Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -31%
Ordinateur portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
899 €

 

 Le risque islamiste dans les entreprises .

Aller en bas 
AuteurMessage
shimmy
Invité



Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMar 17 Juil - 20:45

La montée en puissance de l’islamisme radical dans notre pays se traduit de plus en plus fréquemment par des attitudes de remise en cause du fonctionnement de la société française, sous couvert d’une liberté de culte, quel que soit le contexte.

Ces revendications ont lieu à l’école et dans les services publics, dans les hôpitaux et dans les prisons. Mais la pression islamiste s’exerce également de plus en plus dans les entreprises, où elle prend la forme d’un prosélytisme militant et sectaire.

Du prosélytisme aux tentatives de prise de contrôle.
Depuis quelques années, le monde du travail est désormais visé par les islamistes radicaux. Leurs cibles sont, certaines catégories de personnel, évidemment des plus modestes, comme les caissières, les manutentionnaires ou les chauffeurs-livreurs.

La stratégie comprend trois étapes :
d’abord le prosélytisme religieux ; puis la prise de contrôle de la communauté musulmane au sein de l’entreprise ; enfin la remise en question des règles de fonctionnement de celle-ci pour imposer les valeurs islamiques.

La tactique est partout la même. Les islamistes formulent d’abord des demandes pouvant apparaître comme “légitimes” :
* création de salles de prières sur les lieux de travail,
* adaptation des pauses quotidiennes pour permettre la pratique religieuse,
* aménagement du temps de travail lors du Ramadan ou pour pouvoir disposer du vendredi comme jour chômé,
* respect des interdits alimentaires dans les restaurants d’entreprise.

Plusieurs enseignes de la grande distribution ainsi que des constructeurs automobiles ont ainsi constaté une multiplication des demandes de salles de prières sur les lieux de travail et des exigences des salariés voulant organiser leur emploi du temps en fonction des exigences de la vie religieuse.


Si ces premières démarches n’ont pas provoqué de réaction frontale de la direction ou des autres salariés, les islamistes passent alors à l’action plus ouverte et aux pressions :

* prosélytisme religieux actif sur le lieu de travail,
* rejet de certains produits (vin, porc) dans les restaurants d’entreprise lorsque la majorité des employés sont musulmans,
* pressions sur les femmes pour le port du voile,
* refus de certains salariés musulmans de reconnaître l’autorité de cadres quand il s’agit de femmes,
* souhait de voir certaines fêtes religieuses islamiques chômées,
* prise de contrôle de certaines filières de recrutement au sein de l’entreprise.

Les exemples sont nombreux, même si encore peu d’entreprises acceptent de les évoquer ouvertement :
* une dizaine de salles de prières clandestines ont été découvertes dans un grand parc d’attraction d’Île de France ;
* en 2002, le président d’une société de fret à l’aéroport de Roissy, employant environ 3 000 salariés, constatait “l’implantation d’un petit groupe de confession musulmane décidé à imposer leur mode de travail sous la menace de grèves à répétition”. Le personnel de manutention était particulièrement virulent. Le chef d’entreprise s’indignait que des recrutements soient effectués par cooptation avec un critère de sélection “en fonction de la religion”. Il ajoutait que les attentats du 11 septembre avaient été “salués à l’époque avec satisfaction par certains de ses salariés”.

Le secteur de la grande distribution apparaît comme le plus concerné :
* en Essonne comme dans le Doubs, les salariés islamistes de grandes surfaces ont converti d’autres salariés français. Ces nouveaux adeptes de l’islam sont désormais plus radicaux, exaltés et prosélytes que leurs “ parrains ” ;
* de nombreux hypermarchés observent que les employés les plus engagés dans le prosélytisme islamique cherchent systématiquement à occuper les postes qui se situent à des interfaces : standard téléphonique, chauffeurs-livreurs, coursiers, caissières (passage obligé), sécurité ; autant des fonctions qui permettent des échanges d’information, d’argent et de marchandises (surveillance, trafics détournement, etc).

Par ailleurs, les “beurettes” qui sont employées dans les grandes surfaces constituent la nouvelle cible des islamistes. C’est par le mariage qu’elles rejoignent l’islam radical. Ainsi, la direction du supermarché Casino de Vaux-en-Velin a licencié l’une de ses caissières refusant de retirer son voile pendant les heures de travail pour “non-respect du règlement intérieur”.

Derrière ces premières manifestations visibles de l’action islamiste, plusieurs dangers menacent les hypermarchés implantés à proximité des banlieues sensibles et employant une main d’œuvre d’origine immigrée ou issue de ces quartiers difficiles :

* sectarisme interne (prise en main d’une partie des salariés par les intégristes),
* apparition de salariées voilées et pressions pour “ légaliser ” le port du foulard,
* boycotts ou tentatives d’interdiction des produits alimentaires présents en rayon, liés aux interdits religieux ou à l’origine géographique des produits (Israël, Etats-Unis, etc.).

Les sociétés de sécurité sont également une cible privilégiée pour les islamistes.
Deux raisons à cela : tout d’abord, le faible niveau de qualification demandé pour les tâches de gardiennage permet aux immigrés sans diplôme d’y trouver un débouché ; d’autre part, en raison de l’Affirmative Action qui a fait son chemin en France, les entreprises de sécurité se doivent de recruter en priorité des individus issus des minorités (“ beurs et blacks ”) afin que leurs agents de sécurité ne se fassent pas taxer de racisme lors des contrôles.
En conséquence, certaines sociétés de sécurité sont complètement infiltrées par des islamistes ou des réseaux de délinquants liés à l’immigration. De récentes enquêtes exercées à l’encontre de sociétés sous-traitantes de la grande distribution ont permis d’évaluer que dans 30% des cas, les agents de sécurité travaillaient avec de faux papiers. C’est un sujet d’inquiétude des responsables de sécurité du secteur, qui passent désormais autant de temps à surveiller leurs propres sous-traitants en charge de la sécurité que les délinquants présents dans leurs magasins.

Pour les entreprises françaises, la montée en puissance de l’islam radical représente donc une nouvelle menace qui doit être assimilée à un risque sectaire. Ce phénomène exprime surtout une volonté de prise de contrôle des comportements et des modes de pensée d’autres salariés afin d’imposer un système de valeur conforme à l’idéologie extrémiste qu’il préconise. Il doit donc être traité de la même manière que les risques représentés par les autres sectes.

Eric Denécé
Directeur Centre Français de Recherche sur le Renseignement
Revenir en haut Aller en bas
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 37
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMar 17 Juil - 21:18

Citation :
* création de salles de prières sur les lieux de travail,
* adaptation des pauses quotidiennes pour permettre la pratique religieuse,
* aménagement du temps de travail lors du Ramadan ou pour pouvoir disposer du vendredi comme jour chômé,
* respect des interdits alimentaires dans les restaurants d’entreprise.

Jusque là, ça va...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMar 17 Juil - 22:35

Tant que la pression est islamiste, et pas islamique, il n'y a pas trop de soucis à se faire... la loi est une protection largement suffisante.
Revenir en haut Aller en bas
MatilD
Secrétaire
Secrétaire
MatilD

Féminin
Nombre de messages : 836
Age : 29
Localisation : Euskadi
Personnage politique préféré : AndJusticeForWho??
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMar 17 Juil - 23:32

Bah il faut juste que la république et les lois se montrent impartiales concernant la question religieuse. C'est à dire que si on met du poisson tous les vendredis, on s'arrange pour satisfaire les restrictions alimentaires de toutes les religions. Si on travaille pas le dimanche, on permet aussi à ceux qui veulent de ne pas travailler le samedi ou le vendredi selon leur religion.
Enfin voilà, on s'en sort pas. A mon avis, il vaudrait peut-être mieux ne satisfaire aucune requête religieuse, plutôt qu'essayer de toutes les contenter.
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMar 17 Juil - 23:37

La Laîcité doit guider les décisions, mais avec souplesse. Proposer uniquement du porc dans une cantine de lycée majoritairement musulman est par exemple un peu stupide. De même on peut tolérer un jour de congé sans solde pour une fête religieuse.
Revenir en haut Aller en bas
MatilD
Secrétaire
Secrétaire
MatilD

Féminin
Nombre de messages : 836
Age : 29
Localisation : Euskadi
Personnage politique préféré : AndJusticeForWho??
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMar 17 Juil - 23:40

Ben je pense que soit on tolère tout, où du moins beaucoup, et de façon égale pour toutes les religions, ce qui n'est pas le cas, soit on ne tolère aucun aménagement pour les religions. Ca impliquerait une réforme des jours fériés, et tout plein de choses, mais ça me semblerait plus logique pour un pays laïc.
Et je vois pas pourquoi les fêtes chrétiennes seraient des jours fériés, et les autres religions devraient se taper des congés sans soldes. Ca me semblerait plus juste de supprimer noël, la pentecôte (ah non, c'est déjà fait !) enfin toutes ces conneries, et que les jours fériés aient une signification pour chaque citoyen.
Revenir en haut Aller en bas
livaste
Délégué national
Délégué national
livaste

Féminin
Nombre de messages : 4625
Personnage politique préféré : Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMar 17 Juil - 23:55

[quote="MatilD"]
Citation :
Bah il faut juste que la république et les lois se montrent impartiales concernant la question religieuse. C'est à dire que si on met du poisson tous les vendredis, on s'arrange pour satisfaire les restrictions alimentaires de toutes les religions

Il y a des decennies que l'Eglise ne demande plus à ce que l'on mange du poisson le vendredi , et il y a aussi longtemps que'on ne sert plus systématiquement de poisson !
<<<<<<<<<<<<<<par contre depuis 20 ansd , on ne sert plus de porc , dans les cantines , interdit , ce qui revient à dire que l'on nous impose de changer nos trafitions , le porc ayant été la viande du commun pendant 2000 ans !


Citation :
. Si on travaille pas le dimanche, on permet aussi à ceux qui veulent de ne pas travailler le samedi ou le vendredi selon leur religion.
Enfin voilà, on s'en sort pas. A mon avis, il vaudrait peut-être mieux ne satisfaire aucune requête religieuse, plutôt qu'essayer de toutes les contenter.

Autrement dit , abandonnons nos traditions , tuons notre civilisation pour mieux accueillir des étrangers !
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMar 17 Juil - 23:58

Citation :
Ca me semblerait plus juste de supprimer noël, la pentecôte (ah non, c'est déjà fait !) enfin toutes ces conneries, et que les jours fériés aient une signification pour chaque citoyen.
Ne t'inquiète pas, Coca cola, Kinder et l'association des fleuristes se charge très bien de leur donner une siginifcation à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Pyo
Militant
Militant
Pyo

Masculin
Nombre de messages : 356
Age : 30
Localisation : Toulouse
Parti politique affilié : UMP, tendance libéral-conservateur
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 0:05

MatilD a écrit:
Ben je pense que soit on tolère tout, où du moins beaucoup, et de façon égale pour toutes les religions, ce qui n'est pas le cas, soit on ne tolère aucun aménagement pour les religions. Ca impliquerait une réforme des jours fériés, et tout plein de choses, mais ça me semblerait plus logique pour un pays laïc.
Et je vois pas pourquoi les fêtes chrétiennes seraient des jours fériés, et les autres religions devraient se taper des congés sans soldes. Ca me semblerait plus juste de supprimer noël, la pentecôte (ah non, c'est déjà fait !) enfin toutes ces conneries, et que les jours fériés aient une signification pour chaque citoyen.
Si on suit ta logique, il faut débaptiser toutes les villes, villages, rues qui ont des noms de saints (y'a du boulot), il faut déboulonner toutes les croix et les statues chrétiennes qui se situent hors du périmètre des églises, il faut aussi mettre au silence tous les clochers ... l'héritage de 2000 ans de chrétienté, ça te dit quelque-chose?
Revenir en haut Aller en bas
Jarod
Administrateur
Administrateur
Jarod

Masculin
Nombre de messages : 2308
Personnage politique préféré : Charles de Gaulle
Date d'inscription : 16/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 0:07

Hélas Pyo, pour certaines personnes, il faut faire table rase du passé et de notre culture judéo-chrétienne. La République Islamique Française nous guette avec de telles personnes. Pour en revenir aux entreprises et l'Islam, il faut aussi veiller à ce que certains syndicats islamistes et islamiques ne prennent pas le pouvoir et imposent leurs lois.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.oeuvre-orient.fr/
Pyo
Militant
Militant
Pyo

Masculin
Nombre de messages : 356
Age : 30
Localisation : Toulouse
Parti politique affilié : UMP, tendance libéral-conservateur
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 0:08

livaste a écrit:
par contre depuis 20 ansd , on ne sert plus de porc , dans les cantines , interdit , ce qui revient à dire que l'on nous impose de changer nos trafitions , le porc ayant été la viande du commun pendant 2000 ans !
Y'a mieux, livaste, de plus en plus d'école proposent de la viande hallal au self pour contenter tout le monde ... j'avais lu aussi le résultat d'une enquête assez hallucinante qui montrait que dans des écoles, il arrive que des élèves musulmans refusent de faire des additions sous prétexte que le "+" est en forme de croix, refusent d'entrer dans des chapelles ou églises pour des visites pédagogiques, et je t'épargne tout le reste ... pale
Revenir en haut Aller en bas
Jarod
Administrateur
Administrateur
Jarod

Masculin
Nombre de messages : 2308
Personnage politique préféré : Charles de Gaulle
Date d'inscription : 16/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 0:12

Tout va bien Madame La Marquise ...

Rapport de l’Inspection Générale de l’Education Nationale
La vérité sur l’islam à l’école


Citation :
Par Christine Clerc

Voici les principaux extraits du rapport de l’Inspection générale de l’Éducation nationale remis à François Fillon, Ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche en France.


Les régressions de la condition féminine

C’est sans doute le côté le plus grave, le plus scandaleux et en même temps le plus spectaculaire de l’évolution de certains quartiers.

Alors que l’on observe de plus en plus de fillettes voilées, les adolescentes font l’objet d’une surveillance rigoureuse, d’ailleurs exercée davantage par les garçons que par les parents. Un frère, même plus jeune, peut être à la fois surveillant et protecteur de ses sours. Ne pas avoir de frère peut rendre une jeune fille particulièrement vulnérable. À côté des fréquentations et des comportements, le vêtement est souvent l’objet de prescriptions rigoureuses : comme le maquillage, la jupe et la robe sont interdites, le pantalon est sombre, ample, style "jogging", la tunique doit descendre suffisamment bas pour masquer toute rondeur. Dans telle cité, on nous dit que les filles doivent rester le week-end en pyjama afin de ne pouvoir ne serait-ce que sortir au pied de l’immeuble.

Dans tel lycée, elles enfilent leur manteau avant d’aller au tableau afin de n’éveiller aucune concupiscence. Presque partout la mixité est dénoncée, pourchassée, et les lieux mixtes comme les cinémas, les centres sociaux et les équipements sportifs sont interdits. À plusieurs reprises, on nous a parlé de la recrudescence des mariages traditionnels, "forcés" ou "arrangés", dès 14 ou 15 ans. Beaucoup de jeunes filles se plaignent de l’ordre moral imposé par les "grands frères", peu osent parler des punitions qu’on leur inflige en cas de transgression et qui peuvent revêtir les formes les plus brutales.


Les écoles primaires.

Les inspecteurs d’académie ne signalent que peu de cas concernant le comportement des élèves.Il semble en revanche que les tensions avec des parents deviennent plus fréquentes. La plupart concernent la tenue vestimentaire "religieuse" des mamans. Le conflit s’envenime dans le cas, de plus en plus fréquent, où la personne voilée n’est plus du tout identifiable. Ainsi, une école a dû organiser un "sas", sans fenêtre, où la directrice peut deux fois par jour reconnaître les mères avant de leur rendre leurs enfants. Les pères viennent plus rarement à l’école mais ce peut être l’occasion d’autres types d’incidents comme le refus de serrer la main des femmes ou même de leur adresser la parole.

L’obsession de la pureté est sans limite : exemple, ces élèves d’une école primaire qui avaient institué l’usage exclusif des deux robinets des toilettes, l’un réservé aux "musulmans", l’autre aux "Français".

Les signes et tenues vestimentaires. On peut espérer de l’application de la loi sur le voile qu’elle fasse cesser confusions et rumeurs, et surtout qu’elle mette un terme aux marchandages auxquels certains se sont livrés, et qui n’ont guère contribué à faire comprendre et accepter par les populations issues de l’immigration l’un des principes fondateurs de la République, la laïcité.

Certains récits de "discussions" et de compromis sont en effet proprement ahurissants, surtout si l’on sait qu’ils ont pu se dérouler en présence de représentants des autorités académiques : ici on a négocié la couleur du foulard, là sa taille, ici il s’est agi de découvrir le lobe de l’oreille, là de laisser voir une mèche de cheveux, ici on l’a interdit en classe ; sans parler de ce lycée où les classes ont été composées et les emplois du temps constitués en séparant les professeurs favorables et défavorables au voile !


La nourriture.

Les cuisiniers et les gestionnaires des établissements se trouvent depuis peu devant une nouvelle difficulté : le refus par un nombre croissant d’élèves de consommer toute viande non abattue selon le rituel religieux.

Ce mouvement est apparu il y a peu de temps mais s’est très vite répandu, souvent sous l’impulsion des garçons les plus jeunes, arrivant en sixième au collège, en seconde au lycée.

Les chefs d’établissement et les gestionnaires réagissent de façon différente. Ceux qui n’ont encore rien modifié à l’organisation antérieure jettent la viande non consommée. Certains confectionnent quotidiennement un menu végétarien et d’autres proposent systématiquement du poisson. Un proviseur a cru bon aussi d’imposer la viande halal à l’ensemble des rationnaires, provoquant d’ailleurs la démission de son gestionnaire.

Enfin, dans d’autres établissements scolaires, on a institué une ségrégation entre "musulmans" et "non-musulmans" en composant des tables distinctes ou en imposant un menu à chaque catégorie : ici, par exemple, l’agneau est "interdit aux non-musulmans", là les tomates sont "réservées aux musulmans".

Le calendrier et les fêtes. La première manière de manifester une appartenance religieuse est de contester le calendrier ou les fêtes scolaires. La fête de Noël est de ce point de vue la plus contestée par certains élèves et parents. En plus d’un endroit on nous a rapporté la demande de supprimer "l’arbre de Noël" et la fête scolaire traditionnellement organisée à cette occasion par l’école ou le collège ; ce qui a parfois été obtenu.

Les fêtes religieuses musulmanes, principalement les deux grandes fêtes traditionnelles du Maghreb, la "grande fête" (aïd el-kébir) célébrant le sacrifice d’Abraham, et la "petite fête" (aïd el-seghir) marquant la fin du carême, sont l’occasion d’un absentéisme de plus en plus massif de la part des élèves. Les établissements, parfois presque vides, réagissent ici en ordre dispersé : certains ne changent en rien les activités prévues, d’autres ferment en donnant congé aux personnels.

Le mois de carême musulman est également une occasion de tension dans beaucoup d’écoles, de collèges et de lycées. Massivement suivie, pratiquée par des enfants de plus en plus jeunes (depuis le cours préparatoire), l’observance du jeûne est manifestement l’objet de surenchères entre organisations religieuses, qui aboutissent à l’émergence puis à la diffusion de prescriptions de plus en plus draconiennes, et de pratiques de plus en plus éprouvantes pour les élèves : ainsi de l’interdiction d’avaler le moindre liquide, y compris sa propre salive, qui entraîne la pollution des sols par les crachats et les refus de la piscine.


Le prosélytisme.

Dans certains collèges, il est devenu impossible pour les élèves dont les familles sont originaires de pays dits musulmans de ne pas se conformer au rite. En témoignent ces reliefs de repas qui souillent fréquemment les toilettes, ces démissions d’élèves et, plus dramatique, cette tentative de suicide d’un élève soumis aux mauvais traitements de ses condisciples.

Sous ce type de pression, ou plus simplement pour se conformer aux normes du groupe, certains élèves d’origine européenne observent aussi le jeûne sans que leur famille en soit forcément informée. C’est pour certains, filles et garçons, le début d’une démarche de onversion. Il est clair que les pratiques des établissements scolaires ne permettent pas aujourd’hui de protéger la liberté des choix spirituels des familles pour leurs enfants mineurs.

Les personnels aussi, en particulier s’ils sont d’origine maghrébine, sont de plus en plus souvent interpellés par des élèves sur leur observance du jeûne et parfois, pour les surveillants et assistants d’éducation, mis à l’écart en cas contraire. Il semble aussi que dans plus d’un endroit, pour "acheter" la paix sociale ou scolaire, on ait imprudemment recruté quelques "grands frères", au zèle prosélyte notoire, comme "emplois- jeunes". Ainsi, dans un collège, les élèves trouvés en possession d’un document du Tabligh appelant explicitement au châtiment corporel des femmes répondent qu’il a été distribué par un surveillant.


L’antisémitisme et le racisme.

On observe la banalisation, parfois dès le plus jeune âge, des insultes à caractère antisémite. Le mot "juif" lui-même et son équivalent "feuj" semblent être devenus chez nombre d’enfants et d’adolescents une insulte indifférenciée, pouvant être émise par quiconque à l’endroit de quiconque.

Cette banalisation ne semble en moyenne que peu émouvoir les personnels et les responsables.

Ces agressions, parfois ces persécutions, ravivent des souvenirs particulièrement douloureux chez les familles dont les enfants en sont les victimes. Elles ont notamment pour effet, dans certaines grandes agglomérations où l’offre scolaire et les transports en commun le facilitent, le regroupement des élèves d’origine juive, dont la sécurité n’est plus assurée dans nombre d’établissements publics, dans des établissements privés.

Il est en effet, sous nos yeux, une stupéfiante et cruelle réalité : en France les enfants juifs - et ils sont les seuls dans ce cas - ne peuvent plus de nos jours être scolarisés dans n’importe quel établissement.


Les contestations politico-religieuses.

Beaucoup de collégiens interrogés sur leur nationalité répondent de nos jours "musulmane". Si on les informe qu’ils sont français, comme dans ce collège de la banlieue parisienne, ils répliquent que c’est impossible puisqu’ils sont musulmans.

Leurs héros sont à la fois les adolescents palestiniens qui affrontent à mains nues les blindés israéliens, et dont les images des corps ensanglantés passent en boucle sur les chaînes satellitaires des pays arabes, et les chefs "djihadistes" responsables des attentats de New York et de Madrid.

Dans la plupart des établissements visités, les instants de recueillement national organisés à la suite de ces événements tragiques ont été contestés ou perturbés de l’intérieur, parfois de l’extérieur, ou bien n’ont pu avoir lieu, ou encore ont été détournés de leur objet officiel par des chefs d’établissement soucieux qu’ils puissent se dérouler dans le calme (par exemple en invitant les élèves à se recueillir sur "tous les morts de toutes les guerres"). Comme dans la plupart des pays musulmans, Oussama ben Laden est en train de devenir, chez les jeunes de nos "quartiers d’exil", la figure emblématique d’un Islam conquérant, rejetant en bloc les valeurs de notre civilisation.


Les lettres et la philosophie.

Il y a d’abord le refus ou la contestation, assez fréquents, de certaines ouvres et de certains auteurs. Les philosophes des Lumières, surtout Voltaire et Rousseau, et les textes qui soumettent la religion à l’examen de la raison sont particulièrement visés : « Rousseau est contraire à ma religion », explique par exemple à son professeur cet élève d’un lycée professionnel en quittant le cours. Molière, et en particulier Tartuffe, sont également des cibles de choix : refus d’étudier ou de jouer la pièce, boycott ou perturbation d’une représentation. Il y a ensuite les ouvres jugées licencieuses (exemple : Cyrano de Bergerac), "libertines" ou favorables à la liberté de la femme, comme Madame Bovary, ou encore les auteurs dont on pense qu’ils sont étudiés pour promouvoir la religion chrétienne (Chrétien de Troyes.).

Il y a enfin la difficulté à enseigner le fait religieux et notamment les textes fondateurs des grandes religions du Livre. Certains contestent cette faculté au collège et aux professeurs (« Je vous interdis de parler de Jésus à mon fils », vient dire un père à un professeur.). D’autres difficultés surgissent autour du caractère sacré du Livre : nombreux refus, que le professeur touche ou lise le Coran, refus de lire soi-même la Bible.

L’histoire est l’objet d’une accusation d’ensemble de la part de certains élèves et de ceux qui les influencent : elle serait globalement mensongère et partiale, elle exprime une vision "judéo-chrétienne" et déformée du monde.

Tout ce qui a trait à l’histoire du christianisme, du judaïsme, de la chrétienté ou du peuple juif peut être l’occasion de contestations. Les exemples abondent, comme le refus d’étudier l’édification des cathédrales ou encore d’admettre l’existence de religions préislamiques en Égypte ou l’origine sumérienne de l’écriture. Cette contestation devient presque la norme et peut même se radicaliser et se politiser dès qu’on aborde des questions plus sensibles, notamment les croisades, le génocide des juifs (les propos négationnistes sont fréquents), la guerre d’Algérie, les guerres israélo-arabes et la question palestinienne. En éducation civique, la laïcité est également contestée comme antireligieuse. La réaction la plus répandue des enseignants est sans doute l’autocensure.

Une mauvaise expérience d’une première année d’enseignement, et on décide de ne pas aborder telle question sensible du programme. Cette attitude est sans doute largement sous-estimée, car les intéressés n’en parlent qu’avec réticence ; mais elle ne constitue pas vraiment une surprise. Il n’en est pas de même du second type de réactions, qui consiste, devant l’abondance des contestations d’élèves s’appuyant sur le Coran, à recourir au livre sacré pour tenter de légitimer l’enseignement.

Ainsi ce professeur qui déclare en toute candeur s’appuyer sur les élèves inscrits à l’école coranique (« Mes bons élèves », dit-il), garants de l’orthodoxie musulmane, afin d’invalider les contestations venant d’autres élèves. Le comble est sans doute atteint avec ce professeur enseignant avec le Coran sur son bureau.


Les mathématiques.

La seule difficulté mentionnée par des professeurs de cette discipline, en des endroits fort éloignés, qui dénote la même obsession ou le même endoctrinement, est le refus d’utiliser tout symbole ou de tracer toute figure (angle droit, etc.) ressemblant de près ou de loin à une croix.


Source : Article paru dans Valeurs Actuelles n° 3558 du 4 Février 2005
Revenir en haut Aller en bas
http://www.oeuvre-orient.fr/
Pyo
Militant
Militant
Pyo

Masculin
Nombre de messages : 356
Age : 30
Localisation : Toulouse
Parti politique affilié : UMP, tendance libéral-conservateur
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 0:20

C'est exactement cet article que j'avais lu, dans Valeurs Actuelles précisément! Very Happy

Je trouve que c'est de la folie, et que c'est d'autant plus dommage qu'il y a des familles de musulmans (mais quelle proportion? C'est difficilement quantifiable) qui ne rentrent pas du tout dans ce jeu là.

Je prendrai l'exemple, cette année, de deux musulmanes qui se sont inscrites en terminale STG dans mon lycée: pas de voile, aucun problème pour les cours d'EPS ou quelque cours qui soit, elles assistaient aux cours de Formation Humaine et Chrétienne comme tous les élèves et étaient présentes aux grandes cérémonies religieuses du lycée.

Sinon, l'avis de M. Boubakeur sur la viande hallal à l'école silent :

Viande hallal: Boubakeur appelle à la "tolérance républicaine"
07/01/05 - Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Dalil Boubakeur a appelé vendredi les pouvoirs publics à "répondre si possible" à la demande par les musulmans de viande hallal dans les cantines, une revendication qu'il n'estime "pas extravagante".

Lors de la réunion du bureau exécutif du CFCM jeudi, "beaucoup de membres du bureau ont manifesté leur surprise et même leur désapprobation" après les menaces d'exclusion de la cantine scolaire adressées par la mairie de Villefranche-sur-Saône (Rhône) aux parents d'enfants qui refusent de manger de la viande non hallal, a déclaré M. Boubakeur à l'AFP.

"L'alimentation hallal (viande d'animal tué selon le rite musulman) est une obligation pour les musulmans dans la mesure où la disponibilité d'alimentation hallal est possible", a rappelé M. Boubakeur, recteur de la mosquée de Paris.

Cette possibilité existe en France grâce au "développement du réseau hallal et des boucheries musulmanes", a-t-il souligné, estimant qu'une telle revendication de la part des musulmans n'était pas "extravagante" et conseillant d'y "répondre si possible" et de faire preuve de "tolérance républicaine".

"Il n'y a pas grande implication économique, ni de violation flagrante de la laïcité", a-t-il plaidé.

"Les pouvoirs publics n'ont pas hésité à mettre à disposition, par exemple dans l'armée au temps du Corif (Conseil de réflexion de l'islam de France, précurseur du CFCM) en 1992 des barquettes de viande hallal", a indiqué M. Boubakeur.

Il a demandé "s'il y a cette possibilité, de le dire, et s'il y a impossibilité, de le dire sans se draper encore une fois dans les sacro-saints interdits de la laïcité".

Le président du CFCM a souhaité dédramatiser l'affaire.

"C'est très banal. Il ne faut pas monter en épingle des faits de ce genre", a-t-il ajouté, estimant que, faute de viande hallal, les parents étaient "libres de prendre la décision qu'ils veulent".

Il a appelé toutes les parties au "dialogue", assurant que "les plus accommodants sont souvent les plus habiles"
Revenir en haut Aller en bas
MatilD
Secrétaire
Secrétaire
MatilD

Féminin
Nombre de messages : 836
Age : 29
Localisation : Euskadi
Personnage politique préféré : AndJusticeForWho??
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 0:25

Jarod a écrit:
Hélas Pyo, pour certaines personnes, il faut faire table rase du passé et de notre culture judéo-chrétienne. La République Islamique Française nous guette avec de telles personnes.
Si tu fais allusion à ce que j'ai dit, tu n'as rien compris.
Enfin bon, c'est pas grave...
Pas la peine de débaptiser les villages, les noms changeront d'eux-mêmes un jour ou l'autre. Pour les jours fériés, je trouve ça plus important, je trouverais plus juste de fêter l'hiver, le printemps, le solstice, des notions universelles en fait, que de foutre des jours fériés à chaque date où Jésus aurait fait un miracle.
Puis bon, tradition chrétienne si vous voulez, mais avant les chrétiens il y avait d'autres traditions et ils se sont pas gênés pour les changer. La tradition c'est bien mais l'évolution c'est mieux.
Quant à l'islam, tout comme toutes les sectes et religions, j'en ai pas grand chose à faire, mais que tout ça n'empiète pas trop sur les plates-bandes de la République laïque.
Revenir en haut Aller en bas
nombrilist
Adhérent
Adhérent


Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 14/07/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 7:53

Moi je dis qu'ils nous font tous chier avec leurs religions à deux balles. T'arrives dans un pays, tu t'adaptes bordel. Si t'es pas content avec la bouffe de la cantine, tu manges chez toi un bon mouton qui a appris à nager dans la baignoire.
Les immigrés, ça fait 40 ans qu'ils sont là, et tout d'un coup, ils découvrent qu'ils sont musulmans et faudrait tout changer pour eux alors qu'ils se sont satisfaits de tout jusqu'ici ? Faut pas déconner. Selon la tradition des rythmes biologiques des animaux humanoïdes, la nuit, on dort. A-t-on interdit le travail de nuit pour autant ?
Le dimanche férié. Mais bien sur. Et tous les gens qui bossent en magasin ? On leur a demandé leur avis ? Donner le vendredi pour question de religion. N'importe quoi. Ou alors, ils prennent leurs RTT ou leurs congés payés ? A ce tarif là, faut pas s'étonner qu'on ait des discriminations. Si j'étais patron d'entreprise et qu'un musulman me fasse chier avec ça, c'est dehors bonhomme.
Mais à mon avis, tout cela est exagéré et même à la limite d'une propagande menée par le F.N., ça m'étonnerait que des entreprises ait lâché autant de choses à quelques musulmans. D2jà qu'elles ne lâchent rien aux salariés.
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 8:53

Citation :
il arrive que des élèves musulmans refusent de faire des additions sous prétexte que le "+" est en forme de croix, refusent d'entrer dans des chapelles ou églises pour des visites pédagogiques, et je t'épargne tout le reste ...

Du fantasme pur mon petit pyo. Je n'ai jamais eu de problème avec le "+" pour enseigner, là on est dans le délire le plus complet !
A Marseille il y a beaucoup de msusulman qui apprécient le Bonne mère et la visite.

Citation :
Je trouve que c'est de la folie, et que c'est d'autant plus dommage qu'il y a des familles de musulmans (mais quelle proportion? C'est difficilement quantifiable) qui ne rentrent pas du tout dans ce jeu là.

Quelle proportion ? Je sais pas, 99 % ? J'ai l'impression que des familles de musulman tu n'en connais pas beaucoup...

Quand à l'article de Valeur Actuelle on tombe dans l'amalgame islamophobe pur et dur, présentant des cas extrèmes comme des généralités. Est ce bien étonnant de la part de ce magazine ?

Travaillant dans un établissements bien réel fréquenté à 90 % par des musulmans, je peux témoigner que les seuls problèmes sont la piscine (énormément de dispences) et les tensions "ethniques" puériles entre gamins (algérien, marocain, gitan ou comorien).
Pas de problème de voile ou de contestation, la seule radicalisation que j'ai pu observer est une fille qui a refusé de prendre des efferalgans avant la nuit à cause du ramadan. Aucun prosélytisme envers les non musulmans

Il faut voir que les jeunes musulmans connaissent mal leur religion et ne la pratique pas vraiment pour la plupart (comme pour les catholiques), à part le ramadan. Par exemple en science j'ai pu constater qu'aucun ne savait ce qui fixait le début du ramadan.
Revenir en haut Aller en bas
nombrilist
Adhérent
Adhérent


Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 14/07/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 9:18

Merci Beld de me rassurer. Il me semblait bien que tout cela était amplement exagéré.
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 9:25

Il y a certainement des noyaux dur d'intégrisme dans certains établissement de la courrone parisienne, ça je ne le nie pas. Mais c'est honteux de monter tout cela en épingle.
En plus l'école est un vrai rempart pour la laîcité et la tolérance, le seul même je pense actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Pyo
Militant
Militant
Pyo

Masculin
Nombre de messages : 356
Age : 30
Localisation : Toulouse
Parti politique affilié : UMP, tendance libéral-conservateur
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 10:43

beld a écrit:
Citation :
il arrive que des élèves musulmans refusent de faire des additions sous prétexte que le "+" est en forme de croix, refusent d'entrer dans des chapelles ou églises pour des visites pédagogiques, et je t'épargne tout le reste ...

Du fantasme pur mon petit pyo. Je n'ai jamais eu de problème avec le "+" pour enseigner, là on est dans le délire le plus complet !
A Marseille il y a beaucoup de msusulman qui apprécient le Bonne mère et la visite.

Tu sais très bien qu'il y a une grande différence entre Marseille et la plupart des autres grandes villes, qu'a d'ailleurs très bien expliquée Akhenaton dans une émission de Ruquier que tu peux retrouver sur Dailymotion. Je pense que si tu allais dans des établissements de ZEP dans la banlieue parisienne, tu changerais d'avis (et là je m'appuie sur les témoignages de profs que je connais, qui y sont allés ... et qui en sont tant bien que mal revenus pale, même si il ne faut pas généraliser, tous les établissements de ZEP n'ont pas les mêmes problèmes, loin de là!)

Citation :
Je trouve que c'est de la folie, et que c'est d'autant plus dommage qu'il y a des familles de musulmans (mais quelle proportion? C'est difficilement quantifiable) qui ne rentrent pas du tout dans ce jeu là.

Quelle proportion ? Je sais pas, 99 % ? J'ai l'impression que des familles de musulman tu n'en connais pas beaucoup...

Toujours cette capacité incroyable à balancer des chiffres et à y croire dur comme fer alors que tes estimations ne reposent sur rien du tout. C'est bien beau de s'inventer des réalités et d'y croire, encore faudrait-il pouvoir les justifier.
Sinon, écoute, question connaître des familles de musulmans, je pense que vu l'école dans laquelle j'étais et la ville dans laquelle je vis, qui concentre une très forte population musulmane du fait des emplois saisonniers, je n'ai pas de leçon à recevoir: ce n'est pas en tant que prof que j'étais en contact avec des musulmans mais en tant qu'élève, et crois-moi, c'est un lien beaucoup plus concret.


Quand à l'article de Valeur Actuelle on tombe dans l'amalgame islamophobe pur et dur, présentant des cas extrèmes comme des généralités. Est ce bien étonnant de la part de ce magazine ?

--> "Voici les principaux extraits du rapport de l’Inspection générale de l’Éducation nationale remis à François Fillon, Ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche en France."
Sais-tu lire, beld?
De plus, je me permet de te demander sur quoi repose ton jugement sur VA?


Travaillant dans un établissements bien réel fréquenté à 90 % par des musulmans, je peux témoigner que les seuls problèmes sont la piscine (énormément de dispences) et les tensions "ethniques" puériles entre gamins (algérien, marocain, gitan ou comorien).
Pas de problème de voile ou de contestation, la seule radicalisation que j'ai pu observer est une fille qui a refusé de prendre des efferalgans avant la nuit à cause du ramadan. Aucun prosélytisme envers les non musulmans

Il faut voir que les jeunes musulmans connaissent mal leur religion et ne la pratique pas vraiment pour la plupart (comme pour les catholiques), à part le ramadan. Par exemple en science j'ai pu constater qu'aucun ne savait ce qui fixait le début du ramadan.

Même chose qu'en haut.
Revenir en haut Aller en bas
shimmy
Invité



Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 10:48

Vous devriez lire le très officiel rapport Obin.
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 11:19

Citation :
Tu sais très bien qu'il y a une grande différence entre Marseille et la plupart des autres grandes villes, qu'a d'ailleurs très bien expliquée Akhenaton dans une émission de Ruquier que tu peux retrouver sur Dailymotion. Je pense que si tu allais dans des établissements de ZEP dans la banlieue parisienne, tu changerais d'avis (et là je m'appuie sur les témoignages de profs que je connais, qui y sont allés ... et qui en sont tant bien que mal revenus , même si il ne faut pas généraliser, tous les établissements de ZEP n'ont pas les mêmes problèmes, loin de là!)


Je connais des tas de témoignagne sur les ZEP en région parisienne, étant donné que la plupart de mes collègues y ont bosser 2/3 ans au minimum. Mais on va attendre l'avis d'autres enseignants si tu veux. En attendant relis la réponse que j'ai faite à nombrilist.

Citation :
Toujours cette capacité incroyable à balancer des chiffres et à y croire dur comme fer alors que tes estimations ne reposent sur rien du tout. C'est bien beau de s'inventer des réalités et d'y croire, encore faudrait-il pouvoir les justifier.
Sinon, écoute, question connaître des familles de musulmans, je pense que vu l'école dans laquelle j'étais et la ville dans laquelle je vis, qui concentre une très forte population musulmane du fait des emplois saisonniers, je n'ai pas de leçon à recevoir: ce n'est pas en tant que prof que j'étais en contact avec des musulmans mais en tant qu'élève, et crois-moi, c'est un lien beaucoup plus concret.
Je n'invente rien, sur 400 élèves musulmans que je connais, il y en a peut être 2 ou 3 qu'on peut soupçonner d'intégrisme religieux.
Et crois moi l'ensignement c'est un lien très concret, on sait beaucoup de choses sur les familles, leur habitudes...
Après tu parles de saisonnier, c'est encore autre chose, si tu veux je t"invite chez moi, vers Berre et Fos il y a encore des bidonvilles, et il est certain que les enfants qui vivent dedans doivent poser des soucis scolaires.

Citation :
"Voici les principaux extraits du rapport de l’Inspection générale de l’Éducation nationale remis à François Fillon, Ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche en France."
Sais-tu lire, beld?
De plus, je me permet de te demander sur quoi repose ton jugement sur VA?
Sauf que tu n'as pas le rapport sous les yeux, mais son interprétation par VA. Je sais lire, mais je suis étanche à la lecture slogan et aux raccourcis journalistique. VA est aussi objectif que l'Humanité, si tu ne t'en rend pas compte je ne peux rien pour toi, c'est foutu !

Je suis vraiment navré pour toi qu'à ton âge tu trempes déjà dans le cliché islamophobe, tu mérites mieux.
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 11:26

Citation :
Vous devriez lire le très officiel rapport Obin.

Un extrait justement :
Citation :

... Il ne semble pas y avoir de lien direct entre le degré d’islamisation d’un quartier et les tentatives de jeunes filles de porter le « voile » à l’école. A plusieurs reprises nous avons pu observer des collèges implantés dans des quartiers largement contrôlés par des organisations religieuses, et qui n’avaient connu aucune ou très peu de tentatives ; à l’opposé beaucoup ont pu avoir lieu dans des quartiers où la mixité sociale et religieuse est préservée. En fait, trois facteurs semblent jouer dans la fréquence de ces manifestations vestimentaires : d’abord l’existence d’une surenchère entre organisations, des groupes minoritaires tentant souvent de s’affirmer par l’affichage d’un plus grand radicalisme ; ensuite la conviction ou la résolution du chef d’établissement (que ces tentatives cherchent souvent à tester), sa capacité d’expliquer la laïcité de l’enseignement aux élèves et aux familles, d’organiser des médiations et de disposer de relais dans le quartier ; enfin le comportement des autorités académiques qui peut fluctuer, selon les époques et les responsables, entre le souci d’éviter tout conflit et surtout toute couverture médiatique, et la volonté de s’opposer aux atteintes à la laïcité.
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 11:35

Un autre extrait, que VA par grand soucis d'objectivité ne cite évidemment pas...

Citation :
Un commentaire méthodologique s’impose ici. Le panel d’établissements visités ne constitue donc en aucun cas un échantillon représentatif des établissements français, ni sur le plan de l’étude ni d’ailleurs sur aucun autre. Tel n’était pas en effet notre choix et tel ne pouvait-il être : d’abord parce que l’inspection générale ne dispose pas des moyens et n’a pas vocation à mener des études quantitatives ; ensuite et surtout parce que les phénomènes scolaires comme les phénomènes sociaux ne naissent et ne se développent pas en général de manière uniforme, ils éclosent le plus souvent sur quelque terrain de prédilection, prospèrent dans quelques « niches », avant de diffuser et de s’étendre parfois à l’ensemble du système, comme on a pu le constater par exemple, depuis une quinzaine d’années, avec la violence en milieu scolaire.

Cette étude ne peut donc prêter à généralisation et à dramatisation excessive : les phénomènes observés l’ont été dans un petit nombre d’établissements. Pour autant, les établissements visités constituent sans doute un panel assez représentatif de cette marge particulièrement active du système éducatif quant à l’objet de notre étude : ce sont le plus souvent des collèges, lycées et lycées professionnels qui recrutent la totalité ou une partie significative de leurs élèves dans des quartiers dont la « ghettoïsation » est largement entamée, voire achevée ; ce qui s’y joue, insistons-y, ne peut donc être généralisé.

Ca ressemble à un procès stalinien l'extraction subjective de partie de texte pour prouver une théorie, non ?
Revenir en haut Aller en bas
livaste
Délégué national
Délégué national
livaste

Féminin
Nombre de messages : 4625
Personnage politique préféré : Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 11:39

beld a écrit:
Il y a certainement des noyaux dur d'intégrisme dans certains établissement de la courrone parisienne, ça je ne le nie pas. Mais c'est honteux de monter tout cela en épingle.
En plus l'école est un vrai rempart pour la laîcité et la tolérance, le seul même je pense actuellement.

Il n'y a pas que dans la région parisienne que les extrémistes se sont implantés , j'en ai connu à Rouen et au Havre et également dans toute la région lilloise !
J'ai même l'impression que Marseille est une ville à part sur ce plan là !
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
beld

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 112
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . EmptyMer 18 Juil - 11:45

Là je parle strictement du scolaire. Le reste, je ne me prononcerais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty
MessageSujet: Re: Le risque islamiste dans les entreprises .   Le  risque islamiste dans les entreprises . Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le risque islamiste dans les entreprises .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats nationaux et internationaux :: Actualité nationale-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser