Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
livaste
Délégué national
Délégué national
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4625
Personnage politique préféré : Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 13:22

J'ai en temps que fonctionnaire à controler les budgets du secteur associatif habilité !
En ce qui concerne les salaires , à compétences et diplomes égaux , les fonctionnaires ( éducateurs et directeurs ) sont nettement moins payés que leurs homologues du privé !
A titre indicatif , pour les directeurs , les cadres de l'qassociatif gagnent 2 fois plus que ceyx du public !
Les congés sont exactement les mêmes , l'âge de départ à la retraite idem !
Mais quand un cadre du privé part à la retraite il perçoit une indemnité équivalent à 1 mois de salaire par année passés dans l'assoc !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 17:46

Pour l'aspect salaires public/prive, je vous propose de discuter de ca par exemple:

http://www.libres.org/francais/actualite/archives/actualite_1002/secteur_public_a441.htm

Citation :
Il faut se précipiter sur le rapport du gouvernement sur les rémunérations et pensions de la fonction publique, déposé en annexe de la loi de finances pour 2003. Etabli pour la période 1990 à 2000, il est édifiant et lorsqu’on lit ces résultats, on est stupéfait d’entendre ensuite les syndicats de fonctionnaires oser réclamer l’ouverture de négociations salariales et le maintien du pouvoir d’achat pour tous. En lisant ce rapport, ce sont les salariés du privé qui devraient aller manifester contre les privilèges de ceux du public, financés… grâce à leurs impôts.

Sur la période étudiée, la progression du salaire moyen brut de la fonction publique est supérieure de 3,8 points à celle du secteur privé. Mais la situation est pire si l’on passe du salaire brut au salaire net. En effet, le taux de cotisations sociales salariales est de 16% dans le secteur public et de 20,5% dans le secteur privé. Résultat, l’écart entre le privé et le public devient de 6,23 points, au bénéfice du public, bien entendu.

Cela a permis aux fonctionnaires d’enregistrer un gain de pouvoir d’achat de 10,2% pendant cette période de 1990 à 2000, tandis que le gain dans le secteur privé n’était que de 4%.

Mais il n’y a pas que la progression, il y a aussi le niveau des salaires. La rémunération nette moyenne d’un agent de l’Etat était de 1944 euros, soit 14% de plus que celle d’un salarié du privé (1700 euros). Certes, on explique qu’il y a plus de diplômés dans la fonction publique et donc plus de cadres moyens et supérieurs. Mais l’explication ne suffit pas, puisque la situation est aussi la même pour les bas salaires. Les employés et ouvriers du secteur privé gagnaient en moyenne (net) en 2000, 14 919 euros, contre 17 O72 dans la fonction publique. Mieux encore, le salaire minimum des fonctionnaires est supérieur de 17,4% au SMIC.

Cela ne suffit pas. Dans le secteur public, la progression de carrière est quasi-automatique et régulière, ce qui n’est pas forcément le cas pour le privé.

Enfin, la comparaison des retraites est accablante. Il suffit dans le public de cotiser 37,5 années pour avoir une retraite à taux plein, alors qu’il en faut 40 dans le secteur privé. Et la retraite est calculée dans le secteur public sur la base de la dernière année d’activité et non sur la moyenne des années précédentes comme dans le privé. Ne nous étonnons pas si les retraites des fonctionnaires, indexées sur les salaires, ont augmenté de 6,2% en moyenne par an. Et tout cela n'est rien en comparaison de ce qui nous attend, puisque d'ici à 2016 plus de la moitié des fonctionnaires partiront en retraite, faisant passer le nombre de pensionnés de l’Etat de 1,9 millions de personnes à 3,2 millions en 2040. La facture sera lourde, puisque la charge passera de 30 milliards d’euros à 90 milliards…

Qui paiera tout cela ? Le secteur privé, entrepreneurs et salariés réunis.
Revenir en haut Aller en bas
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 17:51

http://www.ac2n.info/rappel_retraites_calculs.php

Et pour les retraites des fonctionnaires, lisez ca ... ou faites un mail a M.Fabius ou M.Juppe , ils vous expliqueront que tres fatigues ils prirent leur retraite a 55 ans ...
Revenir en haut Aller en bas
livaste
Délégué national
Délégué national
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4625
Personnage politique préféré : Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 18:08

[quote="Marco Polo"]


Citation :
Cela a permis aux fonctionnaires d’enregistrer un gain de pouvoir d’achat de 10,2% pendant cette période de 1990 à 2000, tandis que le gain dans le secteur privé n’était que de 4%.

faux !les salaires ne progressent même plus avec le cout de la vie !

Citation :
Mais il n’y a pas que la progression, il y a aussi le niveau des salaires. La rémunération nette moyenne d’un agent de l’Etat était de 1944 euros, soit 14% de plus que celle d’un salarié du privé (1700 euros). Certes, on explique qu’il y a plus de diplômés dans la fonction publique et donc plus de cadres moyens et supérieurs. Mais l’explication ne suffit pas, puisque la situation est aussi la même pour les bas salaires. Les employés et ouvriers du secteur privé gagnaient en moyenne (net) en 2000, 14 919 euros, contre 17 O72 dans la fonction publique. Mieux encore, le salaire minimum des fonctionnaires est supérieur de 17,4% au SMIC.

cette étude est totalement de la désinformation !
Chez nous , fonction publique d'Etat , les sécretaires sont smicardes !

Dans quel secteur du privé , la secretaire d'un directeur est elle smicarde ?
Idem pour nos OP!
Les éducateurs commencent avec un salaire mensuel de 1100 euros , à bac +3 , plus 2 années de formation !

Ctte étude a sans doute oublié de tenir compte que la fonction publique d'état , c'est d'abord les profs donc payés en Cat A, les magistrats ...
des gens à bac ++ et formation !
Rien de comparable dans le privé , je ne pense pas qu'on recrute des ouvriers sur un niveau de bac +5 , ni qu'on demande aux caissières de prendre des intiatives ...

votre éternelle agressivité contre les serviteurs de l'Etat commence vraiment à pomper l'air !
Je suis de droite depuis plus que presque tous sur ce forum mais quand je vous vois condamner sans aucune limite les fonctionnaires , je constate que vous n'êtes certainement pas en accord avec les propositions de Sarkozy !
Vous devriez changer de parti mes amis !

retirez le policiers , les gardiens de prisons , les juges , on verra bien qui rira le dernier , et à mon avis c'est vous qui pleurerez quand vous serez les victimes !
Cela ne suffit pas. Dans le secteur public, la progression de carrière est quasi-automatique et régulière, ce qui n’est pas forcément le cas pour le privé.

Citation :
Enfin, la comparaison des retraites est accablante. Il suffit dans le public de cotiser 37,5 années pour avoir une retraite à taux plein, alors qu’il en faut 40 dans le secteur privé.

Faux , il faut cotiser 40 annuités !

Citation :


. Ne nous étonnons pas si les retraites des fonctionnaires, indexées sur les salaires, ont augmenté de 6,2% en moyenne par an.

Faux , aucuen augmentation au cours de ces 5 dernières années , si ce n'est pour les plus petites retraites qui ne peuvent être inférieures au retraites minimales !


Dernière édition par le Mer 1 Aoû - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 18:18

Livaste a écrit:
Je suis de droite depuis plus que presque tous sur ce forum mais quand je vous vois condamner sans aucune limite les fonctionnaires , je constate que vous n'êtes certainement pas en accord avec les propositions de Sarkozy !
Vous devriez changer de parti mes amis !

Pour ma part effectivement, au 1er janvier 2008, je ne serai membre d'aucun parti politique, pour la bonne et simple raison que Sarkozy est en train de nous trahir ! Ensuite on verra bien ... mais la famille gaulliste radical-socialiste , elle n'est pas prete a revoir un euro de mon compte en banque.

Sinon, je ne comprend pas pourquoi tu t'enerves parce que Sarko-Fillon va supprimer moins de 0,5 % des effectifs de notre belle et grande ( et si couteuse ) fonction publique ...
Revenir en haut Aller en bas
livaste
Délégué national
Délégué national
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4625
Personnage politique préféré : Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 18:26

je n'ai pas contesté les suppressions de postes inutiles de fonctionnaires !
Et loin de là, puisque je professe que si les traitements des cat A ont perdu de leur pouvoir c'est bien parce que la gauche a recruté trop de fonctionnaires inutiles !
j'en fréquente dans les reus , je suis toujours à me demander quelle est l'utilité des bataillons de fonctionnaires DASS , jeunesse et sport , ministère et directions de la culture .. qui ne font que se bagnauder de réu en réu , sans rien faire sur aucun terrain !
Je me suis révoltée contre l'idée répandue sur ce forum , que fonctionnaire =profuteur = fainéant = surpayé !
Pour ceux qui veulent encore le croire -sans doute pour se sentir supérieur - je leur conseille d'aller faire un stage dans une prison avec les matons , d'accompagner pendant 1 semaine les éducateurs dans leurs CEF , ou les policiers dans leur commissariat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 18:40

Livaste a écrit:
Je me suis révoltée contre l'idée répandue sur ce forum , que fonctionnaire =profuteur = fainéant = surpayé !

Pour ma part, je ne me suis jamais laisse aller a dire ca. Je pose simplement une question fondamentale: comment pouvons nous avoir 5 millions de fonctionnaires dans ce pays alors que la Grande-Bretagne qui vous en conviendrez est tres proche de la France par sa population et son PIB en a 1.2 million ? Comment se fait il qu'on ait un ratio de fonctionnariat 2,3 fois superieur a celui de la Chine ( soi-disant une bureaucratie communiste ) ?

Je suis desole de le dire a nouveau pour la nieme fois, il n'y a pas d'autre solution au probleme budgetaire francais que de trancher dans le gras de la fonction publique. 40 milliards d'euros , ca fait un million de fonctionnaires a peine a supprimer peut-etre ? Faisons le , desengageons l'etat d'un tas de choses qu'il fait tres mal , privatisons ... un peu de courage !

Je constate qu'a 22 700 supressions d'emplois par an, il y en a pour 50 ans a reduire le deficit ...

Inutile de faire des prieres devant la croissance chaque matin, il n'y aura pas 4 % de croissance demain parce que Sarkozy le veut. La seule facon d'avoir 4 % de croissance, c'est de redonner de la confiance aux gens qui bossent, aux investisseurs francais et etrangers , et d'obliger les gens qui ne veulent rien foutre a bosser. Et pour redonner confiance , il faut reduire le deficit public sans delai !
Revenir en haut Aller en bas
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 18:54

Citation :
Et pour redonner confiance , il faut reduire le deficit public sans delai !

Dit ça au Japonais...

Citation :

Je pose simplement une question fondamentale: comment pouvons nous avoir 5 millions de fonctionnaires dans ce pays alors que la Grande-Bretagne qui vous en conviendrez est tres proche de la France par sa population et son PIB en a 1.2 million ?

Question de service rendu peut être? Si les anglais se sont industrialisés bien avant nous c'est aussi parce qu'ils ont une culture différente: ils demandent moins à l'état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
livaste
Délégué national
Délégué national
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4625
Personnage politique préféré : Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 18:56

J'ai l'impression que tu mélanges allégrement fonction publique et entreprise publique !
Tu vas privatiser quoi de la fonction publique régalienne ?
La justice ? la police ??

J'attends de voir cela , la justice coca cola , ou la police rachetée par midas !

Pour ce qui est des entreprises publiques , les personnels ne sont pas fonctionnaires et ne l'ont jamais été !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 19:13

Citation :
J'ai l'impression que tu mélanges allégrement fonction publique et entreprise publique !
Tu vas privatiser quoi de la fonction publique régalienne ?
La justice ? la police ??

J'attends de voir cela , la justice coca cola , ou la police rachetée par midas !

Pour ce qui est des entreprises publiques , les personnels ne sont pas fonctionnaires et ne l'ont jamais été !

Je ne melange en aucun cas la fonction publique et les entreprises d'etat ( publiques c'est trop dire maintenant ) comme EDF, GDF, SNCF , La Poste et consorts ( tout ca a privatiser uregemment).

Il y a bien 5 millions de fonctionnaires en France dont plus de 1 million a l'EN et plus de 1 Million dans dans Fonction Publique Hospitaliere. Alors je dis simplement:

1 - l'EN : dans de nombreux pays , l'education est integralement privatisee .

2 - L'Hopital : dans de nombreux pays aussi , le systeme de sante est completement privatise aussi.

3 - Sur les 3 millions qui restent, qui font du regalien, et bien on doit pouvoir en trouver aisement 500 000 qui vont de reunions en reunions, sont toujours debordes ... et qui ne servent a rien.

Loin de moi l'idee que les policiers , gendarmes , juges , surveillants de prisons , educateurs , DRIRE , et services fiscaux ne font rien et pourraient etre supprimes. Mais ca la Grande-Bretagne le fait avec 1,2 million de fonctionnaires , je suis bien desole !

Et ca n'est pas moi qui ait dit que nos douaniers ne servaient plus a rien pendant la campagne, c'est Monsieur Nicolas Sarkozy ...

Alors si M. Nicolas Sarkozy dit des choses pendant la campagne et fait le contraire apres , nous les electeurs de la vraie droite , nous lui presenterons son bon de sortie au 1er tour de l'election de 2012 !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 19:17

Citation :
1 - l'EN : dans de nombreux pays , l'education est integralement privatisee .

2 - L'Hopital : dans de nombreux pays aussi , le systeme de sante est completement privatise aussi.

Citation :

Alors si M. Nicolas Sarkozy dit des choses pendant la campagne et fait le contraire apres , nous les electeurs de la vraie droite , nous lui presenterons son bon de sortie au 1er tour de l'election de 2012

Nicolas Sarkozy a dit de privatiser ces 2 secteurs ?
Revenir en haut Aller en bas
livaste
Délégué national
Délégué national
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4625
Personnage politique préféré : Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 19:34

[quote="Marco Polo"]


Citation :
Il y a bien 5 millions de fonctionnaires en France dont plus de 1 million a l'EN et plus de 1 Million dans dans Fonction Publique Hospitaliere. Alors je dis simplement:

il y a beucoup de pays effectivement où quand tu n'as pas de quoi payer tes soins en radiothérapie ou en oncologie , tu ne te soignes pas !
C'est ce que tu préconises ?

Citation :
1 - l'EN : dans de nombreux pays , l'education est integralement privatisee .

<mzid ces pzys ne prétendent pas donner une instruction à tous les enfants , l'école est réservée aux classes très aisées !
c'est ce que tu préconises ?


Citation :
3 - Sur les 3 millions qui restent, qui font du regalien, et bien on doit pouvoir en trouver aisement 500 000 qui vont de reunions en reunions, sont toujours debordes ... et qui ne servent a rien.

encore des amalgames , tous les fonctionnaires ne font pas du régalien , la plus grande part étant des fonctionnaires territoriaux , recrutés par les CR et les CG , décentralisation oblige !

Citation :
Loin de moi l'idee que les policiers , gendarmes , juges , surveillants de prisons , educateurs , DRIRE , et services fiscaux ne font rien et pourraient etre supprimes. Mais ca la Grande-Bretagne le fait avec 1,2 million de fonctionnaires , je suis bien desole !

La GB n'est pas le modèle idéal , ne serait ce que par leur système de soins qui est préhistorique !
Quant à leur système scolaire , si tu n'en a pas le moyens , tu iras dans des écoles pire que nos structures de quartiers !

Citation :
Et ca n'est pas moi qui ait dit que nos douaniers ne servaient plus a rien pendant la campagne, c'est Monsieur Nicolas Sarkozy ...

Ce n'est pas parce qu'il le dit qu'il a raison , effectivement les douaniers ne servent à rien si on ouvre grand nos frontières !

Citation :
Alors si M. Nicolas Sarkozy dit des choses pendant la campagne et fait le contraire apres , nous les electeurs de la vraie droite , nous lui presenterons son bon de sortie au 1er tour de l'election de 2012 !

es tu sur de représenter à toi seul tous les électeurs de droite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 19:36

Voici un article rédigé par Claude Allègre en 2001 dans l'Express;

Citation :

Comparaison n'est pas raison


En référence à la population totale, nous avons moins d'agents de services publics que les Etats-Unis! Leur nombre n'est donc pas en jeu, c'est la question de leur répartition qui est posée

Avec la saison des élections, ce sujet va revenir sur le devant de la scène. Qu'ils soient de droite ou de gauche, les énarques de tout poil, s'appuyant sur des statistiques mal digérées, ne vont pas manquer de répéter qu'il y a trop de fonctionnaires en France.

Examinons le problème à partir d'une comparaison simple entre, d'un côté, la France, peuplée de ces budgétivores que dénonçait Courteline, et, de l'autre, les Etats-Unis, modernes, dynamiques, symbole d'une société libérale conquérante, archétype de l'efficacité. La proportion d'emplois dans les administrations publiques (hors secteurs de la santé et de l'éducation) par rapport à la population active est aux Etats-Unis de 4,6%: on en compte 5,8 millions pour 126,7 millions d'actifs. En France, le taux est de 7%, soit 1,78 million pour 25,5 millions. La France semble bien avoir trop de fonctionnaires! Conclusion: il faut faire des coupes dans les budgets et réduire les impôts. Examinons, à présent, ces deux secteurs clefs que sont la santé et l'éducation. On ne tiendra pas compte de la manière dont ces services sont gérés (publics en France, souvent privés aux Etats-Unis) pour ne retenir que le nombre de leurs employés. Aux Etats-Unis, 11,3% des actifs travaillent dans la santé et l'action sociale. En France, 10,5%, seulement. L'Hexagone manquerait-il d'encadrement dans la santé?

Aux Etats-Unis, on recense 10 millions d'enseignants et assimilés, soit 6,8% de la population active. En France, 1,73 million d'enseignants et assimilés (tous ministères confondus), soit 6,8% de la population active. Déficit d'enseignants. Ces données viennent modérer le jugement général, même si l'idée centrale demeure: il y a trop de fonctionnaires en France.

Refaisons les calculs en prenant comme référence la population totale. La perspective change. Dans les secteurs hors santé et éducation, la proportion tombe à 2,2% des 265 millions d'Américains. En France, elle se situe alors à 2,96%. Un excédent, toujours. Mais, si l'on opère une autre correction, parce que la gestion de la Sécurité sociale est publique en France, et privée aux Etats-Unis, la proportion tombe à 2,4%. Lorsqu'on s'en tient aux personnels de santé, le changement devient plus spectaculaire: 5,3% par rapport à la population totale aux Etats-Unis et 3,8% en France. Pour l'enseignement, les chiffres sont aussi nets: 3,8% pour les Etats-Unis; 3% pour la France. Ainsi, par rapport aux Etats-Unis, nous manquons d'enseignants! Le déficit vient d'ailleurs du seul enseignement supérieur, qui emploie 10% des enseignants chez nous, mais 28% aux Etats-Unis.

Un total rapide permet donc de constater que, en taux de la population totale, l'Hexagone emploie moins d'agents des services publics que les Etats-Unis! Ces statistiques mettent en évidence une différence considérable entre population active et population totale. Le nombre d'emplois par habitant est supérieur en moyenne de 25% aux Etats-Unis. Cela signifie que la traduction en emplois de notre dynamisme économique est faible. Mais pourquoi faudrait-il calculer la proportion de fonctionnaires en se référant uniquement aux actifs? Une société de solidarité comme la nôtre s'honore au contraire de l'égalité de tous les citoyens devant les services publics.

Ce constat, bien sûr, ne résout pas le problème des fonctionnaires dans notre pays. Si la question du nombre global ne se pose donc pas, celle de leur répartition reste entière. Car il y a trop de fonctionnaires dans certains secteurs et pas assez dans d'autres. Il faut modifier la répartition.

Thématiquement, la comparaison avec les Etats-Unis, mais aussi avec d'autres pays comme l'Allemagne, la Grande-Bretagne ou le Canada, fait apparaître pour la France deux grosses anomalies. Comment justifier 100 000 fonctionnaires des Finances, dont 10 000 à Bercy, alors que la moitié serait largement suffisante? La réforme DSK - hélas abandonnée! - n'était qu'un premier pas. Comment justifier aussi que le nombre de fonctionnaires du ministère de l'Agriculture croisse quand le nombre d'agriculteurs diminue? Géographiquement, deux exemples sont parlants. La police et le corps enseignant. L'Hexagone ne présente pas un déficit en policiers et gendarmes par rapport aux Etats-Unis, mais il y existe une répartition géographique extravagante qui fait que Paris et sa banlieue disposent de deux fois moins de policiers par habitant que New York. En ce qui concerne l'Education, les zones semi-rurales sont surencadrées par rapport aux banlieues difficiles.

Certes, comparaison ne vaut pas raison. Chaque société a sa logique et ses traditions et doit faire des choix qualitatifs d'une manière autonome. Reste qu'il faut réformer l'Etat, on ne doit pas l'affaiblir par des analyses erronées.


La répartition des fonctionnaires en France est certainement à revoir, il y a peut-être dans certains cas où l'on peut envisager de diminuer le nombre.
Mais de là à dire qu'il y en a beaucoup trop, et qu'ils sont trop payés...
Revenir en haut Aller en bas
saco
Invité



MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 20:08

[quote="livaste"]
Marco Polo a écrit:



Citation :
Il y a bien 5 millions de fonctionnaires en France dont plus de 1 million a l'EN et plus de 1 Million dans dans Fonction Publique Hospitaliere. Alors je dis simplement:

il y a beucoup de pays effectivement où quand tu n'as pas de quoi payer tes soins en radiothérapie ou en oncologie , tu ne te soignes pas !
C'est ce que tu préconises ?

Citation :
1 - l'EN : dans de nombreux pays , l'education est integralement privatisee .

<mzid ces pzys ne prétendent pas donner une instruction à tous les enfants , l'école est réservée aux classes très aisées !
c'est ce que tu préconises ?


Citation :
3 - Sur les 3 millions qui restent, qui font du regalien, et bien on doit pouvoir en trouver aisement 500 000 qui vont de reunions en reunions, sont toujours debordes ... et qui ne servent a rien.

encore des amalgames , tous les fonctionnaires ne font pas du régalien , la plus grande part étant des fonctionnaires territoriaux , recrutés par les CR et les CG , décentralisation oblige !

Citation :
Loin de moi l'idee que les policiers , gendarmes , juges , surveillants de prisons , educateurs , DRIRE , et services fiscaux ne font rien et pourraient etre supprimes. Mais ca la Grande-Bretagne le fait avec 1,2 million de fonctionnaires , je suis bien desole !

La GB n'est pas le modèle idéal , ne serait ce que par leur système de soins qui est préhistorique !
Quant à leur système scolaire , si tu n'en a pas le moyens , tu iras dans des écoles pire que nos structures de quartiers !

Citation :
Et ca n'est pas moi qui ait dit que nos douaniers ne servaient plus a rien pendant la campagne, c'est Monsieur Nicolas Sarkozy ...

Ce n'est pas parce qu'il le dit qu'il a raison , effectivement les douaniers ne servent à rien si on ouvre grand nos frontières !

Citation :
Alors si M. Nicolas Sarkozy dit des choses pendant la campagne et fait le contraire apres , nous les electeurs de la vraie droite , nous lui presenterons son bon de sortie au 1er tour de l'election de 2012 !

es tu sur de représenter à toi seul tous les électeurs de droite ?

Les libéraux ne représentes pas la droite et encore moins la France. Il faut effectivement refermer les frontières.

saco
Revenir en haut Aller en bas
Le Duelliste
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2235
Age : 40
Personnage politique préféré : Lorenzaccio
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 21:06

Citation :
Je ne sais pa ou travaillent tes potes IC, mais moi qui suis ingenieur et cadre, je passe a l'entretien d'evaluation semestrielle sur objectifs. On m'envoie en mission a l'autre bout du monde avec 48 heures de preavis, et pas toujours aux USA ou en Australie ... J'ai survecu a X plans sociaux et revolutions culturelles avec changements de dirigeants. J'ai du licencier et dissoudre une equipe entiere en 2004 ( y compris des I et C ). Mes copains d'ecole ont deja quasiment tous connus le licenciement et le chomage. Ca fait cher paye pour un salaire de base superieur a celui d'un prof ou d'un fonctionnaire je l'admet , mais pour aussi non pas 35 heures mais 60 heures par semaine sous pression !
Tout ça c'était marqué sur la boîte quand tu l'as choisi, Marco. Ca fait partie du boulot aujourd'hui le chômage pour un ingé ou un cadre, les potes dont je parle ont tous effectivement quitté un jour un job (avant de se faire licencier ou à cause de la mauvaise santé de la boîte) pour en trouver un autre. Mais ils ont été formés pour ça, et ils ne sont pas venus pleurer après, au contraire ils considèrent même que ça augmente leur XP professionnelle et que ça les valorise.
Je ne conteste pas que tu aies un salaire supérieur au mien. Tu travailles plus, je ne fais jamais 60 heures par semaine et je ne suis jamais jet-lagé ( Wink ). Mais j'ai accepté de faire le job que je fais précisément parce que le deal c'était quantité de travail raisonnable pour qualité de vie qui me convenait. J'aurais pu faire d'autres choix, tu as fais les tiens, n'en rends pas les autres responsables, et assume comme un grand. Je rejoins Livaste sur ce rejet massif et bien facile des fonctionnaires. Si vous n'êtes pas contents de vos conditions de boulot, bougez-vous le derrière pour les changer. Mon entrée en prépa on ne me l'a pas donnée, mon concours non plus, j'ai bossé depuis que j'en ai l'âge pour payer mes études et je n'ai pas arrêté jusqu'à l'obtention de l'agreg. Celui qui veut ma place, il n'a qu'à venir la prendre et celui qui trouve que je suis un privilégié, il peut toujours s'inscrire au concours et montrer ce qu'il sait faire.

Citation :
Pour ma part effectivement, au 1er janvier 2008, je ne serai membre d'aucun parti politique, pour la bonne et simple raison que Sarkozy est en train de nous trahir !
Et tu t'attendais à quoi, Marco ?... Le Grand Soir libéral ? Tu n'es pas si naïf d'habitude. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
livaste
Délégué national
Délégué national
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4625
Personnage politique préféré : Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 22:11

Le Duelliste a écrit:
Et tu t'attendais à quoi, Marco ?... Le Grand Soir libéral ? Tu n'es pas si naïf d'habitude. Wink

je ne comprends pas les ultra s libéraux , Sarko avait annoncé son programme , somme toute dans la lignée gaulliste , sauf pour ce qui concerne l'Europe !
Et s'il avait été ultra , il aurait été rejeté par la gauche et par une grande partie de la droite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vladana
1er avertissement
1er avertissement


Nombre de messages : 2141
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 22:17

en tout cas livaste, personne ne s'attendait à du chirac bis, et c'est pour l'instant ce q'on a.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
livaste
Délégué national
Délégué national
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4625
Personnage politique préféré : Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 22:24

Je ne vois pas beaucoup de essemmblance avec chirac , j'en vois pas du tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Mer 1 Aoû - 23:44

Citation :
La répartition des fonctionnaires en France est certainement à revoir, il y a peut-être dans certains cas où l'on peut envisager de diminuer le nombre. Mais de là à dire qu'il y en a beaucoup trop, et qu'ils sont trop payés...

Je plussoi, redéployer c'est donc reconvertir, ma mère est agent de service des écoles maternels elle voudrait bien finir bibliothécaire...

Citation :

Mon entrée en prépa on ne me l'a pas donnée, mon concours non plus, j'ai bossé depuis que j'en ai l'âge pour payer mes études et je n'ai pas arrêté jusqu'à l'obtention de l'agreg.

Idem, le mérite ça doit payer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Jeu 2 Aoû - 4:02

Livaste a écrit:
Citation :
Le Duelliste a écrit:
Et tu t'attendais à quoi, Marco ?... Le Grand Soir libéral ? Tu n'es pas si naïf d'habitude.


je ne comprends pas les ultra s libéraux , Sarko avait annoncé son programme , somme toute dans la lignée gaulliste , sauf pour ce qui concerne l'Europe !
Et s'il avait été ultra , il aurait été rejeté par la gauche et par une grande partie de la droite

Je n'ai rien d'un naif et tout d'un pragmatique; et malheureusement je crois au scenario argentin pour la France a cause de l'etat deliquescent de nos finances publiques. Un signe ne trompe pas: l'euro est devenu inssuportable par l'economie francaise comme le peso dollarise l'etait devenu pour l'Argentine ... La politique de Jospin , Chirac ou Sarkozy est une politique de compromis avec les syndicats et la fonction publique, comme celle des heritiers de Peron. On aura le meme resultat.

Oui Sarkozy a tenu trois discours en deux ans:
1 - en 2005-2006 : la rupture
2 - ensuite a partir de l'automne 2006 : le discours centriste de Guaino
3 - et le discours lepeniste ...

Avec ca , il a reussi a gagner et maintenant gouverne au centre-gauche, deroulant son programme apparemment, mais en realite les differents textes de lois qui passent sont vides de mesures concretes et efficaces, et sans doute n'y aura t'il jamais de decrets d'application.

L'UMP gronde Livaste , je ne suis pas seul ... les parlementaires UMP sont furieux ! Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Jeu 2 Aoû - 4:07

Le Duelliste a écrit:
Tout ça c'était marqué sur la boîte quand tu l'as choisi, Marco. Ca fait partie du boulot aujourd'hui le chômage pour un ingé ou un cadre, les potes dont je parle ont tous effectivement quitté un jour un job (avant de se faire licencier ou à cause de la mauvaise santé de la boîte) pour en trouver un autre. Mais ils ont été formés pour ça, et ils ne sont pas venus pleurer après, au contraire ils considèrent même que ça augmente leur XP professionnelle et que ça les valorise.

Non, ca n'etait pas marque sur la boite quand je suis rentre en 1984 ... Je suis rentre dans une boite nationalisee ou les syndicats etaient tout puissants ! Mais au fil des annees , privatisation et dislocation aidant, avec ventes par appartemment , il est vrai que je me suis retrouve dans un groupe nettement moins sympathique et humain. Pour ta gouverne, j'ai change 11 fois de job en 23 ans , avec un mouvement a ma demande en moyenne chaque 3 ou 4 ans , et entre deux du a des restructurations ... La France et le monde ont considerablement evolue en 23 ans , Le Duelliste .
Revenir en haut Aller en bas
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Jeu 2 Aoû - 4:15

Le Duelliste a écrit:
Je ne conteste pas que tu aies un salaire supérieur au mien. Tu travailles plus, je ne fais jamais 60 heures par semaine et je ne suis jamais jet-lagé ( ). Mais j'ai accepté de faire le job que je fais précisément parce que le deal c'était quantité de travail raisonnable pour qualité de vie qui me convenait. J'aurais pu faire d'autres choix, tu as fais les tiens, n'en rends pas les autres responsables, et assume comme un grand. Je rejoins Livaste sur ce rejet massif et bien facile des fonctionnaires. Si vous n'êtes pas contents de vos conditions de boulot, bougez-vous le derrière pour les changer. Mon entrée en prépa on ne me l'a pas donnée, mon concours non plus, j'ai bossé depuis que j'en ai l'âge pour payer mes études et je n'ai pas arrêté jusqu'à l'obtention de l'agreg. Celui qui veut ma place, il n'a qu'à venir la prendre et celui qui trouve que je suis un privilégié, il peut toujours s'inscrire au concours et montrer ce qu'il sait faire.

Rassures toi, je n'envie nullement les fonctionnaires. J'ai l'habitude du mouvement, des demenagements ( demain prochain emmenagement tiens , tu vois je m'en fous , je ne suis pas a me stresser pour sabvoir ou je vais poser mon lit ... ). J'ai fait le tour du monde dans plusieurs sens , decouvert beaucoup de choses , de civilisations , de gastronomie ... ca un fonctionnaire lambda ne le fait pas sauf ceux des Affaires Etrangeres expatries. Et le boulot a 60 heures par semaine tant qu'il y a autre chose a faire que des feuilles Excel ou Powerpoint pour les grands chefs me convient.

Je fais simplement une constatation d'ordre macroeconomique concernant l'etat de la France et de ses finances publiques desastreuses et de la seule solution qui en soit une. Et vous vous mettez a delirer en m'amenant sur un terrain qui n'est pas le mien , a savoir le segregationnisme prive/public et les attaques personnelles. Vous n'avez donc aucun argeument macroeconomique pour me repondre ?
Revenir en haut Aller en bas
Le Duelliste
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2235
Age : 40
Personnage politique préféré : Lorenzaccio
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Jeu 2 Aoû - 10:30

Tes arguments sont viables, mais ils ne sont pas aussi désincarnés que tu veux bien le faire croire. Ton argumentation est quand même teintée d'un arrière-goût d'antifonctionnariat un peu poujadiste (genre moi je bosse et les autres pas). Mais bon j'admets que tu es quand même un de ceux qui d'une part argumentent sérieusement et d'autre part savent se départir assez vite de cette attitude primaire pour en revenir à l'essentiel. Revenons-y donc.
Citation :
Je fais simplement une constatation d'ordre macroeconomique concernant l'etat de la France et de ses finances publiques desastreuses et de la seule solution qui en soit une.
Pas la seule, mais une c'est clair. Ce n'est pas le principe que je conteste (diminution du nombre de fonctionnaires, le ratio que tu donnais était à ce titre fort intéressant, et de Closets va jusqu'à parler d'un "peuple fonctionneire"). C'est le caractère idéologique de sa présentation et de sa mise en oeuvre. Ne rêvons pas, la réforme actuellement en cours (non remplacement d'1 fonctionnaire sur 2) est dans les cartons de la gauche depuis déjà les années 90, mais elle n'a jamais été appliquée, notamment parce que le retour aux affaires de Jospin s'est accompagné d'un retour de la croissance (que vous le vouliez ou non) et d'une baisse du chômage. Mais le problème n'a pas été traité. Qu'on baisse le nombre de fonctionnaires ne me dérange pas. Qu'on le fasse de façon idéologique me sidère. A quoi cela rime-t-il de parler de ne pas remplacer un prof, ou un fonctionnaire du ministère de la Justice sur 2 ? Et encore à la limite un prof, ça se discute. On pourrait revenir sur le temps de travail si on discute rémunération, c'est pas gênant. Mais là j'ai surtout l'impression qu'on essaie de flatter la haine antifonctionnaire du bon peuple, sans aller au bout de l'idée réformatrice et sans réellement qu'il y ait d'ailleurs une quelconque réflexion autre que budgétaire derrière les mesures, ce qui est une grave erreur, car la France n'est pas l'Angleterre, la culture du fonctionnariat y est très ancrée, même chez les usagers des différents services publics. (par exemple et par expérience, les parents sont très très attachés à l'école publique, même si on essaie parfois de nous faire croire le contraire)
PS Bon courage pour ton déménagement ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Jeu 2 Aoû - 12:49

Le Duelliste a écrit:
Mais là j'ai surtout l'impression qu'on essaie de flatter la haine antifonctionnaire du bon peuple, sans aller au bout de l'idée réformatrice et sans réellement qu'il y ait d'ailleurs une quelconque réflexion autre que budgétaire derrière les mesures, ce qui est une grave erreur, car la France n'est pas l'Angleterre, la culture du fonctionnariat y est très ancrée, même chez les usagers des différents services publics. (par exemple et par expérience, les parents sont très très attachés à l'école publique, même si on essaie parfois de nous faire croire le contraire)

La tu ecris simplement que les politiques sont tous d'accord sur le constat. Ce qui est sans doute partiellement vrai, pour un DSK en particulier par exemple d'apres des sources qui l'ont connu a Bercy.

Mais le probleme est qu'il y a un vrai blocage car:
- la gauche fait un vrai blocage dans son discours officiel sur le sujet, par demagogie
- les braves francais de province craignent pour leurs services publics ( ecoles , bureaux de poste , gares et aussi medecins, pharmaciens et hopitaux). Les elus de gauche y travaillent d'ailleurs activement. J'ai pu constater combien un maire rose/rouge a influence ma mere pendant les elections sur ces themes ...
- la droite n'ose pas par manque de courage politique.

Le debat est occulte, le pays a besoin de reformes importantes, de restructurations administratives significatives dans l'interet du plus grand nombre ... et pas de coupes sombres budgetaires. Mais personne n'ose engager le debat.

Et sur ce point Sarkozy et Fillon me decoivent deja.
Revenir en haut Aller en bas
Le Duelliste
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2235
Age : 40
Personnage politique préféré : Lorenzaccio
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   Jeu 2 Aoû - 15:23

Citation :
Le debat est occulte, le pays a besoin de reformes importantes, de restructurations administratives significatives dans l'interet du plus grand nombre ... et pas de coupes sombres budgetaires. Mais personne n'ose engager le debat.
Là d'accord. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nombre de fonctionnaires au coeur du budget 2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Brest 2008, nous y étions
» médaille d'or des abrutis 1908 ... euh 2008
» Eruption d'un volcan en Islande
» Bibliothécaire d'état
» Ràl Nivea collection Chantal Thomass

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats nationaux et internationaux :: Economie-
Sauter vers: