Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -22%
Clavier Gaming mécanique Razer Blackwidow Elite
Voir le deal
119.99 €

 

 Quand l´express jalouse Le point....

Aller en bas 
AuteurMessage
pepinillo
3è avertissement
3è avertissement


Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 19/05/2007

Quand l´express jalouse Le point.... Empty
MessageSujet: Quand l´express jalouse Le point....   Quand l´express jalouse Le point.... EmptyJeu 26 Juil - 20:30

Réponse à « L'Express »
26/07/2007 - Franz-Olivier Giesbert - © Le Point - N°1819

Pardonnez-nous de vous importuner avec ça , mais le directeur de la rédaction de L'Express nous accuse d'avoir menti en vous présentant, l'autre semaine, comme chaque année, les résultats de la diffusion du Point ; il faut bien lui répondre. D'autant que son article du genre fumée sans feu comprend pas mal d'inexactitudes.

Sans doute a-t-il perdu ses nerfs. C'est normal. Naguère, Le Point était le petit dernier des trois newsmagazines. En sept ans, il a gagné 120 000 exemplaires pour atteindre une diffusion de plus de 420 000, à quelques encablures de celle de L'Express , qui, selon son directeur de la rédaction, tourne autour de 450 000. Vous avez compris : au rythme actuel, nous sommes en mesure de doubler sous peu L'Express et de décrocher la deuxième place du podium derrière Le Nouvel Observateur . C'est ce qui met M. Barbier dans cet état.

Ajoutons à cela qu'en matière de vente au numéro, celle qui en dit le plus long sur la santé d'un titre, Le Point a ravi la première place à L'Express il y a cinq ans et que, depuis, il n'a cessé de creuser l'écart. Ces derniers mois, L'Express a redressé la barre mais Le Point continue de s'envoler.

Tous les chiffres que nous avons donnés étaient exacts et « sourcés ». Ils provenaient soit des NMPP (Nouvelles Messageries de la presse parisienne), soit de l'OJD (Office de justification de la diffusion). Dans le premier cas, il s'agit des chiffres les plus récents de la vente au numéro. La règle veut que l'on ne dévoile pas ceux des concurrents et nous, nous l'avons respectée. Dans le second cas, ce sont des chiffres officiels qui, en l'espèce, sont bouclés le 31 décembre 2006. Apparemment, M. Barbier ne le savait pas. Sinon, il ne nous aurait pas accusés de présenter un graphique - « sourcé » OJD - qui s'arrêtait à cette date-là. Dans notre commentaire, nous faisions même état, parce que nous sommes honnêtes et que nous nous réjouissons du succès des autres, des bons résultats de la famille des hebdomadaires, en cette année « présidentielle », avec une mention particulière pour Marianne .

Parce qu'il est un peu dans la position du pilote qui ne supporte pas d'être collé par la voiture de derrière qui se prépare à le doubler - c'est pourquoi nous lui pardonnons bien volontiers ses excès -, le directeur de la rédaction de L'Express n'a pu s'empêcher de polémiquer. Cela tombe bien : on aime ça. Encore qu'on aurait préféré une autre polémique de l'été, mais passons.

Pour mieux le dévaloriser, M. Barbier impute ainsi le succès du Point , qu'il ne peut quand même pas nier, à son « sens du marketing » . On n'a rien contre, mais ce ton de vierge pure était franchement comique la semaine où Le Point présentait une couverture sur Spinoza alors que L'Express préparait pour le jeudi suivant un numéro d'une haute tenue, effectivement : « Vie privée : le grand déballage ». Sans oublier en prime, comble du raffinement, un concours avec « 100 000 euros de prix à gagner » (dont 13 paires de lunettes de soleil !).

En passant, et juste pour donner le change, M. Barbier consent néanmoins à nous accorder un satisfecit en forme de bon point pour notre qualité éditoriale. Merci. Là est en effet notre force, notre seule force. Si les performances de diffusion du Point ne cessent de contredire, comme celles de quelques autres titres ( Marianne , Le Parisien , Elle ou Le Canard enchaîné ), les discours débiles sur la mort de l'écrit, il doit bien y avoir une raison, qui ne tient pas seulement à l' « agressivité promotionnelle » . Un journal, c'est une éthique, une façon de voir le monde. La nôtre est clairement libérale, européenne, tolérante et solidaire - j'écris cela sous le contrôle de Claude Imbert -, et c'est ce mélange de conviction et d'ouverture d'esprit que recherchent chez nous des lecteurs de plus en plus nombreux : + 39 % de diffusion en sept ans, rappel qui va encore escagasser notre cher concurrent, qu'il me pardonne.

Un dernier mot. M. Barbier dénonce, dans son article, le « scribe anonyme » qui lui a fait péter les plombs. C'est moi , et il n'est pas besoin d'être grand clerc pour le savoir. Aurais-je eu peur de la polémique ou de recevoir des coups ? Ce serait nouveau. La vérité est que, dans ma conception, un directeur, fût-il PDG, n'a pas le droit de s'arroger à son seul profit, en apposant sa signature, un succès qui est le fruit d'une histoire, d'une alchimie favorable et du travail acharné de 185 salariés, dans des conditions qui n'ont pas toujours été faciles. Au Point , de surcroît, nous aimons le collectif : l'article incriminé avait ainsi été, comme celui-ci au demeurant, relu, corrigé et amendé par au moins dix personnes. M. Barbier aurait gagné à procéder pareillement. Il aurait évité les approximations (entre autres, je ne suis pas entré au Point en 2001, mais en 2000, ce qui n'est, j'en conviens, qu'un petit détail, encore que le diable se niche dans les petits détails).

Allez, on se calme, cher Christophe. Vous avez du talent et du tempérament. L'Express est encore un grand journal. Même si ses rapports avec Le Point , fondé par des dissidents de l'hebdomadaire de Jean-Jacques Servan-Schreiber, relèvent de la psychanalyse, il faut accepter l'émulation, la concurrence, le marché et le succès des autres, y compris ceux du Point , de Marianne ou du Nouvel Observateur . Le libéralisme, ça n'est pas quelque chose que l'on doit se contenter de célébrer dans des éditoriaux. Il doit aussi se vivre chaque jour, avec énergie, dans son travail.

Il faut bien que la roue tourne.
Revenir en haut Aller en bas
Johnny
Membre banni
Membre banni
Johnny

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 20/07/2007

Quand l´express jalouse Le point.... Empty
MessageSujet: Re: Quand l´express jalouse Le point....   Quand l´express jalouse Le point.... EmptyVen 27 Juil - 16:08

pepinillo a écrit:
Un journal, c'est une éthique, une façon de voir le monde. La nôtre est clairement libérale, européenne, tolérante et solidaire - j'écris cela sous le contrôle de Claude Imbert -

Ca explique pourquoi l'article est si bien écrit. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
pepinillo
3è avertissement
3è avertissement


Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 19/05/2007

Quand l´express jalouse Le point.... Empty
MessageSujet: Re: Quand l´express jalouse Le point....   Quand l´express jalouse Le point.... EmptyVen 27 Juil - 17:42

Johnny a écrit:
pepinillo a écrit:
Un journal, c'est une éthique, une façon de voir le monde. La nôtre est clairement libérale, européenne, tolérante et solidaire - j'écris cela sous le contrôle de Claude Imbert -

Ca explique pourquoi l'article est si bien écrit. Very Happy

Barbier est un morveux comparé à Imbert!!!!!!!!! geek
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Quand l´express jalouse Le point.... Empty
MessageSujet: Re: Quand l´express jalouse Le point....   Quand l´express jalouse Le point.... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l´express jalouse Le point....
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats nationaux et internationaux :: Actualité nationale-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser