Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Suez-GDF: proches de la fusion ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco Po
Invité



MessageSujet: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Mer 27 Juin - 14:43

http://www.lefigaro.fr/actubourse/20070627.FIG000000150_la_fusion_suez_gaz_de_france_est_relancee.html

Le gouvernement devrait officialiser l'union entre les deux groupes la semaine prochaine. La ministre de l'Économie assure pourtant mercredi qu'il n'y a pas de "décision arrêtée".


ON le croyait enterré... en réalité, il n'a jamais été aussi proche : le projet de fusion entre Suez et Gaz de France, annoncé voilà un an et demi, serait sur le point de se concrétiser. Selon nos informations, le mariage pourrait être officialisé en milieu de semaine prochaine. Si c'était le cas, le gouvernement tiendrait son calendrier initial : François Fillon, peu après son arrivée à Matignon, avait prévenu que le dossier trouverait une issue, dans un sens ou dans un autre, fin juin début juillet.


À ce moment-là, le premier ministre disait encore qu'un rapprochement avec Suez n'était qu'une piste parmi d'autres pour Gaz de France. Et d'évoquer l'hypothèse d'une alliance avec la Sonatrach, l'entreprise publique algérienne d'hydrocarbures, et celle aussi d'un rapprochement avec EDF, l'autre opérateur historique.


Depuis, tout le monde a travaillé d'arrache-pied sur le dossier : l'État bien sûr, mais aussi les entreprises et les banquiers. Aujourd'hui, les hypothèses Sonatrach et EDF ne prospèrent plus. Le rapprochement entre Gaz de France et Suez est désormais considéré au sommet de l'État comme le projet le plus pertinent. Une avancée majeure, mais il reste à trouver le schéma de fusion. Hier, rien n'était encore arrêté.


La solution du « spin off »


L'affaire n'est pas aisée. Il s'agit de résoudre le problème d'écart de valorisation entre les deux entreprises. En effet, dans le projet initial de février 2006, l'offre publique d'échange entre les deux groupes devait se faire sur la base d'une action GDF contre une action Suez plus un euro de dividende exceptionnel attribué aux actionnaires de Suez. Cela afin de garantir à l'État 34 % du capital du nouvel ensemble. Or, depuis un an et demi, le cours des deux actions n'a cessé de diverger. À la clôture, hier, la différence était de 5,60 euros par action en faveur de Suez. Une somme à laquelle les actionnaires de Suez n'envisagent pas de renoncer. Dans ces conditions, il faudrait désormais verser aux actionnaires de Suez non pas 1,2 milliard mais 7 milliards d'euros pour maintenir les parités. Ce superdividende est politiquement difficilement acceptable pour le gouvernement.


À partir de là, deux autres solutions sont envisageables : faire « grossir GDF », ou faire « maigrir Suez ». La première option - elle reviendrait à une augmentation de capital à laquelle l'État devrait souscrire - est peu crédible. La seconde est beaucoup plus sérieuse. Et les pistes ne manquent pas. Encore faut-il que les actifs concernés ne soient pas cédés mais séparés de Suez. En effet, si le groupe dirigé par Gérard Mestrallet vendait un bien, il récupérerait du cash qui viendrait enrichir sa trésorerie et ne le ferait maigrir en rien. De fait, les protagonistes de l'opération privilégient la solution du « spin off » qui consiste à redistribuer aux actionnaires des actions propres à l'actif cédé, comme ce fut le cas de Total vis-à-vis d'Arkema.

Assez naturellement, un spin off, même partiel, pourrait concerner Suez Environnement, le pôle eau et propreté de Suez qui pèse une vingtaine de milliards d'euros. Dans un tel schéma, Suez céderait environ 25 % à 30 % de Suez Environnement à ses actionnaires actuels. Ils se retrouveraient donc avec des actions Suez Environnement d'un côté et des actions Suez-GDF de l'autre. Le hic, c'est que Suez ne veut pas en entendre parler : « Un spin off, même partiel, sur Suez Environnement, c'est hors de question », déclarait-on hier au siège de Suez.

Du coup, on planche toujours sur d'autres actifs à scinder. Tout est passé en revue, de Distrigaz en Belgique à Agbar en Espagne. Avec, pourquoi pas, une solution intermédiaire : recourir à un spin off pour amaigrir un peu Suez et augmenter le dividende initial de 1,2 milliard d'euros. Le dénouement est proche, mais encore incertain. Suez peut à tout moment jeter l'éponge s'il juge que ses intérêts ne sont pas préservés.

Suite à l'article du Figaro, la ministre de l'Économie, Christine Lagarde, a précisé qu'aucune décision n'avait été prise et que "toutes les options sont à l'étude". "On n'a pas de calendrier et il n'y a pas de décision arrêtée" a-t-elle déclaré mercredi.
Revenir en haut Aller en bas
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Mer 27 Juin - 14:47

Les élections sont passées, le dossier rebondit ...
Revenir en haut Aller en bas
Anarchie
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2301
Age : 38
Localisation : Courbevoie
Personnage politique préféré : Malatesta
Parti politique affilié : Aucun - Jamais de la vie : la liberté de penser avant tout!!!
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Mer 27 Juin - 20:54

Marco Polo a écrit:
Les élections sont passées, le dossier rebondit ...

cool, notre facture aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anarchieantisthene.blogspot.com/
Marco Po
Invité



MessageSujet: L’Elysée ne veut plus d’environnement dans Suez   Ven 31 Aoû - 7:23

L’Elysée ne veut plus d’environnement dans Suez


Citation :
Industrie. En posant ses conditions, Sarkozy compromet la fusion avec GDF.


Par NICOLAS CORI
QUOTIDIEN : vendredi 31 août 2007

Alors Gérard, tu vends ton activité environnement ou pas ? «Oui, peut-être…», «Non, c’est inenvisageable…» Un léger flottement a régné hier lors de la conférence de presse des résultats de Suez. Interrogé pour savoir si la cession de la branche environnement (eau et propreté) faisait partie des modalités de discussion avec l’Etat en vue de fusionner le groupe franco-belge avec Gaz de France, Gérard Mestrallet, le PDG de Suez, a fait une réponse tellement langue de bois que personne n’y a rien compris. «Cela fait partie des modalités dont je ne parlerai pas», a-t-il déclaré. Illico, l’agence Reuters a fait une dépêche pour affirmer que la vente de la filiale faisait partie de la négociation. Grave erreur ! Quelques minutes plus tard, Mestrallet, toujours à la tribune, démentait la dépêche Reuters. «Vous ne pouvez pas déduire cela de ce que j’ai dit.» Ambiance…

Sur le même sujet
Un bénéfice opérationnel record


Entre égaux. Renseignement pris auprès de ses proches, Mestrallet n’envisage en fait pas un instant de vendre la branche environnement. Sa formulation alambiquée était destinée à ne pas fâcher Sarkozy. Et à laisser ouverte la seule porte de négociation possible pour fusionner avec GDF. Car le président de la République ne veut faire la fusion que si l’environnement est cédé. Une solution destinée à ramener la valorisation de Suez au niveau de celle de GDF, pour faire une fusion entre égaux. La différence de valorisation entre les deux groupes est un obstacle sur lequel butent depuis des semaines les responsables des entreprises, et l’Etat ( Libération de mardi). Hier matin, des sources industrielles envisageaient un schéma qui pourrait satisfaire tout le monde : une filialisation des activités environnement, suivie d’une introduction minoritaire en bourse.
Echec. Pas de chance pour le patron de Suez, sa modération langagière n’a rien changé à la conviction présidentielle. Lors de son intervention à l’université d’été du Medef (voir ci-contre), Sarkozy a réitéré publiquement cette conviction : Suez doit faire «un choix stratégique en se spécialisant dans l’énergie. Il appartient maintenant à ses actionnaires d’en décider» . C’est ce qui s’appelle dire clairement les choses. Soit Suez cède, soit la fusion ne se fait pas. A moins que le président ne se dédise.
La fin du feuilleton ne devrait maintenant pas être trop longue. Par la voix de son porte-parole Laurent Wauquiez, le gouvernement avait déclaré mercredi que tout serait «au clair» à «la fin du mois de septembre». La date coïncide avec une échéance fixée par la Commission européenne. Les deux groupes ont normalement un mois pour présenter à Bruxelles leurs propositions permettant le respect de la concurrence sur le marché de l’énergie. Mais de source proche du dossier, on indiquait que le délai pourrait être beaucoup plus court. «Quand tout est rendu public, on ne peut pas tergiverser encore des semaines», commentait un financier.
Déjà, à Suez ou GDF, on se prépare à justifier un échec. Mercredi, Jean-François Cirelli, patron de GDF, affirmait que, même si la fusion ne se faisait pas, sa démission «n’était pas à l’ordre du jour» . Hier, Mestrallet affirmait que la situation était «excellente» , ajoutant : «Nous sommes préparés aux deux hypothèses : mener à bien ce projet, mais aussi poursuivre notre stratégie de stand alone .» Cette fusion sent vraiment le sapin.
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Ven 31 Aoû - 9:12

J'aime beaucoup le libéralisme à géométrie variable...
Contre evidemment, mais par rapport aux futures magouilles entre Bouygues et Aréva on ne fait que débuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Ven 31 Aoû - 16:41

Revenir en haut Aller en bas
Le Duelliste
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2235
Age : 40
Personnage politique préféré : Lorenzaccio
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Ven 31 Aoû - 16:42

J'ai une question stupide: elle va apporter quoi, cette fusion ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Ven 31 Aoû - 16:43

des licenciements?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Ven 31 Aoû - 16:59

Dow Jones le 31/08/2007 à 14:19

PARIS (Dow Jones)--Le rapprochement entre Suez (SZE) et Gaz de France (1020848.FR) pourrait être réglé ce week-end, indique La Tribune sur son site Internet.

Selon le quotidien, Suez serait d'accord pour céder une partie de son pôle environnement.

"Gérard Mestrallet, le président de Suez, mène depuis hier, avec l'aval de son conseil d'administration, des discussions avancées avec l'Elysée pour que la fusion entre son groupe et GdF aboutisse", rapporte La Tribune, rappelant que Nicolas Sarkozy a posé hier comme condition indispensable à la fusion le recentrage de Suez sur l'énergie.

"Hier soir, le premier actionnaire de Suez, le baron Albert Frère, aurait selon des sources de marché rencontré Nicolas Sarkozy pour parvenir à un accord", ajoute La Tribune.

Site Internet : http://www.latribune.fr



(END) Dow Jones Newswires

August 31, 2007 08:19 ET (12:19 GMT)

Copyright (c) 2007 Dow Jones & Company, Inc.
Revenir en haut Aller en bas
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Ven 31 Aoû - 17:09

Le Duelliste a écrit:
J'ai une question stupide: elle va apporter quoi, cette fusion ?

Dans le cadre de la dérégulation européenne du marché de l'énergie, c'est la fusion d'un petit français nationalisé, à savoir GDF, qui n'a pas la taille critique pour survivre , avec un autre petit , Suez , dont l'énergie ( au sens production et vente) ne représente que 25 milliards d'euros de chiffres d'affaires cad autant que GDF. L'Etat se débarasse donc d'un poids mort plus inquiétant qu'utile (GDF).

La branche Environnement de Suez ( à savoir Lyonnaise des Eaux , Sita ( déchets) et Degrémont ( ingénierie de l'eau) ) et sans doute la branche Services ( maintenance et services dans l'énergie ) vont être filialisées et mises en Bourse. Ce qui permettra au total par des mécanismes de transfert de dividendes et de taxes divers à l'état de se payer la branche énergie de Suez à moindre coût en roulant dans la farine les salariés des deux branches concernées et les petits actionnaires. Personnellement je voterai NON lors de l'AG des actionnaires de Suez , car j'estime que Suez avait mieux à faire en Espagne que de se marier avec une boite de branlots de fonctionnaires gérés par des fonctionnaires et des syndicalistes.


Dernière édition par le Sam 1 Sep - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Ven 31 Aoû - 18:31

Ca à l'air de coincer quand même un peu à cause de l'aspect environnement. Je me demande, et j'espère que sur ce point Marco Polo tu seras d'accord, pour qui se prend Sarko pour imposer à une entreprise une vision de la gestion de ses diverses activités. Désolé mais là on est en pleine planification soviétique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Sam 1 Sep - 5:58

Beld a écrit:
Ca à l'air de coincer quand même un peu à cause de l'aspect environnement. Je me demande, et j'espère que sur ce point Marco Polo tu seras d'accord, pour qui se prend Sarko pour imposer à une entreprise une vision de la gestion de ses diverses activités. Désolé mais là on est en pleine planification soviétique...

Je n'aime pas du tout ce que fait Sarkozy sur ce dossier, Beld.
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Sam 1 Sep - 10:09

Moi non plus. Very Happy C'est bien de trouver des gens cohérents sur leur idéee et pas aveugle militant. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Duelliste
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2235
Age : 40
Personnage politique préféré : Lorenzaccio
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Sam 1 Sep - 10:26

Merci pour les précisions concernant la fusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Sam 1 Sep - 11:52

Villepin avait été courageux dans cette affaire, on pourrait toutefois le soupçonner d'avoir voulu ennuyer Sarkozy , connaissant sans doute les clauses secrètes de l'accord manifeste entre la CGT et Sarkozy en 2004 lors de la première loi sur l'énergie.

Sarkozy lui est coincé par ses promesses de 2004, et pour çà il passe joyeusement sur le ventre des salariés et des petits actionnaires de Suez. Il sera récompensé en conséquence en 2012 vraisemblablement.
Revenir en haut Aller en bas
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Sam 1 Sep - 11:57

Arrow Réunion du CA de Suez dimanche

Fusion avec GDF : Suez convoque son conseil d'administration
NOUVELOBS.COM | 01.09.2007 | 10:09
1 réaction
Selon différentes sources, GDF envisage également de réunir son conseil d'administration pour entériner l'accord de fusion avec Suez.

Le groupe Suez devrait convoquer dès dimanche un conseil
d'administration afin d'entériner un accord sur son projet de fusion avec Gaz de France, rapporte samedi 1er septembre le journal Le Parisien.
De source proche du dossier, un conseil d'administration de Suez "pourrait se réunir dimanche en fin de journée si un accord est conclu" entre Suez et l'Elysée sur un projet de fusion.
Les deux entreprises n'excluaient pas de convoquer leurs conseils d'administration dimanche dans la soirée, a affirmé de son côté Le Figaro.

La fusion pourrait être annoncée lundi

L'annonce officielle de la fusion, qui donnerait naissance au troisième groupe mondial des entreprises cotées du secteur gaz et électricité, pourrait intervenir dès lundi.
Les discussions entre le groupe Suez et l'Elysée sur la fusion entre le groupe privé et Gaz de France pourraient aboutir à un accord "peut-être lundi", avait-on appris vendredi de source proche du dossier.
Il s'agit pour l'Elysée comme pour Suez de trouver une solution qui convienne à la fois à l'Etat, désireux de détenir dans la nouvelle entité une minorité de blocage, soit plus de 33% du capital, et aux actionnaires de Suez, compte tenu de la différence de valorisation entre les deux groupes.
Suez aurait proposé au président Nicolas Sarkozy une cotation partielle de son pôle environnement, dont il conserverait le contrôle, c'est-à-dire la détention d'au moins 34% du capital, dans une lettre transmise à l'Elysée le 21 août.
Revenir en haut Aller en bas
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Dim 2 Sep - 5:53

Revenir en haut Aller en bas
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Dim 2 Sep - 5:55

Arrow Bibliographie

De la vieille littérature sur ce dossier ...
Revenir en haut Aller en bas
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Dim 2 Sep - 6:10

ENERGIE - Fusion Suez-GDF : les détails de l'accord

NOUVELOBS.COM | 02.09.2007 | 00:06

Les dirigeants des deux entreprises et les représentants de l’Etat se sont mis d’accord samedi soir sur les modalités de la fusion. La participation de l'Etat sera de 35%.

Après avoir négocié toute la journée de samedi 1er septembre, les dirigeants de Suez, de Gaz de France et les représentants de l’Etat se sont mis d’accord en fin de soirée sur un schéma qui doit être soumis dimanche 2 septembre à l’approbation des Conseils d’administration de Suez et de GDF. Les deux entreprises fusionneront par absorption de Suez dans GDF avec une parité de un pour un. L’Etat sera actionnaire du nouvel ensemble à hauteur de 35%, ce qui lui permet de garder la minorité de blocage. Lorsqu’il était ministre des finances, Nicolas Sarkozy avait promis aux syndicats que la part de l’Etat serait de 40%, mais l’écart de parité entre les deux sociétés s’est accru ces derniers mois. En février 2005, quand Dominique de Villepin, alors Premier ministre, a annoncé la fusion, les deux sociétés avaient des valorisations identiques.


Céder l'environnement sans en perdre le contrôle

Aujourd’hui Suez vaut 54 milliards, et GDF 36 Milliards. La seule solution pour que ce mariage reste un mariage d’égaux, sans léser les actionnaires de Suez, étaient de faire maigrir Suez, et donc de l’amputer de l’une de ses activités. C’est la raison pour laquelle Nicolas Sarkozy a demandé à Gérard Mestrallet de se séparer du pôle Environnement de Suez (ex-Lyonnaise des eaux), valorisé aux alentours de 20 milliards d’euros.

Mais le patron de Suez a visiblement réussi à trouver une solution pour céder l’environnement sans en perdre le contrôle. "Tout est une question de sémantique", commente l’un de ses proches. Jeudi matin lors de la présentation des résultats, Gérard Mestrallet a insisté sur le fait que l’environnement devait rester dans le périmètre du groupe. Suez va donc proposer à ses actionnaires l’attribution de 66% du capital du pôle environnement par le biais d’une scission d’actions, ce que l’on appelle dans le jargon un "spin off".


Pacte d'actionnaires

Rebaptisé GDF-Suez, le nouvel ensemble conservera 34% de Suez Environnement, et en contrôlera de facto 48% en formant un pacte d’actionnaires, avec la Caisse des dépôts, Areva, Albert Frère et le Crédit agricole, qui sont actuellement les actionnaires de référence de Suez. Par ce moyen, l’environnement prétend se protéger, dans un premier temps au moins, des appétits que de nombreux groupes ont manifesté à son égard, comme Veolia, ou François Pinault.

Last but not least, les questions de gouvernance ont également été réglées. Gérard Mestrallet sera président du nouvel ensemble, et fera tandem avec Jean-François Cirelli, actuel pdg de GDF, qui deviendra vice-président du groupe fusionné. Yves Colliou, Jean-Marie Dauger, Jean-Pierre Hansen et Gérard Lamarche seront directeurs généraux adjoints.


Odile Benyahia-Kouider
(journaliste à Challenges, groupe Nouvel Observateur)
Revenir en haut Aller en bas
Millan
Invité



MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   Dim 2 Sep - 17:59

S'il faut en finir avec la bandes de clowns soviétiques de GDF, il est fort dommage que çà se fasse avec un montage sophistiqué qui va permettre à des affairistes proches du pouvoir de se remplir les poches. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suez-GDF: proches de la fusion ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suez-GDF: proches de la fusion ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un cas sectoriel de fusion à suivre
» Fusion DGI/DGCP
» Video (la fusion au parlement)
» MSF TRIPLE FUSION
» Fusion des collectivités et Réunification.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats nationaux et internationaux :: Economie-
Sauter vers: