Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ségolène Royal repart au combat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Johanna
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1928
Age : 31
Localisation : Paris
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Parti politique affilié : UMP tendance libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Ségolène Royal repart au combat   Dim 26 Aoû - 14:21

Amorçant un début d’autocritique aussi bien personnel que collectif lors de sa rentrée politique à Melle, l’ancienne candidate socialiste à la présidentielle a largement critiqué l’action de la majorité au pouvoir.

Une semaine avant l'université d'été du Parti socialiste à La Rochelle, Ségolène Royal a fait sa rentrée samedi après-midi dans son ex-circonscription électorale de Melle, dans les Deux-Sèvres. Dans un discours de plus d’une heure vingt et devant plus d’un millier de partisans, l’ancienne candidate socialiste à l’élection présidentielle est d’abord revenue sur les tiraillements à l’intérieur du Parti socialiste. "Je ne suis en compétition avec personne", a-t-elle précisé. "Je n'ai aucun esprit de rancune, de revanche, aucune amertume", a-t-elle lancé à ses adversaires de l’intérieur avant d’ajouter ironiquement : y compris "envers ceux dont la chaude affection littéraire m'entourent dans cette rentrée". "Ils sont tournés vers le passé (…) nous allons les aider à se dépasser eux-mêmes, tout le monde est bienvenu, toutes les brebis égarées".


"Une année formatrice"

Elle a ensuite amorcé un début de diagnostic sur les difficultés idéologiques connues par son parti reconnaissant au passage la part d’improvisation qui a "parfois" animé sa campagne. "Nous n'avons pas actualisé complètement nos réponses et nos propositions pour qu'elles soient en prise directe sur les Français et les attentes d'aujourd'hui", a-t-elle précisé. "Le temps nous a manqué", a-t-elle ensuite fait remarquer avant d’ajouter : "ce temps qui nous a manqué, nous allons le prendre". "Forte de ce que j'ai compris (...) durant cette campagne, je commence aujourd'hui à mettre ce que j'ai appris au service de tous les socialistes", a-t-elle expliqué, évoquant au sujet de sa candidature à la tête du pays, "une année formatrice".


Sur le positionnement de son parti, Ségolène Royal s'est étonnée que des socialistes se demandent encore si le PS doit être pour ou contre le marché. Peut-être en référence à l'interview donnée samedi par Michel Rocard au Parisien-Aujourd'hui en France dans laquelle l'ancien premier ministre estimait que le PS ne savait pas s'il devait accepter l'économie de marché.


"Le marché nous est aussi naturel que l'air qu'on respire ou que l'eau qu'on boit. Il s'agit là d'un jeu d'enfoncement de portes ouvertes", a lancé Ségolène Royal, souhaitant que le fonctionnement du parti "favorise les vrais débats et plus la prolifération des motions qui donnent souvent lieu à des règlements de comptes inutilement brutaux, suivis de synthèses parfaitement illisibles".


Mouvement et immobilisme à droite

Une grande partie du discours de l'ancienne député socialiste a été consacrée à un bilan critique des premières actions du gouvernement et du président de la République. Un président auquel elle a reconnu la volonté réformatrice et le mouvement "parfois frénétique" avant de dénoncer les "vieilles méthodes" de la droite qui conduisent le pays à "l'immobilisme".


Ségolène Royal s'en est prise aux méthodes de Nicolas Sarkozy, notamment aux mesures annoncées à chaud sur les pédophiles récidivistes après l'enlèvement et le viol d'un garçonnet, critiquant l'annonce de nouvelles lois qui "cartonnent dans les sondages" alors qu'il faut surtout selon elle assurer la mise en application de la législation existante et "repenser la justice".


Trois mois après l'accession de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, "la politique conduite donne beaucoup à ceux qui ont beaucoup, un peu à ceux qui ont un peu et rien à ceux qui n'ont rien, et surtout c'est une politique qui ne prépare pas la France et les Français à relever le défi de la mondialisation", a-t-elle déclaré devant ses partisans.


Sur le front diplomatique, Ségolène Royal a critiqué le discours de Nicolas Sarkozy à Dakar évoquant "des propos humiliants sur l’homme africain". Elle a aussi regretté qu'"à contre-courant le président français rencontre le seul George Bush" lors de ses vacances, et envoie son ministre des Affaires étrangères à Bagdad pour une visite "mal préparée".

_________________
"Je suis contre l'égalitarisme, l'assistanat, le nivellement ; pour le mérite, la juste récompense des efforts de chacun, et la promotion sociale." [N.Sarkozy]

Cliquer en dessous svp !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sarkozy2007.forumactif.com
Johanna
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1928
Age : 31
Localisation : Paris
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Parti politique affilié : UMP tendance libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Ségolène Royal repart au combat   Dim 26 Aoû - 14:22

Les "royalistes" veulent rénover la gauche


Royal fait sa rentrée politique samedi, Montebourg et Valls dimanche.

RÉNOVER, oui mais encore… À la fin du week-end, on en saura peut-être davantage sur ce qui se cache derrière cet objectif revendiqué par beaucoup. Presque tous ceux qui ont l’ambition de bousculer le PS font leur rentrée, à une semaine de l’université d’été de La Rochelle.


Aujourd’hui, Ségolène Royal réunit ses amis et ses partisans à Melle, dans son ancienne circonscription des Deux-Sèvres. L’ancienne candidate a promis de revenir sur la présidentielle et de tracer des perspectives d’avenir pour la gauche. Demain, les partisans de la révolution interne, Arnaud Montebourg, Manuel Valls et Gaëtan Gorce, ont rendez-vous à Frangy-en-Bresse, où le député de Saône-et-Loire organise chaque année sa rentrée.


Approfondir «les intuitions»

Le trio de ces «royalistes» en quête d’autonomie sera accompagné d’autres députés qui ambitionnent aussi d’incarner la nouvelle génération socialiste : Philippe Martin, proche de Laurent Fabius, Aurélie Filippetti, proche de Royal, et Sandrine Mazetier, proche de DSK.


De Melle à Frangy, ce sont surtout ceux qui ont contesté, à un moment ou un autre et à des degrés divers, le calendrier du premier secrétaire François Hollande qui sortent de leur silence. Mais ils promettent de participer cependant aux forums organisés par le numéro un du PS à la rentrée, même si c’est « sans illusion », explique Gaëtan Gorce. Le calendrier et le processus de rénovation du parti seront à l’ordre du jour du premier bureau national de rentrée, mardi prochain.


Pour la plupart des « royalistes », l’enjeu actuel serait «d’approfondir» les intuitions et les pistes ouvertes par la candidate lors de la présidentielle. L’ancien directeur de campagne Jean-Louis Bianco cite par exemple le concept «d’ordre juste». Les partisans de Ségolène Royal insistent aussi sur la méthode à poursuivre: «La démocratie participative». «Mais trois mois de campagne n’ont pas permis d’accoucher d’un corps de doctrine», regrette le maire de Ris-Orangis Thierry Mandon, proche d’Arnaud Montebourg. Le travail a été «trop tardif, trop précipité», juge le député de Saône-et-Loire, qui se revendique en «pionnier» de la rénovation.


Dans une tribune, hier dans Libération, le député du Gers Philippe Martin est pessimiste : «Persuader les Français de l’utilité de la proposition socialiste, les convaincre de nous faire à nouveau confiance relève de l’exploit.»

_________________
"Je suis contre l'égalitarisme, l'assistanat, le nivellement ; pour le mérite, la juste récompense des efforts de chacun, et la promotion sociale." [N.Sarkozy]

Cliquer en dessous svp !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sarkozy2007.forumactif.com
Johanna
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1928
Age : 31
Localisation : Paris
Personnage politique préféré : Nicolas Sarkozy et François Fillon
Parti politique affilié : UMP tendance libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Ségolène Royal repart au combat   Dim 26 Aoû - 14:23

Bertrand Delanoë s’invite dans la rentrée socialiste


Le maire de Paris s’affiche avec le maire de Rome, Walter Veltroni, futur leader de la gauche italienne.

WALTER VELTRONI est un homme courtisé. Les socialistes français, en quête de modèle victorieux, observent avec intérêt le parcours du maire de Rome, qui espère prendre la tête de la gauche italienne dans quelques semaines. Alors que le PS cherche de nouvelles idées et un nouveau leader, l’inspiration pourrait bien venir d’Italie. « Dans les deux cas, la gauche a besoin de se repenser », estime un partisan de Delanoë.


Sur les rangs, il y a Bertrand Delanoë. Les maires de Paris et de Rome se connaissent déjà ; ils ont été élus la même année, en 2001. Profitant du passage à Paris de Veltroni, qui est l’un des invités vedettes de l’université des Gracques (lire ci-dessous), ils déjeuneront ensemble demain et tiendront ensuite une conférence de presse. Les deux édiles devraient annoncer des initiatives communes de leurs villes, dans le domaine des droits de l’homme notamment. Mais l’essentiel, dans cette rencontre, qui ne figurait pas dans l’agenda du maire la semaine dernière, est évidemment ailleurs: dans le «parallélisme» entre les deux hommes que les partisans de Delanoë se plaisent à mettre en scène.


Sur deux fronts à la fois

En intervenant demain, Delanoë fait coup double: il s’invite dans le week-end de rentrée de sa rivale Ségolène Royal… qui était elle aussi en contact avec Walter Veltroni. Avant l’été, elle évoquait la création un groupe de travail européen avec lui. Delanoë lui vole la photo. Le maire de Paris est désormais décidé à peser au sein du PS. Il voudrait incarner la continuité historique mais aussi l’alternative à Ségolène Royal.


La semaine prochaine, à La Rochelle, il sera le seul poids lourd à participer aux débats internes. Laurent Fabius est en voyage, Dominique Strauss-Kahn est en campagne pour la direction du FMI, Ségolène Royal se contentera du discours introductif… Delanoë conclura aussi une journée de travail sur la rénovation du PS orga¬nisée le 16 septembre par les proches de Lionel Jospin. Signe d’une transmission de témoin, peut-être, l’ancien premier ministre interviendra aussi, mais le matin, lors de la séance de travail sur la mondialisation. À ses interlocuteurs de l’été, le maire de Paris a présenté cette journée comme «sa» journée.


Mais Delanoë, combien de divisions? Durant l’été, le maire de la capitale a multiplié les contacts dans le parti. Mais l’heure n’est pas à la constitution de courants refermés sur eux-mêmes. Les sondages l’ont aussi rassuré sur sa popularité. Selon le baromètre Ipsos pour Le Point, il est la personnalité de gauche préférée des Français, avec 63% d’opinions favorables. Mais selon une enquête LH2 parue dans Libération, il n’est pas encore perçu comme un leader potentiel du PS: seulement 10% des Français l’imaginent dans ce rôle.


Les autres sensibilités du PS observent avec méfiance la progression de Bertrand Delanoë. Ils soulignent que son équation n’est pas simple : comment mener de front la bataille pour Paris, l’année prochaine, et la bataille interne au PS. D’autres s’interrogent : le maire de Paris peut-il être en phase avec la sociologie de la France?

_________________
"Je suis contre l'égalitarisme, l'assistanat, le nivellement ; pour le mérite, la juste récompense des efforts de chacun, et la promotion sociale." [N.Sarkozy]

Cliquer en dessous svp !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sarkozy2007.forumactif.com
Loupiac
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1502
Age : 38
Localisation : Paris/Bordeaux
Personnage politique préféré : Celui/celle qui saura sortir le pays du gouffre
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Ségolène Royal repart au combat   Dim 26 Aoû - 14:32

La comique Royal revient sur les planches, pour une nouvelle tournée, réservez vos places car ça va être un succés assuré! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 517
Age : 34
Personnage politique préféré : N. Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Ségolène Royal repart au combat   Dim 26 Aoû - 14:40

Elle n'a toujours rien compris cette grosse c....
Il faut proposer, et pas seulement critiquer les autres... Elle assure à nouveau sa défaite de 2012 ! cheers

Allez les socialos, pensez, repensez, proposez... et vous pourrez peut - être arriver à la barre des 40 %.

Elle est pathétique cette femme ! jocolor panneau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Lulu
2è avertissement
2è avertissement
avatar

Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Ségolène Royal repart au combat   Dim 26 Aoû - 20:04

Cruchotte a fait sa rentrée devant 1450 personnes et Pithiviers (voir les intellectuels de la 7e compagnie) a voulu faire une grande fête du socialisme dans sa bourgogne pas natale...


Coalition des loosers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ségolène Royal repart au combat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ségolène Royal repart au combat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Ségolène Royal : 400 000 euros de subvention aux syndicats
» le préservatif Selon Ségolène Royal
» Ségolène Royal veut décourager d'acheter des voitures diesel
» RFA : Royal Fleet Auxiliary
» La ZM-FN / Marine monte la garde au Palais Royal à Bruxelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Actualité Politique :: Actualité des autres partis politiques-
Sauter vers: