Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
vladana
1er avertissement
1er avertissement


Nombre de messages : 2141
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 16:12

Jepaie déjà la sécu, et les kdo sur l'IR, me rendent malade quand je pense à cette franchise!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pwalagratter
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1193
Age : 56
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 16:16

vladana a écrit:
Jepaie déjà la sécu, et les kdo sur l'IR, me rendent malade quand je pense à cette franchise!

et une mutuelle aussi peut être ? qui était déjà le désengagement de la sécu.
Il suffirait d'une volonté politique forte mais celle qui va être mise en place on la connait déjà : donner plus à ceux qui ont déjà (largement) de quoi vivre. Tant pis pour les laisser pour compte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vladana
1er avertissement
1er avertissement


Nombre de messages : 2141
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 16:20

pwalagratter a écrit:
vladana a écrit:
Jepaie déjà la sécu, et les kdo sur l'IR, me rendent malade quand je pense à cette franchise!

et une mutuelle aussi peut être ? qui était déjà le désengagement de la sécu.
Il suffirait d'une volonté politique forte mais celle qui va être mise en place on la connait déjà : donner plus à ceux qui ont déjà (largement) de quoi vivre. Tant pis pour les laisser pour compte
Et une mutuelle, bien entendu!
Et 1 pour le generaliste, et 18 pour les examens!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pwalagratter
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1193
Age : 56
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 16:21

Sinon pour les pourfendeurs de la sécu à la française vous pouvez vous interesser au film de Mickael Moore
Avec "Sicko", Moore s’attaque au système de santé américain

Le réalisateur a présenté en avant-première son nouveau documentaire, très applaudi par la presse à l’issue de la projection.

Michael Moore a sorti une fois de plus sa caméra assassine pour dénoncer les travers d’une certaine Amérique et pourfendre avec force le système de santé des Etats-Unis.

Avec "Sicko", qui doit sortir le 29 juin dans son pays, Moore tente une brève étude comparée des systèmes de santé aux Etats-Unis, au Canada, en Grande-Bretagne, en France et à Cuba.

Le documentaire, très apprécié et applaudi lors de sa projection de presse, a été présenté au Festival de Cannes hors compétition, samedi 19 mai dans la matinée.

Le cinéaste-imprécateur s’attache à démontrer les horreurs d’une médecine entièrement privée et soumise aux diktats des compagnies d’assurance aux Etats-Unis, face aux bienfaits d’une médecine publique, gratuite ou presque, dans les autres pays cités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vladana
1er avertissement
1er avertissement


Nombre de messages : 2141
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 16:24

La santé,l'education, les transports sont des choses qui doivent absoluement etre accessible à tous et à moindre frais!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
livaste
Délégué national
Délégué national
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4625
Personnage politique préféré : Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 16:35

aline a écrit:
[



en contrepartie , on se doit de mieux rembourser certains médicaments traitant des maladies graves telles que les cancers , maladies dûes à la vieillesse !

je suis aussi pour que chacun ait le choix de son assurance maladie . mais bon , le fait qu'on ait deja le choix de sa mutuelle est deja pas mal !!

Mais Aline , pour des maladies telles que le cancer , les prescriptions sont prises à 100% dès que les analyses ont confirmé le diagnostic .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vladana
1er avertissement
1er avertissement


Nombre de messages : 2141
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 16:35

FRANCHISES MEDICALES



"Cette mesure est hypocrite"

NOUVELOBS.COM | 31.05.2007 | 15:16



L'application de nouvelles franchises non remboursables ne risque-t-elle pas de creuser l'inégalité des patients face aux soins ?

- Cette mesure est hypocrite. Les franchises commencent avec de petites sommes mais elles augmentent toujours. Le faible coût au départ permet de faire avaler la pilule aux Français. En mettant cette mesure en place, l'Etat va décharger les remboursements sur les mutuelles qui, elles, vont augmenter leurs cotisations. Au final, ce sont les patients qui payeront toujours plus. Ceux qui auront le plus de moyens auront les meilleures mutuelles et seront les mieux remboursés. L'Etat a tout intérêt à ce que les mutuelles augmentent leurs cotisations car cela lui permet de ne pas afficher une hausse des prélèvements obligatoires.
En outre, les bénéficiaires de la Couverture maladie universelle (CMU) et les revenus les plus modestes vont rencontrer un système compliqué aux effets pervers: tous les médecins ne les acceptent pas et les remboursements peuvent mettre beaucoup de temps. La peur du rejet et l'avance de frais entraînent une réticence chez ces patients à consulter.

Cette mesure va-t-elle, selon vous, réduire considérablement le déficit de l'assurance maladie ?

- Le déficit de la sécurité sociale se creuse en raison de l'augmentation permanente des dépenses. Ces dernières sont considérées comme incontrôlables pour de mauvaises raisons. Le coût exorbitant des nouveaux médicaments n'est en aucun cas justifié par le progrès médical car ce dernier a plutôt tendance à réduire les coûts. Pourtant, on assiste à une inflation des prix des médicaments.
L'assurance maladie à la française est un système compliqué et ambigüe: d'un côté, tout est socialisé, de l'autre, on a un véritable système libéral que l'on ne peut pas contrôler car les professions médicales appartiennent au privé. Dans le Midi, par exemple, les médecins sont en sureffectifs et voient donc leurs patients cinq à six fois plus que dans d'autres régions désertées par les professions médicales.

Les nouvelles franchises médicales ne marquent-elles pas une nouvelle étape vers la disparition de la sécurité sociale ? Quelles autres mesures permettraient de résorber son déficit ?

- Les franchises médicales diminuent toujours plus le rôle de l'assurance maladie. Cette baisse se fait au profit des mutuelles.
Il faudrait s'attaquer à la répartition des médecins, mettre en place une mesure qui permette de contrôler les endroits où ils choisissent de s'installer. Il faudrait également davantage surveiller les fournisseurs de soins. Mais cela s'oppose au libéralisme ambiant.
Avec 20%, le premier poste de dépenses de l'assurance maladie reste les médicaments. La France consomme deux à trois fois plus de médicaments que les pays nordiques. Si l'on consommait rationnellement à l'image de ces pays, la sécu pourrait devenir bénéficiaire. Il faut donc cesser les surprescriptions médicales et surtout celles de médicaments coûteux et pas forcément plus efficaces.

Propos recueillis par Sovanny Chhun
(le lundi 28 mai 2007)

par Philippe Pignarre,
chargé de cours sur les psychotropes à l'université ParisVIII,
auteur de "Comment sauver (vraiment) la sécu" (La Découverte, mars 2004)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aline
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1665
Age : 49
Localisation : VAR
Personnage politique préféré : NICOLAS SARKOZY
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 16:46

livaste a écrit:
aline a écrit:
[



en contrepartie , on se doit de mieux rembourser certains médicaments traitant des maladies graves telles que les cancers , maladies dûes à la vieillesse !

je suis aussi pour que chacun ait le choix de son assurance maladie . mais bon , le fait qu'on ait deja le choix de sa mutuelle est deja pas mal !!

Mais Aline , pour des maladies telles que le cancer , les prescriptions sont prises à 100% dès que les analyses ont confirmé le diagnostic .

je sais bien Livaste , simplement si on continue avec l'abus actuel bientôt on ne pourra plus prendre en charge ce type de maladies en charges à 100%.... idem pour les médicaments pour personnes âgées(de + en + nombreuses !) d'où l'ouverture d'une cinquième branche de la sécu!(approuvée par royal)

-------------------------------

5ème branche, réforme de l'APA, rôle accru du Département : la feuille de route du prochain Gouvernement


Le plan « solidarité Grand âge » présenté en Juin dernier par Philippe Bas prévoyait une mission d’étude sur l’avenir du financement solidaire de la dépendance. Celle-ci a été confiée à Hélène Gisserot (notre photo), Procureur général de la Cour des Comptes jusqu’en 2005, qui vient de rendre publiques ses conclusions.

Son rapport rappelle d’abord que le nombre de personnes âgées dépendantes va augmenter en moyenne de 1% par an jusqu’en 2040 avec des accélérations en 2005, compte tenu de l’arrivée aux grands âges de la génération née dans les années 20, et en 2030, en raison du « papy boom ».

Pour faire face à cette révolution démographique, dans un contexte d’incertitude liée à l’épidémiologie des démences et à l’évolution de la politique de l’emploi (les dépenses en personnel représentent 85% des coûts), le rapport propose trois scénarios.

Le premier se refuse à une augmentation des prélèvements obligatoires. Il propose un meilleur ciblage de l’APA et le développement de l’assurance dépendance individuelle. Le deuxième vise à une hausse des financements dans le seul but de répondre à l’augmentation du nombre de personnes dépendantes. Le troisième scénario absorbe cette augmentation mais vise aussi à améliorer la prise en charge. Le rapport lance des pistes pour financer les charges supplémentaires : harmonisation des taux de CSG, prélèvement sur le revenu des retraités et/ou impôt assis sur le patrimoine.

Hélène Gisserot souhaite que le Conseil général soit reconnu comme compétent pour la gestion des différentes formes de dépendance. Certaines missions d’actions sociales exercées aujourd’hui par les caisses d’assurance vieillesse lui seraient dévolues. Son autorité sur les Maisons départementales des personnes handicapées serait réaffirmée.

Le rôle d’opérateur pivot de la CNSA serait conforté au point que des compétences réglementaires lui seraient confiées sous réserve d’une réforme de son fonctionnement interne.

Le Ministre délégué aux personnes âgées, Philippe Bas, a immédiatement réagi à la publication du rapport Gisserot.

Rejetant la proposition socialiste d’une hausse de la CSG qui « casserait la croissance en diminuant le revenu disponible des Français », il propose de « construire une cinquième branche de la protection sociale » qui reposerait sur l’actuelle CNSA.

L’APA serait transformée en une prestation de compensation de la dépendance des personnes âgées pour se rapprocher de la prestation de compensation du handicap. La nouvelle allocation couvrirait notamment les aménagements de logement et les aides techniques.

Le Ministre souhaite d’ailleurs revenir à un financement paritaire de l’APA par la CNSA, et les Conseils généraux. Le principe serait inscrit dans la loi.

Philippe Bas veut aussi diminuer le reste à charge dû par les personnes hébergées et leurs familles. L’objectif serait de parvenir à une baisse de 25%.

Pour financer la montée en charge de la dépendance, il propose de poursuivre la réforme de l’Etat et la maîtrise des dépenses d’assurance maladie. Il veut permettre aux personnes âgées dépendantes d’entamer leur patrimoine en développant le viager hypothécaire et la mobilisation de l’assurance vie. Enfin, il prône le développement d’une couverture complémentaire par les mutuelles et les assureurs privés.

Le Rapport Gisserot comme l’intervention de Philippe Bas revêtent une importance particulière. Ils apparaissent comme un beau legs au prochain Gouvernement qui pourra entreprendre sans attendre le vaste chantier de la 5ème branche.

http://www.adf-dci.com/article-6158206.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vladana
1er avertissement
1er avertissement


Nombre de messages : 2141
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 16:51

l'arguement c'est toujours ça, si ça continue on pourra plus rembourser, il faudra payer plus, alors autant commencer tout de suite!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange
Invité



MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 17:19

vladana a écrit:
La santé,l'education, les transports sont des choses qui doivent absoluement etre accessible à tous et à moindre frais!
Avec le déficit actuel de la France, tu fais comment ? scratch
Et quand tu dis tous, tu penses aussi au sans papier ?
Je signal juste que c'est une question pas une provocation.
Revenir en haut Aller en bas
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 17:26

Citation :
Avec le déficit actuel de la France, tu fais comment ?

Tu vire les niches fiscales, tu ré augmente l'IR car il est juste, tu redistribue les aides vers les entreprises qui innovent et/ou exporte, bref tu gouverne, tu gère, t'es pas là que pour faire des cadeaux aux copains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
pwalagratter
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1193
Age : 56
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 17:34

+ 1000 karg se
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vladana
1er avertissement
1er avertissement


Nombre de messages : 2141
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 17:57

Ange a écrit:
vladana a écrit:
La santé,l'education, les transports sont des choses qui doivent absoluement etre accessible à tous et à moindre frais!
Avec le déficit actuel de la France, tu fais comment ? scratch
Et quand tu dis tous, tu penses aussi au sans papier ?
Je signal juste que c'est une question pas une provocation.
je ne sais pas pour les sans papiers, je ne me pose pas la question, je ne suis pas flic.
Si une personne est malade, elle doit etre soignée.
Si des enfants sont sur le territoire français, ils doivent etre scolarisés.
Et pour faire des demandes de papiers faut bien se déplacer!
Quand au deficit, vu le bo kdo pack que nous propose Sarko, q'il vienne pas sortir cet argument!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 18:36

Je trouve cette idée de fin de monopole d'une mauvaise fois sans nom. N'importe qui peut déjà prendre une mutuelle complémentaire et s'il veut être rembourser sur l'ostéopathie il peut choisir la bonne pour cela.

Si certains sont contre la solidarité sociale telle qu'elle a été pensée par les hommes et les femmes de tout bord après guerre, qu'ils le disent clairement sans argumenter sur autre chose que leur refus personnel d'être solidaire avec tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deniserp
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 34
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 18:42

Le problème c'est que l'on sait très bien que le système par répartition est voué à l'échec. La preuve, on n'a qu'à regarder le déficit de la sécurité sociale pour s'en persuader.

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actionpourlaliberte.unblog.fr
Anarchie
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2301
Age : 38
Localisation : Courbevoie
Personnage politique préféré : Malatesta
Parti politique affilié : Aucun - Jamais de la vie : la liberté de penser avant tout!!!
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 18:45

deniserp a écrit:
Le problème c'est que l'on sait très bien que le système par répartition est voué à l'échec. La preuve, on n'a qu'à regarder le déficit de la sécurité sociale pour s'en persuader.

Ca c'est faux..

sans rien toucher à rien, il sufirait que le taux de chômage arrive à 6% pour que les comptes soient bénéficiaires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anarchieantisthene.blogspot.com/
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 18:45

Citation :
Le problème c'est que l'on sait très bien que le système par répartition est voué à l'échec
Une phrase bien dogmatique qui resort souvent. As tu quelquechose pour étayer, il s'agit d'être précis ici, pas de faire dans la propagande des fond de pensions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 18:49

Citation :
La capitalisation ne résout pas le « choc » démographique

Rappelons que dans un système de capitalisation, c’est l’épargne individuelle, accumulée au cours de la vie active, qui donnera droit plus tard à une retraite ; en contrepartie de cette épargne, l’organisme de placement verse au moment du départ en retraite l’intégralité du capital épargné plus les intérêts, ou bien des rentes régulières. Le droit à la retraite est ainsi un droit financier, il dépend des titres détenus par l’individu. Dans un système par répartition, un prélèvement est effectué d’office sur les salaires des actifs (c’est une partie des cotisations sociales) afin de payer les pensions des retraités actuels. C’est un principe de solidarité intergénérationnelle, garanti par l’État, qui assure à chacun, à condition d’avoir cotisé un certain temps, qu’il disposera bien d’une retraite.
Les deux systèmes diffèrent donc quant à leur principe fondateur, mais en dépit de cette différence, ils ont un point commun fondamental : dans tous les cas, à tout moment, ce sont les revenus des actifs qui financent les revenus des inactifs (les retraités). De même que c’est le revenu engendré aujourd’hui qui permet de financer les retraites d’aujourd’hui ; en 2020 et 2040, les retraités tireront leurs revenus d’un prélèvement sur le revenu national produit par les actifs à ces mêmes dates. En effet, les revenus (salaires, revenus du capital, etc.) ne se stockent pas, ils sont un flux de richesse sans cesse renouvelé.
Dans un régime de capitalisation, on n’accumule donc pas aujourd’hui de la richesse afin de payer les retraites de demain, comme on pourrait spontanément le croire. En effet, d’où proviendra, dans un tel régime, l’argent pour payer les pensions, par exemple des retraités de 2040 ? Il résultera de la vente des titres (actions, obligations) dans lesquels avait été investie l’épargne des individus au cours de leur période active. Mais qui achètera ces titres ? Ce ne pourra être que les actifs de 2040, qui vont donc, s’ils le souhaitent, placer leur épargne à ce moment-là sous cette forme par l’intermédiaire des fonds de pension ou des banques et des assurances [5].
Ce nécessaire financement des retraites par l’ensemble de l’économie au moment où elle les verse signifie que la part que les actifs doivent céder aux inactifs, pour un niveau de retraites donné, est la même quel que soit le système de retraite en vigueur. Et lorsque le rapport des inactifs aux actifs s’accroît, le maintien relatif du niveau des retraites implique une hausse de cette part. Dans le système de répartition, cette hausse implique une augmentation globale des cotisations. Dans un système de capitalisation, elle nécessitera une hausse globale de l’épargne des actifs en vue d’acheter les titres (actions, obligations, etc.) que les retraités vendent (par l’intermédiaire des organismes de placement) afin de pouvoir disposer d’argent liquide.
Dans tous les cas, si les actifs refusent d’épargner plus, la situation des retraités se dégradera. En capitalisation, ce refus se traduira de la façon suivante : au moment de la vente massive des titres financiers, les organismes de gestion des fonds ne trouveront pas suffisamment de preneurs, c’est-à-dire d’épargnants, ce qui fera baisser les cours des titres, d’où résultera moins d’argent que prévu pour payer les pensions. L’idée que dans un système par capitalisation, chacun épargnerait pour soi, donc que le problème démographique serait résolu, n’est donc pas soutenable logiquement. Dans tous les cas, on le répète, les actifs paient pour les inactifs (cotisations en répartition, épargne placée en capitalisation). Alors pourquoi la capitalisation continue-t-elle d’être présentée comme une solution ?

Extrait d'un texte très interessant ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deniserp
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 34
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 18:52

<object><param></param><param></param></object>
sécurité sociale
envoy&eacute; par odaric

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actionpourlaliberte.unblog.fr
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 18:55

Le problème avec ce genre de gars c'est qu'il va fallloir lui faire payer (et à son assurance) tout ce qu'on ne paye pas d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deniserp
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 34
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 19:03

<object>
<param>
<param>
<param>
<param>

</object>

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actionpourlaliberte.unblog.fr
Anarchie
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2301
Age : 38
Localisation : Courbevoie
Personnage politique préféré : Malatesta
Parti politique affilié : Aucun - Jamais de la vie : la liberté de penser avant tout!!!
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 19:11

libéral-libertaire?

n'importe quoi...

pourqoi pas libéral-communiste?
ou alors national-mondialiste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anarchieantisthene.blogspot.com/
American50's
Partenaire
Partenaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 62
Personnage politique préféré : N. SARKOZY - R. REAGAN - G. BUSH - M. THATCHER
Parti politique affilié : UMP tendance libérale
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 19:26

Très interessant ce numero du magazine santé sur la TV.
Merci Denis.

Le problème c'est qu'il faut oser se heurter aux poursiutes de la securité sociale mais celà en vaut la peine.

De toutes façons, le système de répartition, tel qu'il est à ce jour, est voué à l'échec. Biensur que la réduction du chômage est une solution partielle mais celle-ci ne sera obtenue que par un allègement des prélèvements donc c'est le serpent qui se mord la queue.

Concernant la solidarité, être pour ou contre n'est pas aussi on/off que celà. Si la solidarité c'est la redistribution telle qu'elle est faite aujourd'hui en France, sans notion de mérite ou de controle, je suis totalement contre.
Je suis contre aussi si elle consiste à égaliser les inégalités sociales - désolé - contre aussi s'il s'agit de lui faire financer l'absenteïsme par le biais des arrêts de travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pageperso.aol.fr/americanradios/
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 19:32

Pour la derinère vidéo de deniserp, c'est bizarre de surnommer Sabine Herold Mlle tacher quand meme Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   Jeu 31 Mai - 19:45

Citation :
Biensur que la réduction du chômage est une solution partielle mais celle-ci ne sera obtenue que par un allègement des prélèvements donc c'est le serpent qui se mord la queue.

Une politique industriel efficace? des investissements dans des entreprises innovantes qui crée des emplois très qualifié et bien payés?

Un peu d'audace les mecs, vous voulez laisser le pays mourrir à petit feux et récréer un grand prolétariat de travailleur pauvre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Concurence à la Securité Sociale - ouverture ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» envoi d'un bordereau à la secu apres teletrans?
» feuille de route
» Sécurité sociale :étude de la DREES
» Indus Sécurité Sociale ATTENTION nouveaux textes:
» Changement de numéro de sécurité sociale et de carte vitale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats nationaux et internationaux :: Economie-
Sauter vers: