Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 19:35

Citation :
Berlin envisage de pénaliser fiscalement les délocalisations
[ 07/08/07 ]

Le ministère fédéral des Finances prépare un texte de loi visant à taxer les bénéfices réalisés par les entreprises allemandes grâce à des délocalisations à l'étranger. Un projet qui est critiqué par les principales organisations patronales.
DE NOTRE CORRESPONDANT À BERLIN.

Une idée chère aux sociaux-démocrates est peut-être en train de se concrétiser : pénaliser fiscalement les entreprises allemandes qui délocalisent à l'étranger une partie de leur production et certaines fonctions considérées comme essentielles, par exemple la recherche et le développement. Les services de Peer Steinbrück, le ministre fédéral socialiste des Finances, planchent en effet sur un projet de loi qui pourrait devenir réalité, après bien sûr une adoption parlementaire, dès janvier prochain. Les deux objectifs recherchés étant de taxer les bénéfices réalisés à l'occasion de délocalisations dans des pays où le coût de la main-d'oeuvre est moins élevé qu'en Allemagne et, indirectement, de freiner cette stratégie qui contribue à l'appauvrissement de l'activité industrielle dans ce pays qui compte encore 3,7 millions de demandeurs d'emploi.

Risque d'une double imposition

Les fiscalistes du ministère des Finances qui travaillent sur le sujet ne se montrent guère bavards et précis sur l'évaluation du gain dû à la délocalisation et devant faire l'objet d'une imposition. Ce qui n'empêche pas les milieux d'affaires de monter au créneau et de tout faire pour que cette idée que les chrétiens-démocrates d'Angela Merkel défendent très mollement soit rapidement abandonnée. Les huit principales organisations patronales et la Fédération allemande des conseillers fiscaux estiment que ce projet de loi, s'il voit le jour, risque de pénaliser lourdement les entreprises d'outre-Rhin. « Pour pénétrer sur un marché comme la Chine ou l'Inde par exemple, les grands groupes comme les entreprises de taille plus modeste sont pratiquement toujours obligés de produire localement », explique par exemple Jörg Schwenker, de la Fédération allemande des conseillers fiscaux. Avant d'ajouter : « L'Allemagne ne serait jamais devenue championne du monde de l'exportation en n'investissant pas tous les ans plusieurs dizaines de milliards d'euros à l'étranger et, il faut le reconnaître, en délocalisant une partie de sa production. »

Les responsables des entreprises concernées sont persuadés qu'un tel texte risque de déboucher sur une double imposition et sur un imbroglio juridique et fiscal avec bon nombre de pays. « L'Organisation de coopération et de développement économiques travaille actuellement sur le problème de la fiscalité à l'étranger. A la fin de l'année prochaine, cette institution a d'ailleurs l'intention de présenter un rapport faisant le point sur les progrès à réaliser en matière de double imposition. Le projet gouvernemental de Peer Steinbrück va donc tout à fait à contre-courant. S'il voit le jour, je ne vois pas comment il pourrait passer l'écueil de la cour de justice communautaire », remarque pour sa part Berthold Welling, l'expert des questions fiscales au BDI (Fédération allemande de l'industrie), l'une des principales organisations patronales allemandes.

PATRICE DROUIN

Pour comprendre cette histoire, cliquez ici. Pour bien comprendre le point du vue des industriels cliquez : ça fait pas de mal de réviser pour se sortir du crâne les vilains à priori
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
Jarod
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Personnage politique préféré : Charles de Gaulle
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 20:28

C'est clair : laissons partir nos entreprises ! jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oeuvre-orient.fr/
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 20:33

Oui celles qui investissent à l'étranger crées plus d'emploi en France que celle qui ne partent pas. Mais ce ne sont pas les mêmes emploi, va voir les liens, surtout le second.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
Jarod
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Personnage politique préféré : Charles de Gaulle
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 20:43

karg se a écrit:
Oui celles qui investissent à l'étranger crées plus d'emploi en France que celle qui ne partent pas. Mais ce ne sont pas les mêmes emploi, va voir les liens, surtout le second.

Il y a encore quelques mois, j'aurais aussi défendu ce genre de raisonnement macroéconomique affirmant que les délocalisations sont postives pour l'économie française dans sa généralité. Hélas, va dire cela à une famille où le père perd son emploi de l'usine et qui ne retrouvera jamais un emploi ... Il te rira au nez, à moins qu'il ne te casse la tête en deux ! Twisted Evil

Les délocalisations ne sont pas une fatalité, et il faut avoir recours à un protectionnisme au niveau européen afin de préserver notre industrie, nos usines, nos emplois, notre consommation, notre système de soins, notre système de retraite : bref, pour préserver notre système économique et social, parce que ce ne seront pas les chinois qui payeront pour nos retraites. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oeuvre-orient.fr/
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 20:47

Citation :
Hélas, va dire cela à une famille où le père perd son emploi de l'usine et qui ne retrouvera jamais un emploi ... Il te rira au nez, à moins qu'il ne te casse la tête en deux !

Il suffit de le reformer, et lui donner un autre emploi

Citation :

bref, pour préserver notre système économique et social, parce que ce ne seront pas les chinois qui payeront pour nos retraites.

et faire le choix d'avoir un niveau de vie plus faible alors que la part des délocalisations dans la destruction de l'emploi est de 5%?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
Jarod
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Personnage politique préféré : Charles de Gaulle
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 20:54

Tu es totalement coupé de la vraie vie ou quoi ? Ces séniors ne retrouveront jamais de boulot je te dis ! Va dire à une ouvrière ayant travaillé toute sa vie à l'usine, de faire du secrétariat informatique par exemple ... Certaines personnes sont plus "manuelles" que d'autres, et ne seront jamais des personnes "intellectuelles", bref, ne seront jamais des cols blancs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oeuvre-orient.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 21:00

Jarod a écrit:
Tu es totalement coupé de la vraie vie ou quoi ? Ces séniors ne retrouveront jamais de boulot je te dis ! Va dire à une ouvrière ayant travaillé toute sa vie à l'usine, de faire du secrétariat informatique par exemple ... Certaines personnes sont plus "manuelles" que d'autres, et ne seront jamais des personnes "intellectuelles", bref, ne seront jamais des cols blancs.

J'ai essayé vainement de lui expliquer ça Jarod,
j'ai pas réussi.
Bon courage Wink
Revenir en haut Aller en bas
Le Duelliste
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2235
Age : 40
Personnage politique préféré : Lorenzaccio
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 21:05

Vous proposez quoi ? Rétablir les barrières douanières ? Impossible, les mesures de rétorsion seraient encore pires. Vivre en autarcie ? Cela ne me semble guère souhaitable. Alors ? Elle est où la solution ?
A mon sens il n'y en a qu'une: miser sur l'innovation d'une part, et notamment sur les PME, et sur l'enseignement et la qualification d'autre aprt, pour former des gens réactifs qui sauront exercer plusieurs jobs et plusieurs types de jobs différents durant leur(s) carrière(s). Ainsi nous auront des entreprises à la pointe et des salariés adaptables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 21:20

La solution, c'est certainement pas d'imaginer que tout me monde peut de reconvertir dans n'importe quel domaine.
Je les vus de mes propres yeux, des gens qui ont tentés de se reconvertir dans un domaine pas forcement éloigné. Des gens qui avaient toutes les conditions pour y arriver... Des gens qui ont ratés leur reconversion.
J'ai d'ailleurs déjà discuté de ça, je parle d'expèrience que j'ai vu dans la vraie vie, et pas sur du papier...

C'est de l'utopie pure et simple !
Revenir en haut Aller en bas
livaste
Délégué national
Délégué national
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4625
Personnage politique préféré : Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 21:35

[quote="Jarod"]Tu es totalement coupé de la vraie vie ou quoi ? Ces séniors ne retrouveront jamais de boulot je te dis ! Va dire à une ouvrière ayant travaillé toute sa vie à l'usine, de faire du secrétariat informatique par exemple ... Certaines personnes sont plus "manuelles" que d'autres, et ne seront jamais des personnes "intellectuelles", bref, ne seront jamais des cols blancs.[/quote

et pas seulement les seniors Jarod !
Tu vas reconvertir une ouvrière de chez danone en chercheur ou en enseignant ?
En chercheur , c'est clair , c'est impossible ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Duelliste
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2235
Age : 40
Personnage politique préféré : Lorenzaccio
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 22:02

Citation :
La solution, c'est certainement pas d'imaginer que tout me monde peut de reconvertir dans n'importe quel domaine.
Ont-ils été formés pour ça ? Ont-ils été accompagnés par des structures compétentes ? Pour ces deux aspects essentiels ça métonnerait.
Jette un oeil sur le Danemark (oui, je sais encore le Danemark, mais pour ça c'est intéressant). Leur flexsécurité est en partie basée là-dessus: structures d'accompagnement à l'emploi performantes, formation continue payée par l'état pour les reconversions, et mobilité des salariés accrue. Le réultat: 3.6 % de chômeurs vs 9 officiels et beaucoup plus officieux en France. . Ca c'est pas de l'utopie, c'est la réalité. Quant aux Allemands ils sont sur la pente ascendante avec d'autres solutions tout aussi intéressantes. Le job unique à vie c'est fini et c'est tant mieux. je trouve même que dans la fonction publique c'est un frein, il faudrait faciliter les reconversions et la mobilité des fonctionnaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
livaste
Délégué national
Délégué national
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4625
Personnage politique préféré : Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 22:08

Le Duelliste a écrit:
intéressantes. Le job unique à vie c'est fini et c'est tant mieux. je trouve même que dans la fonction publique c'est un frein, il faudrait faciliter les reconversions et la mobilité des fonctionnaires.

on est d'accord sur ce point mais quelque soit la compétence des enseignants et le niveau des écoles , il faut admettre que tu ne peux reconvertir n'importe qui vers n'importe quoi !
Tu sais très bien que quoiqu'en disent certains utopistes , tout le monde n'a pas 170 de QI et ne deviendra pas chercheur ou philosophe .
Pour réussir à reconvertir encore faut il " entretenir " des emplois qualififiés , hyper qualifiés , des emplois de cadres comme des emplois d'exécutants !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Duelliste
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2235
Age : 40
Personnage politique préféré : Lorenzaccio
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 22:11

Citation :
il faut admettre que tu ne peux reconvertir n'importe qui vers n'importe quoi !
Bien sûr, c'est pour ça qu'il faut des structures et des professionnels de l'emploi, ainsi que des structures de formation permettant de proposer des requalifications adaptées au niveau et aux compétences du salarié. Ce n'est pas possible de reconvertir tout le monde en n'importe quoi, c'est clair, ni tout le monde en chercheur (t'imagines l'enfer Wink ). par contre c'est possible de former des gens à la mobilité et de les accompagner au mieux dans un nouveau boulot qui correspond au mieux à la demande du marché ET à leurs compétences. La preuve: certains le font très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 22:12

Citation :
Ces séniors ne retrouveront jamais de boulot je te dis ! Va dire à une ouvrière ayant travaillé toute sa vie à l'usine, de faire du secrétariat informatique par exemple ... Certaines personnes sont plus "manuelles" que d'autres, et ne seront jamais des personnes "intellectuelles", bref, ne seront jamais des cols blancs.

Pourquoi "cols blancs"? et puis j'en connais qui serai bien content de plus être à la production, tu dois pas vraiment connaitre des ouvriers.

Et puis comme apprendre c'est répeter, je le remet:

Citation :
Mutations et reconversions des salariés: le désert français

Dans mes travaux, j’insiste sur l’idée que l’économie française, comme la plupart des pays sur la planète, est engagée dans un processus de réorganisation des activités économiques, dans un contexte d’approfondissement de la mondialisation.

Les citoyens et les politiques ont, pour la plupart, une perception biaisée de ce processus : ils pensent qu’il conduit à une transformation radicale de la géographie économique, au profit, pour l’essentiel, des pays d’Asie (comme la Chine ou l’Inde) et des pays d’Europe centrale et orientale, qui bénéficieraient de salaires très inférieurs et qui mettraient en œuvre des politiques de dumping fiscal et social. La France serait victime d’un processus irréversible de délocalisations/désindustrialisation. En bref : tout part. Pour éviter cette hémorragie, les politiques proposent donc d’ériger des barrières de différentes natures (interdiction des délocalisations, taxation des importations, mise en place d’un protectionnisme européen, etc).

La thèse que je défends est tout autre : tout ne part pas, mais tout se transforme.

Non pas seulement en raison, d’ailleurs, du processus d’approfondissement de la mondialisation, mais aussi en raison du changement technique, qui produit des effets de substitution entre capital et travail, d’une part, entre capital humain (travail qualifié) et travail peu qualifié, d’autre part. Sur le premier effet de substitution, on peut prendre l’exemple de l’instauration, dans les hypermarchés, des caisses automatiques : la CFDT-Services estime que 4000 emplois sont menacés (la direction d’Auchan affirme de son côté qu’il n’y aura pas de licenciements). Sur le deuxième point, on pourra se reporter à ce billet qui montre l’élévation du besoin en compétences des entreprises.

On peut bien sûr s’opposer à cette transformation. De la même manière, on aurait pu s’opposer à la transformation de l’économie au moment de la révolution industrielle : 90% de la population travaillerait encore dans le secteur de l’agriculture… On peut aussi décider d’anticiper les mutations et d’accompagner les personnes (travailleurs peu qualifiés) et les territoires (régions périphériques) les plus exposés (j’ai évoqué des pistes dans mon billet précédent).

Or, ce travail d’anticipation et d’accompagnement est mal fait. Beaucoup d’entreprises sont en mesure d’anticiper les mutations, et de prévoir par exemple qu’elles devront réduire leurs effectifs dans tel ou tel compartiment de leur activité.

Certaines le font, et accompagnent leurs salariés. C’est le cas, récemment, de l’entreprise Damart (source: Le Monde, 24 février 2007, p. 3)

L’entreprise Despature et fils est une filiale du groupe Damartex. Depuis 1953, elle fabrique les sous-vêtements Thermolactyl Damart.
En 2003, l’entreprise anticipe une délocalisation vers la Tunisie, qui vient d’être annoncée par le groupe le 5 février 2007. Gilles Damez, directeur de l’entreprise, propose aux ouvrières de changer de travail, en s’engageant à les former et à maintenir leurs salaires. 35 ouvrières ont acceptées. Quelques exemples :
* Martine Derycke (48 ans), initialement ouvrière surjeteuse, est devenue opératrice téléphonique après un an de formation;
* Sabine Delparte (40 ans), ouvrière surpiqueuse, s’occupe de la mise au point des produits au bureau d’étude. Elle a passé différents tests, suivi six semaines de formation et obtenu un CAP;
* Katherina Paico (46 ans) est devenue vendeuse chez Damart après une formation lui ayant permis d’obtenir un CAP commercial;
* Manuela Ferreira (43 ans) et Bernadette Noël (48 ans) s’occupent de l’emballage dans le bâtiment logistique.

D’ici 2009, 90 des 117 salariés de l’entreprise vont devoir changer de métier. «Personne ne sera licencié», affirme Gilles Damez. De manière générale, le groupe Damartex crée trente emplois nets pas an. Pour assurer cette reconversion, 4% de la masse salariale est reversé à un organisme de formation (contre un minimum légal de 0,9%).

Cependant, comme l’explique Freddy Marcy, président du comité de liaison des industries de main d’œuvre (Climo), «rares sont les entreprises comme Damart qui insistent sur la reconversion des salariés». Dans le secteur textile-habillement, qu’on ne me dise pas que l’anticipation était difficile : des accords avaient été signés en 1994 avec la Chine, avec instauration de quotas, afin que les pays européens ne voient pas leurs marchés envahis par les produits chinois. L’accord prévoyait la fin des quotas en 2005. On avait donc dix ans pour s’adapter. Certaines entreprises et certains pays l’ont fait, d’autres non. Si bien qu’aujourd’hui, certains proposent de mettre en place, de nouveau, des quotas aux importations chinoises (Emmanuel Todd par exemple). Drôle de philosophie…

Ce sont également les politiques qui font mal leur travail. J’ai été stupéfait de découvrir, par exemple, qu’aucun travail de veille économique digne de ce nom n’avait été entrepris en Poitou-Charentes, par quelque collectivité que ce soit (et j’ai pu vérifier que Poitou-Charentes n’était pas une exception…). Les affaires Aubade, Domoform, Marie Surgelés ont défrayé la chronique dans cette région, si bien que les politiques ont commencé à réagir, certains m’ont sollicité, et un travail de veille devrait commencer. Il serait temps : nous sommes en 2007…

J’ai été stupéfait également du cloisonnement de l’action publique : les services emploi-formation et les services développement économique d’une même collectivité ne travaillent pratiquement jamais ensemble; les directions du travail d’une part, les directions de l’industrie, d’autre part, s’ignorent largement. On considère que l’action autour de l’entreprise et l’action autour de l’emploi-formation n’ont aucun lien… On pourrait multiplier les exemples : les pouvoirs publics ne font qu’un travail médiocre d’anticipation, et les acteurs disposant de compétences complémentaires ne travaillent pas ensemble.

Les politiques font peu de choses, donc, et ne semblent ne pas trop s’en préoccuper : l’article du Monde nous apprend que des représentants des industries de main d’œuvre ont sollicité onze députés de droite et deux sénateurs (dont Jean Arthuis (UDF) et Gérard Longuet (UMP)), pour leur expliquer l’intérêt des politiques de reconversion de la main d’œuvre, en s’appuyant notamment sur l’exemple de Damart. Tous devaient être présents. Seuls trois sont venus…

• Olivier Bouba-Olga •


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
Invité
Invité



MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 22:14

[quote="Le Duelliste"]
Citation :
Ont-ils été formés pour ça ? Ont-ils été accompagnés par des structures compétentes ? Pour ces deux aspects essentiels ça métonnerait.

Si ils ont normalement étaient formés pour ça,
Les structures qui les ont accompagnés était largement compétentes...

Je ne parle pas en l'air, c'est vraiment des observations, et le taux de réussite des reconversions que j'ai vu est au max de 50% :
-sur des sujets qui travaillent dans un milieu où l'on doit dans cesse se former (pas forcement se reconvertir) et réactualiser ses connaissances.
-et en suivant des cours qui sont reconnus (par les anciens élèves).

Maintenant, je ne doute pas qu'il existe des cas où les stat seront meilleures. J'insiste jeuste sur le fait que tout n'est pas possible.
Passé un certain âge, c'est plus difficile d'apprendre.
Quand on n'a pas certaines bases, je pense aussi qu'il est illusoire d'imaginer certaines reconversions...


Dernière édition par le Sam 11 Aoû - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
livaste
Délégué national
Délégué national
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4625
Personnage politique préféré : Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 22:16

je serais de ton avis mais j'y mets un bémol , pour reconvertir il faut qu'il existe un bassin d'emplois !
Ce serait inconséquent de penser ( comme on l'entend de ci de là ) tout transformer en emplois de services !
Parce que pour qu'il y ait emplois , il faut des patrons , des chefs d'entreprise .
Ce ne sont pas les petits vieux qui vont payer leurs aides à domicile , c'est la communauté , et pour que la communauté puisse payer , il faut des actifs salariés !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 22:17

Citation :
J'insiste juste sur le fait que tout n'est pas possible.

C'est pour ça que les reconversions sont pas des miracles, juste de nouvelle formation, passé de couturière à vendeuse, c'est pas la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
Le Duelliste
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2235
Age : 40
Personnage politique préféré : Lorenzaccio
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 22:20

C'est vrai, cela dit pour garderer un tissu d'entreprises dynamiques, pour continuer à produire en gros, il faut absolument miser sur l'innovation, la qualité et la valeur ajoutée. Cela passe par un investissement massif dans l'éducation et la qualification maximale des salariés (pas nécessairement d'un point de vue scolaire, mais leur offrir des formations professionnelles de pointe et adaptées). Il ne faut pas se focaliser sur le phénomène somme toute marginal des délocalisations, je rejoins Karg Se là-dessus, il faut voir au-delà, ce qu'il faut faire pour que les délocalisations ne deviennent pas une tragédie généralisée. Evidement que pour les salariés qui sont touchés par le chômage suite à une délocalisation, c'est tragique. Cela dit bien souvent on ferait mieux de s'en prendre au manque d'anticipation des dirigeants qu'à la conjoncture économique ou aux salaires chinois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
livaste
Délégué national
Délégué national
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4625
Personnage politique préféré : Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 22:21

voila une proposition géniale , on reconverti tout le monde en vendeur , vendeuse !
Pour vendre quoi et à qui ??


C'est avec cette logique qui sévit depuis la fin de la guerre qu'on a reconverti tout le monde en chomeurs !

Au passage je fais remarquer le zeste de sexisme ; les femmes , ces idiotes patebntées , justes bonnes à être couturières , deviendront vendeuses !!!
aux mecs , pa de problèmes , il sont tous dans les emplois surqualifiés !affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 22:26

Livaste, entre vendeuse et ouvrière, je vois pas où est la dégradation, au sens de la fierté d'être.

Citation :

C'est avec cette logique qui sévit depuis la fin de la guerre qu'on a reconverti tout le monde en chomeurs !

On détruit les emplois inutiles, pour en créer des plus utiles, rien ne se perd, rien ne se crée, tous se transforme, par contre la transformation elle se fait pas toute seule, il faut une bonne politique, et on n'est pas prêt d'en avoir une (je retire ça en partie si Sarko impose la transmissibilité des droits de formations, notamment pour les chômeurs et qu'il fait ce qu'il a promis pour les universités et la recherche)

Citation :
aux mecs , pa de problèmes , il sont tous dans les emplois surqualifiés !

T'a lu au moins?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
Invité
Invité



MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 22:27

livaste a écrit:
voila une proposition géniale , on reconverti tout le monde en vendeur , vendeuse !
Pour vendre quoi et à qui ??

Quand on sera tous vendeurs ou vendeuse, je ne suis pas sûre que ça sera mieux.
Revenir en haut Aller en bas
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 22:30

Citation :
Quand on sera tous vendeurs ou vendeuse, je ne suis pas sûre que ça sera mieux.

restera:
l'administratif
la supply chain
le markéting
la R&D
la recherche
la production non délocalisable (regardez l'agro-alimentaire)
etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
Invité
Invité



MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 22:32

Et là on repart dans reconvertir tout le monde dans n'importe quel domaine c'est de l'utopie.
Revenir en haut Aller en bas
livaste
Délégué national
Délégué national
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4625
Personnage politique préféré : Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 22:35

[quote="karg se"]
Citation :
Livaste, entre vendeuse et ouvrière, je vois pas où est la dégradation, au sens de la fierté d'être.


je n'ai pas parlé dégradation c'est du pareil au même !
Sauf que pour recruter des vendeurs , faut avoir à vendre , ça c'est facile , mais il faut surtout évoir une clientèle qui ait de l'argent !
Citation :



On détruit les emplois inutiles, pour en créer des plus utiles, rien ne se perd, rien ne se crée, tous se transforme, par contre la transformation elle se fait pas toute seule, il faut une bonne politique, et on n'est pas prêt d'en avoir une (je retire ça en partie si Sarko impose la transmissibilité des droits de formations, notamment pour les chômeurs et qu'il fait ce qu'il a promis pour les universités et la recherche)


Il suffit pas de détruire des emplois tranférés à l'atranger pour avoir de nouvelles filières d'emplois !
C'est une spécialité , dès qu'il y a un tout petit besoin on crée anarchisuement des formations , il en a été ainsi des électriciens à une époque , des sécrétaires , des comptébles .
Il en est toujours d emêem en fac où se creent anarchiquement dans toutes les régions les mêmes DEA, DESS qui feront des ch^ùeurs !



Citation :
T'a lu au moins?

tu ne sembles pas avoir compris l'ironie , tant pis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   Sam 11 Aoû - 22:36

Citation :
Et là on repart dans reconvertir tout le monde dans n'importe quel domaine c'est de l'utopie.

d'où le besoin de former des gens ouverts et polyvalents...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...   

Revenir en haut Aller en bas
 
par pitié, arrêtons de faire comme les Allemands...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Debut du régime je ne sais pas quoi faire comme menu
» Que peut-on faire comme activité pour halloween avec un enfant de 2 ans?
» POUR FAIRE COMME CARRIE B : BON PLAN :-)
» Vaccins ... je ne sais pas quoi faire, bouuuuuh !
» Mon fils ne sais pas quoi faire comme étude!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats nationaux et internationaux :: Economie-
Sauter vers: