Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Edouard Fillias quitte la présidence d'AL

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
deniserp
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 34
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Mer 3 Oct - 20:24

Citation :
mercredi 3 octobre 2007

Fin de mandat

Et voilà : deux années pleines se sont écoulées à la direction d'Alternative libérale. D'abord en "sous-marin", de juillet 2005 à mars 2006, pour recruter les premiers cadres, définir la ligne et préparer le lancement du parti, puis à la direction d'AL de 2006 à maintenant. Pendant cette période, j'ai eu l'honneur de diriger une équipe extrêmement talentueuse et compétente, dont je ne referai pas l'éloge que vous trouverez ici. Je suis fier de ce que nous avons fait, de ces congrès à la Cigale et au Bataclan, de notre site, de notre Intranet, de notre blogosphère, de notre action sur la Sécurité Sociale ou sur la Corruption, de notre ouvrage commun "le Manifeste des Alter-libéraux", de nos prises de paroles, nombreuses déjà, etc. Je suis fier d'avoir représenté nos idées dans la campagne présidentielle : faute d'avoir eu 500 signatures, nous aurons néanmoins été présents, et même percé médiatiquement au-delà de nos espérances (revue de presse / passages médias). Nous avons su rassembler des milliers de bonne volontés. Et ma tournée en France, pour rencontrer nos amis, m'a énormément enrichie, à titre politique mais aussi personnel. J'ai été heureux de développer nos propositions, sans jamais omettre notre stratégie pour les mettre en oeuvre, ces fameuses "Portes pour la Liberté", qui ont si bien fonctionné ailleurs et que la France mérite d'ouvrir... J'ai aussi voulu représenter nos idées sans compromis, avec d'abord un soucis de cohérence, en osant déplaire, à des proches et à l'opinion, sur des sujets comme la sécurité sociale, l'immigration, la politique étrangère ou les drogues. Nos compatriotes savent que la France doit réformer : ils savent aussi que ces réformes seront l'oeuvre de politiques aux idées claires, sachant se rendre, si nécessaire, impopulaires au nom de leurs convictions. "Il n'y a de réussite qu'à partir de la vérité.", disait le Général...

Quant au libéralisme, je suis heureux de l'avoir présenté sous un jour rafraîchi, en tentant de démontrer qu'avant l'efficacité, il prônait la justice. Et que cette conviction libérale ne s'arrêtait pas à la défense du marché libre, mais allait bien au-delà, sur les institutions et les libertés individuelles, la politique étrangère, entre autres. C'est ce que nous avons appelé le libéralisme "grand angle". Un libéralisme éthique, décomplexé vis à vis de la droite comme de la gauche, capable de reconnaître ses alliés partout et ouvert à tous les débats. Un libéralisme qui ne soit pas l'éternel allié systématique des entreprises, fussent-elles grandes, mais plutôt de la liberté, dont économique.

J'ai été heureux, enfin, de soutenir 47 candidatures Alternative Libérale aux élections législatives, sans compter ceux qui se sont ralliés à notre nom : des candidats jeunes, dynamiques, enthousiastes, qui ont essuyé les plâtres pour AL. Nous avons mené des campagnes de terrain, difficiles car avec une faible notoriété, tout en mettant en place une logistique nationale de qualité pour les documents. Nous n'avons pas démérité et nos scores peuvent grandir, année après année, à condition que nous travaillions sur la durée. Nous avons déjà dépassé, sur le terrain, des forces politiques mineures telles que Luttes Ouvrières ou le MPF. Seule la durée nous gagnera la confiance des électeurs.

Sur le choix de soutenir François Bayrou, avant le premier tour, je ne l'ai jamais regretté : si nous ne changeons pas nos institutions dans un sens plus démocratique, ce qui était au coeur du programme de l'UDF, jamais nous ne gagnerons la lutte contre l'extension perpétuelle de l'Etat. Pour contenir les pouvoirs de l'Etat, limiter et contrôler ses dépenses (et donc nos impôts), s'assurer que des systèmes en faillite ne puissent vivoter (la secu), refuser la distribution de nouveaux privilèges, refuser la nomination des "amis du pouvoir" aux postes clefs, il nous faut un parlement fort, des contre-pouvoirs nombreux. Le Président doit rendre des comptes à chaque instant. Et surtout quand il ose présenter un budget en déficit, chaque année depuis vingt-cinq ans, au crédit des contribuables et des générations futures... Le combat libéral en France doit avoir pour priorité une nouvelle Constitution, plus solide, plus claire, basée sur la défense des libertés individuelles : sinon, il se condamne à écoper éternellement sans jamais réparer l'avarie. Et nous ne pourrons pas toujours compter sur l'Europe pour donner le bâton aux gouvernements dépensiers. L'actualité illustre parfaitement cette conviction, explicitée dans cette Tribune "Un vote libéral pour construire l'avenir", publiée avant le premier tour.

Après cette période agitée, j'ai décidé de ne pas me représenter à la direction d'Alternative Libérale.

Deux raisons principales m'ont conduit à cette décision, qui n'est pas sans me coûter car ce parti m'est très cher. La première raison : montrer de nouveaux visages, afin qu'AL ne soit pas le parti d'un homme, ou pire, d'un clan. Mon objectif n'a jamais été de rester dirigeant d'AL à vie, à la façon d'un Krivine, d'un Le Pen, ni d'être le nouveau patriarche des libéraux en déshérence. Mon objectif a été et demeure la construction de forces libérales (Liberté Chérie, Alternative Libérale), capables d'influer sur le cours des choses. Alternative Libérale est un projet au long cours : pour réussir, il doit être l'oeuvre d'une équipe. Mon intérêt, du point de vue de cet objectif, est de voir chacun prendre son envol, oser un leadership, multiplier les initiatives. C'est la condition de notre réussite collective. Pour ce faire, je dois accepter de voir tourner les responsabilités. C'est le message d'ouverture et de confiance le plus positif que nous puissions adresser vers l'extérieur, ceux qui hésitent à devenir adhérents, en leur disant : voyez, vous pouvez, si vous vous impliquez, jouer un rôle clef. Je voulais créer AL et l'amener jusqu'à des statuts démocratiques, après les élections : c'est chose faite, l'avenir est devant nous. Et mon souhait le plus cher est qu'AL devienne un solide parti libéral, influent, à l'instar du FDP ou des libéraux Irlandais, nos modèles. Cela prendra du temps.

La seconde raison à ma non-candidature est professionnelle. Même si elle peut sembler triviale, je ne l'élude pas : la politique n'est pas rémunérée dans notre pays (heureusement !). Or, pour faire de la politique de qualité : être disponible pour les médias, aller en province, rédiger des textes, il faut du temps. Et le temps coûte cher quand on n'est pas rentier. Le risque aussi coûte cher quand on n'est pas fonctionnaire, ce que j'ai renoncé à devenir à la fin de mes études à sciences-po pour préférer le privé. En outre, je me suis toujours épanoui dans mes activités professionnelles : j'aime la vie de l'entreprise, la réflexion sur les projets, convaincre des clients. Je veux revenir à plein temps dans cette vie et progresser dans ma carrière, tout simplement parce que je refuse, un jour, de me contenter de vivre d'un mandat, faute de savoir faire autre chose. Pour avoir demain, ce choix, encore faut-il que je devienne le professionnel reconnu que j'aspire à être. J'ajoute que pour un jour exercer un mandat, encore faut-il bien connaître la vie et circuler dans le monde : à 28 printemps, j'ai encore beaucoup à apprendre.

Des candidats vont présenter des listes au bureau du Parti, pour les élections du 28 octobre, comme le prévoient nos nouveaux statuts. J'espère qu'il y aura au moins deux listes en lice, si ce n'est plus. En outre, des candidatures seront déposées pour le Conseil National, dont le premier collège de 21 représentants sera élu par les adhérents le 28 également. Le second collège, représentant les Comités Locaux, sera élu dès que les élections internes locales auront eu lieu dans le Parti. Le Conseil National contrôle les budgets, vote les amendements au programme et décide des alliances éventuelles. Il est le contre-pouvoir au Bureau, qui avec 8 personnes, dont le Président, anime la vie du Parti. Chaque liste, au bureau comme au conseil national, présentera une Motion : synthèse de sa ligne programmatique. Il y a, dans Alternative Libérale, beaucoup d'hommes et de femmes de qualité qui peuvent diriger le mouvement : à eux de s'imposer.

Je continuerai à aider mes camarades, mais en laissant la première place à d'autres. Alternative Libérale est bien engagée en cette rentrée, avec deux beaux projets : une réunion à l'Assemblée Nationale avec des Députés réformateurs, et l'Autre Commission pour la croissanceque nous avons monté. Les adhésions et ré-adhésions se multiplient avec la fin de l'état de grâce. Nous avons, en effet, beaucoup à dire sur la politique économique du gouvernement (dernier communiqué sur le statut de la fonction publique). Et au-delà de l'économie, sur un certain humanisme libéral qui n'a pas toujours l'oreille de nos compatriotes. Enfin, les municipales se profilent et à Paris comme en province, nous avons déjà plusieurs projets de listes, outre les éventuels accords locaux qui pourront être conclus.

Pour ma part, je considère que le parti devrait se donner comme priorité les élections européennes de juin 2009, et les élections présidentielles de 2012. Ces échéances sont structurantes pour AL : la première, car nous pouvons espérer un élu (scrutin proportionnel). La seconde, car c'est désormais l'élection reine, celle qui structure tout le champs politique, y compris local. Nous devons y jouer un rôle important.

Librement,

Edouard

Sources : http://blog.edouard-fillias.fr

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actionpourlaliberte.unblog.fr
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 110
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Mer 3 Oct - 20:29

Je le félicite pour son intégrité, c'est tellement courant les vérouillages de parti.
Je ne me reocnnait pas dans ce libéralisme là, mais je souhaite à AL d'avoir son élu européen. Toutes les idées sont là pour être représentées en démocratie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex.
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 413
Age : 29
Localisation : Hauts de Seine
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy, Rachid Kaci
Parti politique affilié : UMP, tendance néo-conservatrice
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Mer 3 Oct - 20:42

Denis, présente toi !! cheers

Sinon, remarquable ce qu'a fait Edouard Fillias. C'est tout à son honneur. Espérons juste que sa femme ne reprenne pas le parti. Je l'apprécie bien, mais ca ferait un peu tache (ou socialiste^^).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deniserp
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 34
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Mer 3 Oct - 20:46

Aucune information concernant une éventuelle candidature de Sabine sur l'intranet pour le momment (dommage, moi je l'aime bien lol! ).

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actionpourlaliberte.unblog.fr
Hervé
Engagé
Engagé
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Lun 8 Oct - 18:37

Les sous-marins socialistes n'ont en fin de compte pas du tout marché pour contrecarrer les plans de la droite. AL n'est qu'un parti virtuel, à l'image du MODEM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zeinconnu
Militant
Militant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 30
Localisation : dans le 77
Parti politique affilié : La Team du 77
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Lun 8 Oct - 18:41

Hervé a écrit:
AL n'est qu'un parti virtuel, à l'image du MODEM.

Vaut mieux ça qu'un parti divisé lui-même en clans (le PS et l'UMP sont les meilleurs exemples.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hervé
Engagé
Engagé
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Lun 8 Oct - 18:46

C'est logique qu'il existe plus de risques de se diviser lorsqu'un parti compte 300 000 adhérents, qu'un parti comptant 30 000 péquins ... Le MODEM est un parti virtuel n'ayant absolument aucun pouvoir au niveau local, régional ou national. Ils n'ont même pas un budget suffisant. Bref, c'est un parti à jeter aux orties !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zeinconnu
Militant
Militant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 30
Localisation : dans le 77
Parti politique affilié : La Team du 77
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Lun 8 Oct - 18:52

Hervé a écrit:
C'est logique qu'il existe plus de risques de se diviser lorsqu'un parti compte 300 000 adhérents, qu'un parti comptant 30 000 péquins ...

Ces "péquins" comme tu dis, sont aussi adhérents d'une idéologie.


Citation :
Le MODEM est un parti virtuel n'ayant absolument aucun pouvoir au niveau local, régional ou national. Ils n'ont même pas un budget suffisant. Bref, c'est un parti à jeter aux orties !

Que ce parti n'ait aucun pouvoir, soit, mais c'est un parti (re)formé il y a peu de temps. Laisse-lui un peu de temps pour se former comme on laisserait le temps à sarkozy de montrer des résultats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solo
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1329
Age : 29
Localisation : Beyrouth
Personnage politique préféré : Sarkozy, Wauquiez, Gerry Adams, De Valera
Parti politique affilié : UMP / Fianna Fail
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Lun 8 Oct - 21:39

Hervé a écrit:
C'est logique qu'il existe plus de risques de se diviser lorsqu'un parti compte 300 000 adhérents, qu'un parti comptant 30 000 péquins ... Le MODEM est un parti virtuel n'ayant absolument aucun pouvoir au niveau local, régional ou national. Ils n'ont même pas un budget suffisant. Bref, c'est un parti à jeter aux orties !

Je ne vois pas pourquoi un parti serait " à jeter aux orties " parcequ'il ne compte pas enormement de membres . Alternative libérale, comme d'autres petits partis, participent à la vie politique et au pluralisme de notre pays quand meme . Et puis ce parti est en construction pour le moment , il va avoir le temps de grandir .

_________________
" Bois Aujourd'hui Pour Etancher Ta Soif De Demain. "

Proverbe Irlandais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deniserp
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 34
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Lun 8 Oct - 21:57

Solo a écrit:
Hervé a écrit:
C'est logique qu'il existe plus de risques de se diviser lorsqu'un parti compte 300 000 adhérents, qu'un parti comptant 30 000 péquins ... Le MODEM est un parti virtuel n'ayant absolument aucun pouvoir au niveau local, régional ou national. Ils n'ont même pas un budget suffisant. Bref, c'est un parti à jeter aux orties !

Je ne vois pas pourquoi un parti serait " à jeter aux orties " parcequ'il ne compte pas enormement de membres . Alternative libérale, comme d'autres petits partis, participent à la vie politique et au pluralisme de notre pays quand meme . Et puis ce parti est en construction pour le moment , il va avoir le temps de grandir .

Tout à fait, je n'aime pas le ton que prend cette discussion d'ailleurs. Qui es-tu Hervé pour dire que tel ou tel parti est virtuel ? Personne. Maintenant, Je parle peut être cruement, mais après tout, je ne vois pas pourquoi je ne le ferai pas puisque tu le fais toi même. Ce que je n'aime pas, ce sont ceux qui se croient au dessus de tout parce qu'ils sont dans un grand parti. je dis ça parce que je ne suis pas un carrièriste. J'ai d'ailleurs quitté l'UMP parce que la carrière en politique ne m'intéresse pas. Je suis allé à alternative libérale pour défendre les valeurs libérales. Et je ne risquai certainement pas de le faire dans un parti vérouillé tel que l'UMP.

A bon entendeur.

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actionpourlaliberte.unblog.fr
Hervé
Engagé
Engagé
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Mar 9 Oct - 20:06

Citation :
Ces "péquins" comme tu dis, sont aussi adhérents d'une idéologie.
Bayrou a-t-il crée une idéologie politique ? J'en doute fortement ...

Citation :
Que ce parti n'ait aucun pouvoir, soit, mais c'est un parti (re)formé il y a peu de temps. Laisse-lui un peu de temps pour se former comme on laisserait le temps à sarkozy de montrer des résultats.
Le MODEM ne sera jamais un vrai parti politique comme l'est le PS ou l'UMP. N'en espère pas monts et merveilles ...

Citation :
Je suis allé à alternative libérale pour défendre les valeurs libérales. Et je ne risquai certainement pas de le faire dans un parti vérouillé tel que l'UMP
Les vrais libéraux français sont et resteront toujours à l'UMP. Les autres ne sont que des idéologues en manque de sensation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 110
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Mar 9 Oct - 20:25

L'UMP est une machine pour faire gagner Sarko, et pas autres choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solo
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1329
Age : 29
Localisation : Beyrouth
Personnage politique préféré : Sarkozy, Wauquiez, Gerry Adams, De Valera
Parti politique affilié : UMP / Fianna Fail
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Mar 9 Oct - 21:32

Citation :
Les vrais libéraux français sont et resteront toujours à l'UMP. Les autres ne sont que des idéologues en manque de sensation.

Meme si ca te déplait apparament qu'il y ait des partis plus petit que d'autre , ils sont la et ils existent !! AL est en train de monter en puissance et peut etre qu'aux prochaines éléctions , ce parti aura des élus et tant mieu pour notre pays !!!

_________________
" Bois Aujourd'hui Pour Etancher Ta Soif De Demain. "

Proverbe Irlandais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Duelliste
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2235
Age : 41
Personnage politique préféré : Lorenzaccio
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Mer 10 Oct - 12:10

C'est une évidence. D'ailleurs les grands partis ne sont que des machines électorales, leur démagogie quasi obligatoire appauvrit de manière considérable leur apport idéologique et leur valeur démocratique. Au moins dans les petits partis les idées sont plus importantes que les carrières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hervé
Engagé
Engagé
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Mer 10 Oct - 16:34

J'ai du mal à croire qu'à AL ou au MODEM il y ait de vrais échanges d'idées ... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Duelliste
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2235
Age : 41
Personnage politique préféré : Lorenzaccio
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Mer 10 Oct - 16:40

Ô homme de peu de foi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deniserp
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 34
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Mer 10 Oct - 16:53

Hervé a écrit:
J'ai du mal à croire qu'à AL ou au MODEM il y ait de vrais échanges d'idées ... Laughing

Oui, ben je préfère un parti où on ne pratique pas le culte de la personnalité à outrance qu'un parti où on a une ligne claire, faire avancer le libéralisme. Ah oui, mais j'avais oublié que l'UMP était un parti basé sur le culte de la personnalité. Je pensais qu'on allait être débarassé du gaullisme avec Nicolas Sarkozy, toutefois, force est de constater qu'après le gaullisme, voici venu le temps du sarkozysme. Et ce n'est pas la peine de me répondre, c'est ce que disent tous les dirigeants de l'UMP. "Nicolas Sarkozy restera notre chef spirituel" qu'ils disaient.

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actionpourlaliberte.unblog.fr
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 110
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Mer 10 Oct - 21:38

Le Sarkozysme est ausi un héritier du Miterrandisme de par la méthode.
D'ailleurs je pense que nous allons vivre un 81-83, mais de droite, avec au bout une nouvelle crise et la rigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yannick Fortin
Sympathisant
Sympathisant


Nombre de messages : 45
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Jeu 11 Oct - 0:07

Perso, je suis à l'UMP. J'ai soutenu en temps que responsable adjoint des jeunes de Seine maritime la candidature de Sarkozy aux présidentielles, ainsi que l'UMP pour les campagnes présidentielles.

Je crois que beaucoup de choses ont été un peu vite dites dans ce topic:

1- L'existence de partis plus ou moins petit est essentielle car elle permet l'expression de courrants politiques minoritaires, mais pour autant pertinents. Expression qui, si elle n'est pas impossible, est parfois étouffée au sein de grands partis, qui, au moment des élections notamment, réclament une unité derrière 1 projet (au détriment des divergences d'opinion).
2- Personnellement, je me pose beaucoup plus de questions sur le cas particulier du Modem, dont je juge (peut être à tord) qu'il a été crée dans l'unique but des présidentielles, pour notre ami Bayrou. Je ne vois pas dans le modem un nouveau message qui n'existait pas avant ce parti. Donc sur ce point, je ne vois pas l'utilité du modem.
3- Sarkozy a profondément marqué l'UMP, et l'augmentation du nombre d'adhérents, est principalement due à sa personne. Mais ce n'est pas tant le fait d'un UMP "culte de la personne" qu'à la personne même de Sarkozy qui n'a pas laissé grand monde indifférent. De plus il serait réducteur de faire de l'UMP (ou du PS) une usine à elections ou des partis mono-projet. En attestent les nombreux désaccords affichés au grand jour par ces 2 partis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sylvanus5
1er avertissement
1er avertissement


Masculin
Nombre de messages : 231
Age : 51
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Jeu 11 Oct - 8:18

beld a écrit:
Le Sarkozysme est ausi un héritier du Miterrandisme de par la méthode.
D'ailleurs je pense que nous allons vivre un 81-83, mais de droite, avec au bout une nouvelle crise et la rigueur.
Je penserai plutôt 07-08, la rigueur pourraît arriver après les municipales !
A force de faire des élections locales des élections nationales, on vote de moins en moins en fonction des projets mais de la politique nationale, ce qui est du n'importe quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johanna
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1928
Age : 31
Localisation : Paris
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Parti politique affilié : UMP tendance libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Jeu 11 Oct - 11:45

Personnellement, je n'aime pas Fillias, je prefere d'autant plus Madelin !! AL est un parti sans avenir et sans ambition à mon point de vue. S'il ne sait que critiquer sans etre une force de proposition à quoi cela sert il ?

_________________
"Je suis contre l'égalitarisme, l'assistanat, le nivellement ; pour le mérite, la juste récompense des efforts de chacun, et la promotion sociale." [N.Sarkozy]

Cliquer en dessous svp !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sarkozy2007.forumactif.com
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 110
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Jeu 11 Oct - 15:31

Je pense qu'AL défend des propositions "libérales", renseigne toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deniserp
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 34
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Jeu 11 Oct - 19:38

Johanna a écrit:
Personnellement, je n'aime pas Fillias, je prefere d'autant plus Madelin !! AL est un parti sans avenir et sans ambition à mon point de vue. S'il ne sait que critiquer sans etre une force de proposition à quoi cela sert il ?

Tu sais très bien Johanna qu'alternative libérale fait des propositions. Je n'y serai pas rentré si ça n'avait pas été le cas.

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actionpourlaliberte.unblog.fr
Le Duelliste
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2235
Age : 41
Personnage politique préféré : Lorenzaccio
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Jeu 11 Oct - 19:40

Y'a Sabine quand même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 110
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   Jeu 11 Oct - 19:49

J'ai voulu prendre ma carte AL mais ils refusent les fonctionnaires Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edouard Fillias quitte la présidence d'AL   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edouard Fillias quitte la présidence d'AL
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bariani quitte le Modem
» Coopération régionale : le président de Caen la mer écrit à Edouard Philippe
» comment indiquer à nos patients que l'on quitte le cabinet?
» La tour mystèrieuse photographiée par Edouard FORTIN
» La Légion quitte Orange pour Carpiagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Actualité Politique :: Actualité des autres partis politiques-
Sauter vers: