Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cruel miroir allemand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Cruel miroir allemand   Jeu 9 Aoû - 14:47

Cruel miroir allemand

[ 09/08/07 ]
FRANÇOISE CROUÏGNEAU

Les temps sont décidément révolus où la France se sentait discrètement soulagée de voir l'Allemagne ravalée au rang des mauvais élèves de l'Europe. Mois après mois, le miroir allemand se révèle désormais sans pitié. Sur le terrain de la croissance, du chômage, des déficits publics, des réformes, Paris a beau gesticuler, Berlin a pris un sérieux avantage. A ce jeu cruel des comparaisons entre les deux stars de la construction européenne, les résultats du commerce extérieur prennent des allures de coup de grâce : un déficit qui tourne à un rythme annuel de 30 milliards d'euros de ce côté-ci du Rhin, un excédent ronflant à... 150 milliards au-delà.

Les optimistes souligneront que l'accumulation d'excédents n'est pas une fin en soi. Sacrée championne du monde des exportations, l'Allemagne souffre, de fait, d'une inquiétante atonie de la consommation. Un handicap inconnu en France, depuis des années. Il n'empêche. Dans un monde où émergent de nouveaux géants, au point de voir la Chine ravir aux exportateurs allemands, dès l'an prochain, leur première place sur le podium, la balance commerciale d'un pays reflète sa capacité à s'adapter. Et là, les travers français deviennent préoccupants.

L'essentiel des ventes de produits « made in France » reste le fait des grandes entreprises alors que les grosses PME allemandes sont aux avant-postes de l'export de leur pays. En dehors du tourisme, les spécialisations françaises sont loin d'être toujours adaptées à la demande étrangère. Et il n'est jusqu'aux coûts industriels où l'Hexagone ait perdu son avantage sur son puissant voisin. Après dix ans, il est vrai, d'efforts douloureux pour les salariés d'outre-Rhin.

Ces faiblesses relativisent singulièrement les récriminations du président Sarkozy contre la BCE, accusée de miner la compétitivité française par un euro fort. Non que cette inquiétude soit sans fondement. Les industriels allemands à leur tour rechignent à l'idée de rogner un peu plus sur leur marges pour sauvegarder leurs positions. L'appréciation de 17 % de la monnaie unique en deux ans face au dollar et au yuan chinois, sans parler du yen, ne peut être indolore. Même si elle protège un peu les Européens des méfaits de la flambée des prix du pétrole et des matières premières. Mais au-delà de la vieille polémique sur l'euro, tour à tour bienfait ou bouc émissaire, un constat s'impose : les exportateurs français perdent plus de parts de marchés que leurs voisins européens. Par manque de réactivité ? Peut-être. Par manque de capital-risque en faveur des PME ? Sans doute. Par un fâcheux retard accumulé en matière d'enseignement, de recherche, bref d'innovation ? Assurément.

Un tel diagnostic n'a rien d'une fatalité et peut se transformer en aiguillon. Le gouvernement Sarkozy entend le prouver dès la rentrée avec un « Pacte Force 5 ». Réussira-t-il là où ses prédécesseurs se sont englués de « plan export » en « plan export » ? Seul l'avenir le dira. Une seule chose est certaine. Le temps presse pour ne pas rester sur le bord du chemin. Alors que la croissance mondiale n'a jamais été aussi vive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
vladana
1er avertissement
1er avertissement


Nombre de messages : 2141
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Cruel miroir allemand   Jeu 9 Aoû - 14:54

Il est cruel le mirroir allemand c'est certain.
D'un autre sens je trouve que les chiffres macro economique, deviennent trop important, et q'on ferait bien d'arreter d'en abuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cruel miroir allemand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les navires Allemand dans le port d'Ostende de 1940 à 1944
» Le Miroir de Cassandre de Bernard Werber
» patrouilleur allemand 1917 - k132
» Pointe du Hoc : le blockhaus allemand ouvre demain
» Le plus grand miroir du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats nationaux et internationaux :: Economie-
Sauter vers: