Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
deniserp
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 34
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mar 28 Aoû - 19:42

Citation :
Crise financière : les coupables sont-ils ceux que l'on croit ?

Par Guillaume Vuillemey, analyste pour l'association libérale Liberté Chérie.

Depuis plusieurs jours, les marchés financiers sont saisis d'une peur que les différentes banques centrales peinent à apaiser. Tous les indices se sont repliés suite à l'annonce de la mise en faillite de nombreuses sociétés de crédit immobilier aux États-Unis, dont l'American Home Mortgage.

Les banques centrales européenne et américaine viennent d'ailleurs d'injecter des centaines de milliards d'euros dans les circuits bancaires afin d'éviter que des banques soient en situation de cessation de paiement.

Aux États-Unis, les créances immobilières sont des produits cotés sur les marchés financiers et intégrés à certains fonds gérés par des banques. Or, depuis début 2007, il y a une hausse des défaillances des emprunteurs dits subprime, c'est-à-dire la catégorie d'emprunteurs ne satisfaisant pas aux critères classiques d'obtention du crédit. C'est ainsi que certaines banques ont dû geler des fonds dont les valeurs avaient chuté de manière vertigineuse.

Ne sommes-nous pas en train de contempler les dégâts d'une nouvelle « défaillance des marchés financiers », lesquels, poussés par l'appât du gain, accordent des prêts fort hasardeux à des taux très élevés ? Cette analyse sera probablement celle de nombreux gouvernements qui trouveront là un bon prétexte pour intervenir en contrôlant de manière toujours plus intrusive l'activité économique.

Pourtant, le niveau des prêts accordés par une banque commerciale dépend aujourd'hui essentiellement de deux variables, les taux directeurs et le niveau des réserves obligatoires, tous deux imposés par la banque centrale.

Il est donc paradoxal que les déterminants principaux de l'activité d'une entreprise privée - la banque commerciale - dépendent directement du bon vouloir d'un acteur public - la banque centrale.

Nous sommes donc en présence d'un système où les banques commerciales cherchent à se faire rémunérer l'argent de leurs déposants en le prêtant, le risque étant pour une large part supporté par les épargnants. Cette déresponsabilisation est accrue par le rôle de prêteur en dernier ressort conféré aux banques centrales, lesquelles préservent les banques commerciales et les fonds d'investissement de la faillite, en créant de la monnaie en période de crise. De cela, il résulte une hausse générale des prix - l'inflation - qui se fait au détriment du pouvoir d'achat des citoyens, mais qui profite aux bénéficiaires du crédit, à savoir essentiellement l'État et les hautes sphères de la finance. L'existence même de la banque centrale est donc une incitation forte pour les institutions financières à prendre d'autant plus de risques qu'elles ont l'assurance de ne pas avoir à assumer les conséquences de ces risques.


Est-ce à dire qu'il faudrait supprimer les banques centrales et, de facto, abolir le monopole public d'émission de la monnaie ? Une telle idée n'est pas aussi iconoclaste qu'elle peut le paraître au premier abord. Ainsi, historiquement, la Banque de France (remplacée aujourd'hui par la Banque centrale européenne) s'est vu accorder le monopole d'émission de la monnaie par Napoléon en 1803, dans une volonté de financer les guerres de conquête avec du papier-monnaie et de contrôler l'ensemble des ressorts du pays. Avant cette date, le système bancaire était libre, c'est-à-dire soumis aux lois de la concurrence et basé sur un actif tangible, l'or. Friedrich von Hayek, récompensé par le prix Nobel d'économie en 1974 pour sa contribution sur le lien entre banque centrale et cycles économiques, publia en 1978 un long article intitulé « Denationalisation of Money», dans lequel il montrait que des monnaies libres seraient moins inflationnistes et stimuleraient beaucoup moins les cycles d'expansion et de krachs que des monnaies publiques. Ce débat est d'une actualité brûlante en ces périodes de crises financières globales répétées, comme le souligne Benn Steil dans son article « The End of National Currency », paru dans Foreign Affairs en mai dernier.

En quoi de telles monnaies auraient-elles pu nous permettre d'éviter la crise financière que nous traversons actuellement ? Des banques qui émettraient leur propre monnaie auraient un intérêt évident à veiller à la solvabilité de leurs prêts. Une banque qui accumulerait des créances douteuses - ce qui est le cas de nombreuses banques actuelles qui sont fortement exposées au cours du subprime - seraient immédiatement sanctionnées par leurs clients qui feraient le choix d'autres banques et d'autres monnaies. Le libre choix est un puissant système de régulation des marchés financiers.

Par la détention d'un monopole sur l'émission de monnaie, les banques centrales imposent à tout citoyen d'un territoire donné l'usage d'une monnaie déterminée, détruisant ainsi tout lien de confiance entre offreur et demandeur de monnaie. Aucune régulation efficiente ne saurait être basée sur d'aussi fragiles principes. Ainsi, puisqu'il semble que le monopole public d'émission de la monnaie soit à l'origine de la crise que nous connaissons aujourd'hui, la question de son abolition mérite d'être posée.

sources : http://www.lefigaro.fr/debats/20070827.FIG...l_on_croit.html

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actionpourlaliberte.unblog.fr
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mar 28 Aoû - 19:51

Comme d'habitude le libre choix suppose info gratuite et totale et aucune entente entre concurrents. Pour les banques c'est pas gagné deniserp.

PS : ravi que tu reviennes poster des trucs libéraux Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deniserp
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 34
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mar 28 Aoû - 22:59

Mon topic n'attire pas les foules lol!

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actionpourlaliberte.unblog.fr
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mar 28 Aoû - 23:04

Dommage, ce sont des questions pertinentes qui sont posées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mar 28 Aoû - 23:06

Le je suis pas du tous d'accord.

Les banques centrale ont permis d'éviter un grosse crise, c'est vrai qu'elles servent de filet de sécurité au système, mais dans les prochains moi on peu supposer que ceux qui ont merdés vont en payer le prix.

Si on libéralise l'émission de monnaie, on risque d'avoir une grosse purge, avec une crise financière. Regardez comment le Japon a foiré sa privatisation du système bancaire.

J'ai pas confiance dans les banques privés, au moins une banque centrale indépendante on peut la cadrer. C'est trop sérieux comme affaire pour la laisser au marché. C'est un problème de confiance dans l'humain, on le connait trop bien. On peut pas se permettre de se taper une crise majeur tous les 25 ans parce qu'une banque a merdée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
bassai dai
Secrétaire
Secrétaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 865
Age : 46
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mar 28 Aoû - 23:14

karg se a écrit:


J'ai pas confiance dans les banques privés, au moins une banque centrale indépendante on peut la cadrer. C'est trop sérieux comme affaire pour la laisser au marché. C'est un problème de confiance dans l'humain, on le connait trop bien. On peut pas se permettre de se taper une crise majeur tous les 25 ans parce qu'une banque a merdée.

Tu es libéral toi ?
Je crois que tu peux enlever l'inscription "gauchiste ultralibéral" de ton profil. Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deniserp
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 34
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mar 28 Aoû - 23:15

Les BC sont indépendantes mais les banques sont dépendantes des BC. Et c'est bien là tout le problème.

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actionpourlaliberte.unblog.fr
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mar 28 Aoû - 23:16

Citation :
Tu es libéral toi ?
Je crois que tu peux enlever l'inscription "gauchiste ultralibéral" de ton profil.

Libéral mais pas débile, les BC se plantent moins souvent que les banques, donner la planche à billet aux banques c'est donner les moutons aux loups...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
sarkonaute
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Nombre de messages : 559
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mar 28 Aoû - 23:40

Citation :
L'existence même de la banque centrale est donc une incitation forte pour les institutions financières à prendre d'autant plus de risques qu'elles ont l'assurance de ne pas avoir à assumer les conséquences de ces risques.
juste une nuance: les BC n'effacent pas les pertes liées aux subprimes des banques commerciales, elles se contentent de maintenir un niveau de liquidité suffisant pour garantir que les banques continuent à preter à leurs clients.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mar 28 Aoû - 23:41

La BCE ne va pas baisser ces taux, et ça cela me gonfle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mar 28 Aoû - 23:48

Citation :
La BCE ne va pas baisser ces taux, et ça cela me gonfle.

Va même falloir qu'elle les montent pour purger le marché en douce ^^

t'a peur de pas être solvable?

Citation :

les BC n'effacent pas les pertes liées aux subprimes des banques commerciales, elles se contentent de maintenir un niveau de liquidité suffisant pour garantir que les banques continuent à preter à leurs clients.

Très juste, il faut sans cesse le répéter, peut être que cette crise permettra aux gens de mieux comprendre ce concept et d'appréhender le système financier de façon plus rationnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mar 28 Aoû - 23:54

Citation :
t'a peur de pas être solvable?
T'es fou, je suis à taux fixe ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mer 29 Aoû - 0:08

Citation :
T'es fou, je suis à taux fixe !

C'est bien, fallait pas écouter les conseils de Greenspan ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mer 29 Aoû - 0:11

Plutôt que d'injecter artificiellement des liquidités, je trouve plus logique de rendre l'argent moins cher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pwalagratter
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1193
Age : 56
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mer 29 Aoû - 0:13

Très juste, il faut sans cesse le répéter, peut
être que cette crise permettra aux gens de mieux comprendre ce concept
et d'appréhender le système financier de façon plus rationnel.

mwep ben c'est pas gagné. Une collègue insolvable comme pas permis, dont la carte bleue pas bleue d'ailleurs puisqu'elle démontre qu'elle est interdit bancaire, vient de se voir proposer par Auchan un crédit 4 fois sans frais en ramenant une fiche de paye. Evidemment c'est sur du crédit à la consommation, mais bon ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mer 29 Aoû - 0:19

Citation :
Plutôt que d'injecter artificiellement des liquidités, je trouve plus logique de rendre l'argent moins cher.

C'est pas du tous les même problèmes, géré une crise de confiance ponctuel et assainir un marché victime d'une bulle, ça n'a rien à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mer 29 Aoû - 0:24

Moui, bof. La FED est moins frileuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mer 29 Aoû - 0:39

ouai mais elle a fait monter deux bulles, c'est pas forcément une référence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mer 29 Aoû - 0:42

Tu crois que la BCE n'a pas contribué à faire monter l'immobilier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kronkozor
Adhérent
Adhérent


Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mer 29 Aoû - 12:37

Citation :
Plutôt que d'injecter artificiellement des liquidités, je trouve plus logique de rendre l'argent moins cher.

Erreur gravissime, l'argent moins cher ce n'est pas une fin en soi.....baisser les taux pour la FED c'est erndre les bons du trésors US encore moins attractif, deja que le marché est bloqué a cause des 10000 Milliards de defficit.

L'argent moins cher, c'est une drogue pour le marché, c'est une drogue pour les particulier, ça permet de créer une illusion de richesse en echange de dettes. Et c'est exactement ce qui est en train de se passer, les marchés sanctionnent ceux qui ont prêtés pour des LBOs des achats immobiliers, sans avoir penser qu'il pouvait y avoir un risque.

Pour moi cet article du Figaro est une escroquerie intellectuelle anti-libérale, en fait il faudrait donner aux banques le pouvoir d'emettre de la monnaie sans que les banques centrales puissent faire quoique ce soit, c'est hallucinant!!!!!

Ce sont ces banques qui commercialisent les CDOs, qui montent les LBOs, qui encaissent un pourcentage sur chaque transaction, ce snt ces banques qui poussent les prix vers le haut pour encaisser les commissions, ce sont ces banques qui detiennent les agences de notations....

trés honnetement soit le mec qui a écrit cet article est payé par GoldManSachs, soit il a des actions Société Générale......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mer 29 Aoû - 12:40

Pour les taux je pourrais objecter qu'ils ont bien monté récemment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kronkozor
Adhérent
Adhérent


Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mer 29 Aoû - 14:10

tu vois, t'es drogué aux taux......C'est les taux bas pendant aussi longtemps le non-sens economique.....

resultat on laisse gonfler une bulle de crédit enorme, et on la fait exploser d"s qu'on remet les taux a leur valeur normalisée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mer 29 Aoû - 14:13

Sauf que je ne défend pas la baisse précédente non plus. Les taux doivent rester pas trop bas, pour justement se laisser une marge en cas de crise comme celle ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deniserp
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 34
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mer 29 Aoû - 22:51

Citation :
Dans la crise financière, les banques centrales ne sont pas innocentes.

Publié le 29 août 2007Actualisé le 29 août 2007 : 08h09

Par Pascal Salin, professeur à l'université Paris-Dauphine


En ce mois d'août 2007, les marchés financiers ont été secoués par les difficultés de certaines banques et les baisses des cours des actions sur les principales Bourses mondiales. Les banques centrales - Fed et BCE - ont réagi en injectant massivement des liquidités afin d'aider les banques en difficulté (38 milliards de dollars pour la Fed le 10 août !).

Elles se félicitent d'avoir ainsi stabilisé les marchés. Pour une grande partie de l'opinion, comme pour les commentateurs officiels, le scénario est clair : une crise de confiance se serait manifestée sur les marchés financiers, et l'intervention des banques centrales aurait permis de rétablir la confiance en éloignant la crainte de faillites bancaires qui auraient pu déclencher un processus en chaîne destructif du système financier mondial.

Mais il est sans doute un peu facile d'évoquer un élément aussi fugace que celui de la confiance, pour expliquer les fluctuations économiques. La « confiance » n'est pas une sorte de deus ex machina qui viendrait subitement et sans cause, frapper les esprits et modifier les comportements. Elle est la conséquence de facteurs bien réels, qu'il convient précisément de rechercher.

Tout le monde s'accorde pour dire, que l'origine des événements récents, se trouve dans le marché hypothécaire subprime, où une « bulle financière » se serait précédemment développée et aurait soudain pris fin. Sur ce marché, des crédits immobiliers hypothécaires consentis à des particuliers dans des conditions parfois risquées, sont revendus en bloc à des investisseurs. Les établissements financiers auraient prêté de manière excessive et imprudente. Les difficultés - ou même les faillites - de certaines banques constitueraient alors un signal pour le marché, déclenchant une vague de pessimisme et mettant en péril des établissements financiers devenus incapables de se refinancer sur le marché auprès d'autres établissements.

Et c'est pourquoi, pense-t-on, il est indispensable que les autorités monétaires interviennent pour briser ce cercle infernal. Ainsi, d'après l'interprétation dominante, les marchés seraient fondamentalement instables et ils devraient donc être régulés par les autorités monétaires et financières.

Dans cette optique, on attribue implicitement aux établissements financiers et à tous les intervenants des marchés financiers, un comportement irrationnel ou, tout au moins, à courte vue. Ce serait, selon la terminologie à la mode, le « court-termisme » des marchés (opposé à ce qu'on pourrait donc appeler le « long-termisme » des autorités).

Mais il n'en est rien, et c'est en fait exactement l'inverse qui s'est produit, comme dans toutes les crises financières du passé et, probablement, dans toutes celles qui ne manqueront pas de se produire dans le futur. On oublie, en effet, un fait fondamental dans le scénario de la crise : c'est l'extraordinaire volatilité des taux d'intérêt provoquée par les autorités monétaires. C'est elle qui brouille les messages du long terme et incite à des comportements cycliques. À cela s'ajoute un autre élément d'instabilité, également créé par les autorités monétaires, à savoir l'incitation à accepter des risques excessifs (ce que l'on appelle parfois le « risque moral »).

Qu'en est-il tout d'abord des taux d'intérêt ? Ils ont connu au cours des années récentes des fluctuations extraordinaires et qui n'avaient rien à voir avec les réalités fondamentales. Ainsi, de janvier 2001 à juin 2004, les autorités monétaires américaines, craignant à tort une déflation, ont fait varier leur objectif de taux pour les fonds fédéraux de 6,5 % à 1 % !

Parallèlement, il y a eu évidemment une importante création monétaire. Les excès de liquidités ainsi créées artificiellement ont trouvé leur utilisation non pas tellement sur les marchés de produits - d'où l'impression que la politique monétaire n'était pas inflationniste - mais sur les marchés financiers, entre autres sur le fameux marché des crédits hypothécaires subprime. La politique monétaire a ensuite été inversée, puisque l'objectif de taux pour les fonds fédéraux a atteint récemment 5,25 %. Il en est résulté une restriction monétaire qui explique les difficultés rencontrées récemment par différents établissements financiers. Autrement dit, on ne peut pas analyser la crise financière actuelle sans en rechercher les causes antérieures.

Au lieu d'interpréter la bulle financière comme un phénomène purement autonome qui éclate soudain par suite d'une « crise de confiance », il convient d'analyser la bulle comme le résultat d'une politique monétaire éminemment cyclique. Ce ne sont pas les marchés financiers qui sont instables et « court-termistes », ce sont les autorités monétaires qui introduisent l'instabilité sur les marchés financiers et qui prétendent ensuite, les sauver par leurs interventions !

Mais, dira-t-on, si les acteurs des marchés financiers étaient véritablement rationnels, ils auraient dû se rendre compte de l'instabilité de la politique monétaire et être plus prudents. En fait, il serait plus correct de dire qu'ils ont agi rationnellement à partir d'informations incorrectes, d'autant plus incorrectes d'ailleurs, que les décisions des autorités monétaires sont particulièrement imprévisibles. Mais ils ont aussi été d'autant plus tentés de réaliser des placements trop risqués que les autorités monétaires ont suscité l'idée, au fil du temps, que leur rôle consistait précisément à évacuer largement les risques en partant à la rescousse des établissements menacés, si d'aventure leurs prises de risque excessives les conduisaient au bord de la faillite.

Et c'est exactement en ce sens qu'il convient d'interpréter les interventions récentes des banques centrales. Celles-ci renforcent la conviction que les risques sont atténués, incitant à des comportements imprudents, en attendant la prochaine crise... Les hommes politiques sont tentés de penser qu'une meilleure coordination des interventions des banques centrales serait souhaitable. Mais tel n'est pas le problème essentiel. Ce qui serait nécessaire serait une profonde modification des systèmes monétaires mettant fin à la tentation des autorités monétaires de pratiquer des politiques monétaires discrétionnaires.

Sources : http://www.lefigaro.fr/debats/20070829.FIG...innocentes.html

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actionpourlaliberte.unblog.fr
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   Mer 29 Aoû - 22:59

Bon c'est du Salin, on déforme la réalité, les Banques centrale font du pilotage parce que c'est nécessaire, cette crise qui est une crise ridicule (à peine 30M de dollars perdu) n'est qu'un petit ajustement nécessaire.

C'est facile de critiquer quand on a une paye de fonctionnaire, les banques centrale jongle entre leur rôle de stabilisateur, les plaintes des gouvernements qui veulent baisser les taux, les rentiers qui veulent les monter, moi je pense qu'elles ont pas trop mal joué sur le coup. En évitant le pire, et en sanctionnant en douce plus tard en montant tous doucement les taux.

C'est pas la faute des banques centrales si les investisseurs vont comme des cons dans les mêmes secteurs et font des bulles. Une politique industriel, sans aller jusqu'à la planification pourrai éviter ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crise financière, les coupables sont-ils ceux que l'ont croi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» O combien de généraux, combien de colonels, qui sont partis joyeux pour des courses lointaines...
» Heureux ceux qui sont doux de caractère, puisqu’ils hériteront de la terre. — Mat. 5:5.
» Ceux qui ne sont pas indispensables pour la suite ?
» ceux qui sont pas syndiqué
» CRISE / besoin d'infos / ôter ma fille de la crèche ?!?!?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats nationaux et internationaux :: Economie-
Sauter vers: