retraités. Quand on connait les difficultés de la situation économique et de l'entrée dans la vie pour un jeune, l'effondrement du pouvoir d'achat, la retraite par répartition est le coup de batôn de trop sur ma génération.

C'est notre système de retraite qui est tout entier en cause : inefficace, incapable de payer des pensions décentes et humiliant pour les jeunes générations, il est aussi profondément injuste et inégalitaire. Il ne sait gérer les cas particuliers et les exceptions qu'en distribuant des privilèges, au mépris des droits de tous.

Pour les libéraux, pour Alternative Libérale, la seule question qui compte est le passage le plus rapide possible d'un système de retraite par répartition à un système de retraite "libre", où chacun dispose de son épargne retraite comme il l'entend : placements, gestion mutualiste, caisses de retraites spécialisées dans certaines professions, etc. Ce passage prendra plusieurs années, nécessaires pour gérer la sortie progressive du système par répartition, afin de ne pas spolier ceux qui ont été obligés pendant tant d'années de souscrire aux assurances obligatoires de l'Etat (ce serait un comble de les voler deux fois).

Quand j'entends Olivier Besancenot déclarer que la "Guerre est déclarée" par le Gouvernement, car François Fillon a eu le malheur de vouloir appliquer le programme d'un Président élu, je me crispe de colère. Quand j'entends Bernard Thibault promettre des "perturbations" du mondial de Rugby, au cas où les négociations du service minimum et des régimes spéciaux échoueraient, je vous avoue que je sens une rage me saisir les tripes. Nous ne sommes plus dans la politique ici : encore une fois, le débat sur les régimes spéciaux est clos, à gauche comme à droite. Nous sommes dans une logique exclusivement fromagère, où certains défendent la part de bifteck supplémentaire qu'ils consomment indûment au détriment des autres. Il n'y a pas besoin de s'embarrasser de grandes analyses : il s'agit de défendre les droits du peuple contre les droits historiques et absurdes d'une minorité.

Si tout cela doit se terminer dans la rue, ça ne me dérange pas : il faut que les syndicats sachent que nous ne nous laisserons pas faire et que nous organiserons des contre-manifestations, pour la réforme du système de retraites, pour l'abolition des régimes spéciaux. Quatre années après les contre-manifestations de 2003, nos réseaux ont grandi, nous avons gagné en expérience, nous pouvons nous unir pour empêcher les blocages.

http://www.edouard-fillias.fr/

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Régimes spéciaux : Une première étape Gsemultipart25343st0
Revenir en haut Aller en bas
http://actionpourlaliberte.unblog.fr
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Régimes spéciaux : Une première étape Empty
MessageSujet: Re: Régimes spéciaux : Une première étape   Régimes spéciaux : Une première étape EmptyJeu 13 Sep - 17:44

Bizarrement ce papier ne parle du fait que les primes des fonctionnaires ne compte pas dans leur cotisation et pour le calcul. Pour moi ça ne représente que 16 % de mon salaire, une peccadille...
Revenir en haut Aller en bas
 
Régimes spéciaux : Une première étape
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats nationaux et internationaux :: Actualité nationale-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser