Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La France et l'Allemagne unies contre les spéculateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Johanna
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1928
Age : 31
Localisation : Paris
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Parti politique affilié : UMP tendance libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: La France et l'Allemagne unies contre les spéculateurs   Lun 10 Sep - 19:08

Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel sont tombés d'accord lundi à Meseberg (Allemagne) pour unir leurs efforts afin de lutter contre les spéculateurs et de donner plus de "transparence" aux marchés financiers.

Les deux dirigeants étaient réunis au château de Meseberg, à 80 km environ au nord de Berlin, pour un sommet franco-allemand informel, le troisième du genre depuis la prise de fonction de M. Sarkozy le 16 mai.

M. Sarkozy et Mme Merkel se sont rencontrés une première fois dès le 16 mai, lorsque le nouveau chef de l'Etat français était immédiatement venu voir la chancelière à Berlin, puis à Toulouse, en juillet, pour sortir de la crise d'EADS, le groupe européen d'aéronautique et de défense qui est la maison mère d'Airbus.

Au menu du nouveau sommet: les marchés financiers, la politique industrielle et énergétique, l'avenir de l'Europe, la "collaboration" entre les deux pays en Afghanistan.

La "moralisation des marchés financiers", selon M. Sarkozy - pour sa part, Mme Merkel préfère parler de "transparence" des marchés - est un sujet de précoccupation majeur pour les deux dirigeants.

Mme Merkel, dans le cadre du G8, actuellement présidé par son pays, avait déjà plaidé pour une meilleure transparence des marchés financiers. Une idée reprise par M. Sarkozy, alors que la crise boursière mondiale était à son comble, ce qui avait agacé la chancelière allemande.

Aucun agacement cette fois-ci, mais une identité de vues, sur le fond sinon dans le vocabulaire. Il faut "moraliser le capitalisme financier", a lancé M. Sarkozy. Il faut "la transparence des marchés financiers", a renchéri Mme Merkel, lors d'une conférence de presse commune, à l'issue de leur rencontre.

"On ne peut plus laisser quelques dizaines de spéculateurs mettre par terre tout un système international, emprunter dans n'importe quelles conditions, acheter à n'importe quels prix, ne pas savoir qui prête", a affirmé M. Sarkozy.

"Nous voulons un capitalisme pour les entrepreneurs et non pas pour les spéculateurs", a-t-il ajouté.

"Nous avons besoin de plus de transparence sur les marchés financiers", a martelé de son côté la chancelière. Sans reprendre à son compte les termes de moralisation ou de régulation, elle a insisté pour que l'Union européenne se saisisse de ce dossier.

"J'ai parlé de plus de transparence sur les marchés financiers, c'est un projet que mon gouvernement poursuit depuis des mois dans le cadre du G8 notamment, toujours soutenu par la partie française", a-t-elle glissé.

Selon Mme Merkel, "au vu de la situation financière récente", ce projet "a encore gagné en actualité". Elle a recommandé "une action coordonnée, lors de la session d'automne du FMI", le Fonds monétaire international.

La question de l'énergie a également été largement débattue par les deux dirigeants à Meseberg, le président français invitant l'Allemagne à adopter une politique énergétique rejoignant celle de la France, qui accorde la priorité au nucléaire.

"J'aimerais que la France et l'Allemagne aient des ambitions qui aillent dans le même sens", a déclaré M. Sarkozy.

"On ne peut rester en Europe face à une situation où dans un siècle il n'y aura plus de gaz, où dans 30 ou 40 ans il n'y aura plus de pétrole. Il n'y a personne qui peut imaginer que les éoliennes serviront à faire tourner toute l'Europe", a-t-il ajouté, en plaidant pour une "politique de l'énergie européenne".

Mme Merkel, pour sa part, a rappelé qu'elle était favorable à "la poursuite de la collaboration" entre groupes énergétiques allemands et français, tels que celle qui existe actuellement dans le nucléaire entre Siemens et Areva NP.

En juillet dernier, l'hebdomadaire allemand Wirtschaftswoche avait affirmé que le président Sarkozy souhaitait que Siemens sorte du capital d'Areva NP, ce dernier fusionnant ensuite avec le géant de l'énergie Alstom et celui du bâtiment Bouygues, pour constituer un champion français du secteur.

_________________
"Je suis contre l'égalitarisme, l'assistanat, le nivellement ; pour le mérite, la juste récompense des efforts de chacun, et la promotion sociale." [N.Sarkozy]

Cliquer en dessous svp !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sarkozy2007.forumactif.com
Thibault
Adhérent
Adhérent
avatar

Nombre de messages : 198
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: La France et l'Allemagne unies contre les spéculateurs   Lun 10 Sep - 20:04

Pour permettre la moralisation du monde des affaires rien de tel qu'un adoucissement des lois en vigueur comme l'a proposé N.S et pour la transparence je propose d'imposer aux boursiers et aux spéculateurs l'utilisation de vitres non teintés afin de mieux voir tout ce joli monde nous baiser .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La France et l'Allemagne unies contre les spéculateurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel à un front républicain contre Sarkozy...
» La flottille belgo-néerlandaise de lutte contre les mines
» A ceux qui sont Contre.
» Pétition à Marrakech contre le bureau syndical
» pour ceux et celles qui sont contre le syndicat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats nationaux et internationaux :: Economie-
Sauter vers: