Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 la formation professionnel sur la scelette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: la formation professionnel sur la scelette   Mer 11 Juil - 19:22

http://www.lesechos.fr/info/france/300186570.htm


Info & Secteurs > France > Actualité
FORMATION -

Un rapport du Sénat veut révolutionner la formation professionnelle
[ 11/07/07 - 11H20 ]

Une mission présidée par Jean-Claude Carle préconise la création d'un "compte épargne formation" qui couvrirait les salariés, les personnes en reconversion, en congé de formation et les retraités

Après le Centre d'Analyse stratégique, c'est au Sénat de s'attaquer au système de formation professionnelle qui connaît "des dysfonctionnements inacceptables". Pour la mission, présidée par le sénateur UMP Jean-Claude Carle, ces dysfonctionnements pénalisent les PME, les salariés peu qualifiés comme les chômeurs et se résument en trois mots : "complexité, cloisonnement, corporatisme". Une complexité illustrée par le glossaire du rapport, qui contient pas moins de dix pages d'abréviations !

Quelque 25 à 30 milliards d'euros sont consacrés chaque année à la formation professionnelle et, de manière "inadmissible", la redistribution des financements "favorise les grandes entreprises au détriment des petites" et "les salariés les mieux formés au détriment des plus fragiles", explique le rapport.

"Le modèle français ne correspond pas suffisamment aux besoins accrus d'adaptabilité et de mobilité qui caractérise notre temps, sa rénovation constitue un enjeu majeur", ajoutent les sénateurs.

Un compte épargne formation

Au chapitre des propositions, le rapport suggère que les organisations patronales et syndicales ne puissent plus émarger aux fonds de la formation professionnelle (près de 20 millions d'euros par an) et que l'Etat s'en charge directement.

La mission sénatoriale préconise d'encourager "l'individualisation et la responsabilisation", en créant un "compte épargne formation" qui couvrirait les salariés, les personnes en reconversion, en congé de formation et les retraités, et les suivrait tout au long de leur carrière même s'ils changent d'entreprise. Ce compte serait administré par "un fonds régional ad hoc géré par les apporteurs de financements". Le compte épargne formation pourrait partir d'un dispositif créé en 2004, le Droit individuel à la formation (DIF), qui deviendrait "transférable" d'une entreprise à l'autre ce qui n'est pas le cas actuellement, proposent les sénateurs, même si pour l'heure le Medef n'y est pas favorable.

Comme monnaie d'échange, la mission propose aux employeurs de supprimer leur cotisation de 0,9% de participation à la formation des salariés et de développer "un service de remplacement des salariés partis en formation" pour les petites et moyennes entreprises.

Autant de mesures qui pourraient signifier la fin de la gestion paritaire de la formation professionnelle, souvent critiquée pour son opacité, et qui reviendrait complètement à l'Etat...

Si elle veut "autoriser le transfert du DIF sur le compte épargne formation au moment de la cessation du contrat de travail", la mission ne se risque pas à fixer le montant que l'entreprise devrait provisionner pour la formation d'un salarié dont elle se sépare, renvoyant ce point "aux partenaires sociaux".

Nicolas Sarkozy, dans son programme, proposait de créer "un compte individuel d'épargne de formation, afin que chacun puisse à tout moment de sa carrière, suivre une formation vraiment qualifiante lui permettant de changer de métier, de secteur ou d'atteindre une qualification supérieure".

(Avec AFP)


J'ai qu'une chose à dire :

faite le, et vite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la formation professionnel sur la scelette   Mer 11 Juil - 19:34

Oui, ce serait une très bonne chose qu'il y ait une vraie possibilité de se former quand on est entré dans la vie active.
A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: la formation professionnel sur la scelette   Mer 11 Juil - 20:00

Ca me fait aussi penser ) ça:

http://economistes.blogs.liberation.fr/chiffrage/2007/03/mutations_et_re.html

Ce problème était quasi absent du débat présidentiel, j'espère que ce rapport va le remettre sur la table...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: la formation professionnel sur la scelette   Mer 11 Juil - 21:52

Ca éviterait des congés maladies et des démissions suivies de chômage long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
livaste
Délégué national
Délégué national
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4625
Personnage politique préféré : Sarkozy
Parti politique affilié : UMP
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: la formation professionnel sur la scelette   Mer 11 Juil - 21:54

Oui , il faut le faire et vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la formation professionnel sur la scelette   Jeu 12 Juil - 9:58

Mais il faut voir quelles seront les limites...
Aujourd'hui le Droit Individuel à la Formation, c'est 20 heures par an cumulables pendant 6 ans dans la limite de 120 heures. C'est déjà pas mal, mais ca ne permet pas toujours à un salarié de "changer de métier, de changer de secteur ou d'atteindre une qualification supérieure".

L'autre possibilité qui existe à l'heure actuelle, c'est le le Congès Individuel à la Fomation. Mais là, c'est géré par les fongecif (c'est régionnal). Il faut faire un dossier, faut demander l'autorisation d'absence à son patron, faut que le dossier soit accepté (pas évident).

Dans mon entourage, j'ai plusieurs amis qui voudraient soit changer complétement de métier, soit acquérir de nouveaux diplômes pour évoluer dans leur carrière. C'est là qu'on voit la difficulté pour se former quand on a un boulot à plein temps. Les formations (trop d'heures, trop longue dans la durée..) ne sont toujours conciliables avec les emplois du temps, et les employés ne peuvent pas se permettre de voir leurs revenus diminuer.

Je crois que le "compte épargne temps" sera un plus, mais ne sera pas encore suffisant...
Il faut peut-être aussi revoir les possibilités de formations et les êventuelles passerelles...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la formation professionnel sur la scelette   

Revenir en haut Aller en bas
 
la formation professionnel sur la scelette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel pour les lauréats du centre de formation
» Formation libraire
» DEVENIR CORRECTEUR PROFESSIONNEL
» master culture de l'ecrit et de l'image Lyon II
» Consultation Livres Hebdo? (&autres revues professionnel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats nationaux et internationaux :: Economie-
Sauter vers: