Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Les radicaux vers la réunification?

Aller en bas 
AuteurMessage
Marco Po
Invité



Les radicaux vers la réunification? Empty
MessageSujet: Les radicaux vers la réunification?   Les radicaux vers la réunification? EmptyVen 24 Aoû - 9:45

Par Maud PIERRON leJDD.fr

Jean-Louis Borloo, le ministre d'Etat et président du parti radical valoisien, a affirmé qu'il travaillait à "un chemin de réconciliation", avec le président des radicaux de gauche (PRG), Jean-Michel Baylet. Une initiative qui selon les Valoisiens pourraient aller jusqu'à la réunification de la famille radicale française, même si le président du PRG, s'en défend.


L'un est à droite, l'autre à gauche... Peuvent-ils s'entendre ? (Maxppp)L'air de rien, Jean-Louis Borloo a relancé un pavé dans une mare déjà éclaboussée ce jeudi matin. Au micro de RTL, le ministre de l'Environnement a dit préparer avec le président du PRG, Jean-Michel Baylet, "un chemin de la réconciliation". Avec une idée fixe: "faire bouger les lignes". Pour cela, chaque président présentera son projet lors des universités d'été respectives de leurs partis qui se tiennent - hasard ou coïncidence - le même week-end du 15 septembre. L'idée, vieux serpent de mer du paysage politique français, pourrait cette fois voir le jour, à long terme. Divisée en 1972 sur une ligne de fracture liée à l'adhésion au programme de François Mitterrand ou non, les radicaux français sont désormais fortement marqués sur l'échiquier politique. Les uns, Valoisiens, rattachés à l'UMP, les autres, du PRG, liés au PS. Les deux avec des accords d'alliances pour les élections.

"On verra si ça aboutit", commentait Jean-Louis Borloo, sans certitude affichée. C'est que si l'idée d'un rapprochement a fait du chemin parmi les présidents radicaux, les cadres et la base ne sont peut être pas prêts à l'envisager. Surtout au PRG. En mai dernier après l'élection de Nicolas Sarkozy, le sénateur Jean-Michel Baylet avait en effet déjà évoqué la possibilité de réunir les deux courants des radicaux, parlant même de créer un grand parti radical avec Jean-Louis Borloo. Des propos qui avaient provoqué un tollé à gauche, et même au PRG qui, pris de court, avait demandé à leur président de clarifier le positionnement à gauche de leur parti. Lequel avait fait machine arrière. Mais voilà que l'été finissant, l'idée ressurgit. Joint au téléphone jeudi matin, Bernard Castagnède, porte-parole du PRG, disait visiblement gêné aux entournures, "être un peu déconnecté des instances du parti et ne pas être au courant" du "chemin" pris par son patron.

Rossinot: "L'objectif reste la réunification des radicaux de France"

Un chemin "pavés de bonnes intentions", plaisante à moitié André Rossinot, porte-parole du Parti radical valoisien. "On n'est pas dans une démarche d'ouverture en terme de personne. On est sur une base de dialogue entre deux formations politiques, explique-t-il. Trente-cinq ans après, le paysage politique a changé. Dans un monde où tout change, nous n'avons pas vocation à rester sur des bases du passé." Et de préciser que cette amorce de dialogue passe par l'identification de thèmes supposés de convergences, tels que l'Europe, le social ou les institutions.

"Nous avons beaucoup de choses en commun", insiste t-il. Les modalités de ce "chemin" tortueux devraient être étudiées lors des universités d'été des deux partis, qui recevront chacune une délégation de leur cousin politique. Et de lâcher: "Si les points de convergences sont assez nombreux, l'objectif reste la réunification des radicaux de France. Qu'il pense envisageable courant 2008. Un objectif que n'assume pas du tout Jean-Michel Baylet - du moins officiellement - certainement échaudé par son expérience de mai dernier. "Il n'en est pas question", affirme-t-il fortement.

Relation majorité-opposition

Lors d'un entretien téléphonique, le patron de la Dépêche du midi expliquait: "Pour se réconcilier, il faudrait qu'on soit fâché. Or ce n'est pas le cas. Nous sommes séparés. Les choses sont claires. Nous sommes à gauche, ils sont à droite". Ainsi, le président du PRG continuait son raisonnement: "La politique n'est pas la guerre civile. Nous avons une histoire commune". Il confirme bien l'existence future de groupes de discussions sur certains sujets pour trouver des points de convergences. Mais selon ses dires, ce dialogue entamé avec le parti de Borloo ne serait rien d'autre qu'un échange nécessaire entre la majorité et l'opposition. "Il faut que les relations majorité-opposition se fassent ainsi, au grand jour. Et non que ce soit des tractations dans les couloirs", se félicitait-il.

Alors simple dialogue démocratique ou début de réunification ? Toujours est-il que l'initiative n'a pas déclenché d'admonestations de la gauche en général et du PRG en particulier. Un silence dû à la fin de l'été ? Les deux partis semblent cette fois là d'accord sur cette annonce reçue en douceur. Pour Jean-Michel Baylet, le moment est mieux choisi pour cette sortie: "La période est moins tendue électoralement. En mai, on était sur des charbons ardents, entre la présidentielle et les législatives. Là, c'est plus propice à la discussion sereine. L'ouverture est passé par là. Il y a moins de manichéisme dans le monde politique. Tout le monde a envie de travailler avec tout le monde", estime quant à lui André Rossinot. Tout en reconnaissant que "le chemin est difficile". A l'image d'un parcours de combattant.
Revenir en haut Aller en bas
Marco Po
Invité



Les radicaux vers la réunification? Empty
MessageSujet: Re: Les radicaux vers la réunification?   Les radicaux vers la réunification? EmptyVen 24 Aoû - 9:48

Héhé ... la rupture de la gauche en mille morceaux se précise. Et une structure pour accueillir Kouchner, Jouyet, Allègre, Bockel , Fadela Amera, Lang , DSK se construit au centre ! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Millan
Invité



Les radicaux vers la réunification? Empty
MessageSujet: Re: Les radicaux vers la réunification?   Les radicaux vers la réunification? EmptyVen 24 Aoû - 15:46

Marco Polo a écrit:
Héhé ... la rupture de la gauche en mille morceaux se précise. Et une structure pour accueillir Kouchner, Jouyet, Allègre, Bockel , Fadela Amera, Lang , DSK se construit au centre !

Avec Tapie et Taubira, çà fera une belle et fine équipe de rigolos, à évacuer dès les prochaines élections. lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les radicaux vers la réunification? Empty
MessageSujet: Re: Les radicaux vers la réunification?   Les radicaux vers la réunification? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les radicaux vers la réunification?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Actualité Politique :: Actualité de l'UMP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser