Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le retour de baton de la mondialisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Le retour de baton de la mondialisation   Mar 14 Aoû - 22:56

Citation :
Globalisation backlash in rich nations

By Chris Giles in London

Published: July 22 2007 18:11 | Last updated: July 22 2007 18:11

A popular backlash against globalisation and the leaders of the world’s largest companies is sweeping all rich countries, an FT/Harris poll shows.

Large majorities of people in the US and in Europe want higher taxation for the rich and even pay caps for corporate executives to counter what they believe are unjustified rewards and the negative effects of globalisation.

Viewing globalisation as an overwhelmingly negative force, citizens of rich countries are looking to governments to cushion the blows they perceive have come from the liberalisation of their economies to trade with emerging countries.

Those polled in Britain, France, the US and Spain were about three times more likely to say globalisation was having a negative rather than a positive effect on their countries. The majority was smaller in Germany, with its large export base.



Harris poll on globalisation

Corporate leaders fared little better, with 5 per cent or fewer of those polled in the US and all large European economies (except Italy) saying they had a great deal of admiration for those who run large companies. In these countries, between a third and a half said they had no admiration at all for corporate bosses.

In response to fears of globalisation and rising inequality, the public in all the rich countries surveyed – the US, Germany, UK, France, Italy and Spain – want their governments to increase taxation on those with the highest incomes. In European countries, a large majority want governments to go further and to impose pay caps on the heads of companies.

Europeans still overwhelmingly support the principle of free competition within the European Union, contrary to Nicolas Sarkozy’s wishes at the recent European summit, but in France, Germany and Spain, the populations want their political leaders to play a larger role in managing their economies.

The depth of anti-globalisation feeling in the FT/Harris poll, which surveyed more than 1,000 people online in each of the six countries, will dismay policy-makers and corporate executives. Their view that opening economies to freer trade is beneficial to poor and rich countries alike is not shared by the citizens of rich countries, regardless of how liberal their economic traditions.

The issue of rising inequality is now high on the political agenda of every country and will feature prominently in the 2008 US presidential election.

Copyright The Financial Times Limited 2007[url]

En francais, résumé par Kronk:

Citation :
Un sondage FT/Harris révèle un sentiment d’exaspération et un contrecoup violent dans l’opinion publique des pays industrialisés vis à vis de la mondialisation et des privilèges accordés aux dirigeants des plus grandes sociétés mondiales.

Un nombre important de personnes interrogées aux Etats-unis et en Europe réclame une plus grande taxation des grandes fortunes et même des plafonds de salaire pour les grands patrons et cadres supérieurs. La majorité estime que le système économique actuel est basé sur l’accaparation et la prédation et juge négativement les effets de la mondialisation. (si, si, vous avez bien lu, et c’est dans le Financial Times !!!! Ca y est, c’est le grand soir…)

Percevant la mondialisation comme étant avant tout une force négative, les habitants des pays riches se tournent vers leurs gouvernements pour adoucir les impacts des politiques de libéralisation économique qui leur ont été imposées et les effets de l’ouverture des économies au marché mondial et leur mise en concurrence avec des pays émergents.

Les personnes interrogées en Grande-Bretagne, en France et aux Etats-unis avaient trois fois plus tendance à affirmer que la mondialisation avait eu un effet majoritairement négatif plutôt que positif sur l’économie de leur pays. Ce nombre est un peu plus bas en Allemagne, pays fortement exportateur.

Le Grands patrons ne s’en tirent pas mieux, avec moins de 5% des interrogés aux Etats-unis et dans les principaux pays d’Europe, (sauf l’Italie) affirmant qu’ils avaient de l’estime ou de l’admiration pour les dirigeants de grandes entreprises ou de multinationales. Dans ce pays, près de le moitié des interrogés affirme même n’avoir pas la moindre admiration ou estime pour les dirigeants de grandes entreprises. . .

Et ben, les gens ne seraient pas tous utilitaristes? Rawls aurait donc raison?
Allez voir ça, une début de réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
 
Le retour de baton de la mondialisation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL
» Twirling Baton
» y a-t-il un point de non retour ?
» retour du Sénégal...voyage initiatique
» Retour du BCG ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats nationaux et internationaux :: Economie-
Sauter vers: