Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Gallois: "Aucun complexe face à Boeing"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jarod
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Personnage politique préféré : Charles de Gaulle
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Gallois: "Aucun complexe face à Boeing"   Sam 23 Juin - 19:46

C'est un Louis Gallois tout sourire qui a accueilli Nicolas Sarkozy au salon du Bourget. Grâce aux 728 commandes, dont 425 fermes, annoncées cette semaine, le co-président d'EADS fait désormais la course en tête face à Boeing (625 commandes, contre 510 depuis janvier). Désormais confronté à l'incompréhension des salariés frappés par son plan d'économies, il défend la nécessité de Power 8.



Citation :
Qu'avez-vous pensé du discours de Nicolas Sarkozy?

Nous avons entendu un grand discours de politique industrielle. Pour quelqu'un comme moi, c'est revigorant. Je me réjouis que le Président ait apporté un soutien résolu à EADS et qu'il ait insisté sur l'importance des relations franco-allemandes. Enfin, je me félicite qu'il se rende à Toulouse le 16 juillet avec Angela Merkel et les deux actionnaires de contrôle, Daimler et Lagardère. Il a indiqué qu'il ferait à cette occasion des propositions sur le soutien que les Etats peuvent apporter à Airbus. Il a mis l'accent sur la nécessaire égalité de la concurrence. L'industrie aéronautique américaine bénéficie d'un soutien public massif. L'Europe doit en tirer les conséquences si elle veut conserver une industrie forte.


425 commandes fermes en cinq jours pour Airbus! En avez-vous gardé sous le coude ces derniers mois pour mieux briller au Bourget ?

Je ne nie pas que Boeing, Airbus ou les compagnies aériennes clientes cherchent à bénéficier de la visibilité du Salon pour mettre en valeur certaines commandes. Mais ce qui me paraît le plus significatif, c'est que les clients ont retrouvé confiance en Airbus et en ses produits. Trois produits phares ont prouvé leur dynamisme : l'A380, qui enregistre des commandes qui ne sont plus liées aux pénalités de retard, le nouvel A330 cargo et, bien sûr, l'A350. Avant le Salon, certains étaient sceptiques quant au succès de cet avion. Les 154 commandes fermes enregistrées au total pour cet appareil sont la meilleure réponse à ces rumeurs.


Le PDG du loueur d'avions ILFC réclame toujours des modifications. Obtiendra-t-il gain de cause ?

Steven Udvar-Hazy est un homme très important dans notre métier. C'est le plus grand acheteur d'avions au monde. ll donne un peu la cadence. Ses propos sur l'A350 étaient plus aimables au Bourget que ceux qu'il a tenus, début juin, à Vancouver. Pendant le Salon, il a eu un long entretien avec l'ingénieur en chef de l'A350. Je crois que cela l'a rassuré et j'espère qu'il en tirera les conséquences en passant commande. Il sait en tout cas que le dessin de l'avion est définitivement fixé et, notamment, le choix d'un fuselage composite en panneaux.


L'A350 reste néanmoins en retard sur le Boeing 787 et ses 628 commandes...

Nous ne vendons cet avion que depuis décembre 2006, alors que Boeing commercialise le 787 depuis plus de trois ans. Ils sont partis avant nous, puisque le 787 sortira en 2008 et l'A350 en 2013. Mais le marché est très large, et je pense que nous aurons le meilleur avion. Nous n'avons aucun complexe face à Boeing.


Pourquoi maintenez-vous le plan de restructuration Power 8 malgré ces succès commerciaux ?

La compétitivité ne s'évalue pas en fonction des ventes mais des coûts. Power 8 reste indispensable afin d'adapter l'entreprise à la contrainte énorme que représente la faiblesse du dollar. Par ailleurs, les suppressions d'emplois concernent uniquement les postes dits de structure, n'ayant pas de rapport direct avec la production. Parallèlement à ces départs, nous sommes en train d'embaucher sur les lignes de production. L'emploi industriel au sein d'Airbus a ainsi progressé depuis le début de l'année.


Le site de Méaulte, dans la Somme, peut-il être vendu à un groupe étranger comme le chinois Avic ?

Je ne souhaite pas répondre à ce stade. Avic s'est présenté très tardivement pour les sites concernés. Plus généralement, Airbus a des partenaires américains et continuera d'en avoir, mais je trouve qu'il est important que l'entreprise s'entoure aussi de partenaires européens forts.


Les Français craignent de faire les sacrifices tout de suite, alors qu'ils seraient différés en Allemagne où la législation sociale est plus protectrice...

J'ai parfaitement conscience de cette crainte. J'affirme très clairement que les rythmes d'application doivent être similaires dans les différents pays et que nous n'irons pas plus vite d'un côté du Rhin que de l'autre. Je pense d'ailleurs qu'il n'y a pas de volonté de blocage. Dans chaque pays, les partenaires sociaux sont conscients de la nécessité d'un plan de compétitivité.


Comment expliquez-vous le cafouillage avec le coprésident allemand d'EADS, Thomas Enders, qui a déclaré que le groupe étudiait la vente de sa participation dans Dassault.

Nous avons signé ensemble un communiqué pour démentir que le conseil d'EADS travaille sur ce sujet. Il n'y a donc pas d'incident et nos relations au quotidien sont bonnes et faciles.


Etes-vous favorable à la fin de la double commande franco-allemande, avec un président non exécutif et un directeur général ?

Ce n'est pas le mode de fonctionnement optimal, et il faudra se diriger progressivement vers une gouvernance plus normale. J'ai tendance à penser que cela prendra du temps.


EADS va-t-il participer à la recomposition de l'industrie européenne de défense?

EADS joue un rôle central dans l'industrie de défense européenne. Avec 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires dans ce secteur, nous sommes le numéro deux européen, derrière le britannique BAE Systems et devant le français Thalès. Nous serons clairement acteurs des recompositions qui pourraient s'effectuer en Europe.


Pourquoi avez-vous lancé un appel sur le thème des avions écologiques ?

La protection de l'environnement est le défi majeur des prochaines décennies pour le transport aérien. Si nous voulons qu'il continue à se développer, il va falloir limiter son impact sur l'environnement. Cela suppose une action concertée de tous les acteurs : fabricants d'avions, motoristes, compagnies aériennes, aéroports, responsables du trafic aérien. Une action commune d'Airbus et de Boeing sur l'environnement me semblerait d'ailleurs très utile ; elle aurait un effet d'entraînement. Les Etats doivent également se saisir de la question, et notamment favoriser le remplacement des flottes. Une grande partie de la pollution est due aux avions anciens.


N'y a-t-il pas une dose de marketing dans ce discours, dans la mesure où les compagnies aériennes vous réclament de toutes façons des avions plus économes en carburant ?

La hausse du prix du pétrole est une incitation très forte pour réduire la consommation. Les efforts d'économie sont d'ailleurs dans la tradition de l'industrie aéronautique depuis son origine. Ces efforts complètent ceux que nous faisons, avec les motoristes sur la réduction du bruit ou des émissions d'oxyde d'azote. Sur les 350 millions d'euros investis chaque année par Airbus en recherche et technologie, sans doute, les deux tiers visent directement ou indirectement à réduire la trace environnementale des avions.

_________________
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur » (Le Figaro)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oeuvre-orient.fr/
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Gallois: "Aucun complexe face à Boeing"   Sam 23 Juin - 19:59

La vrai erreur d'Airbus c'est l'A 380, cela va être un échec cuisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Gallois: "Aucun complexe face à Boeing"   Sam 23 Juin - 21:49

Citation :
La vrai erreur d'Airbus c'est l'A 380, cela va être un échec cuisant.

Ils ont pas mal de commandes et c'est aussi un moyen de tester des technologie future. Moi j'y crois, on en reparle dans 10 ou 15 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Gallois: "Aucun complexe face à Boeing"   Sam 23 Juin - 22:11

Moi je n'y crois pas, je pense qu'il est trop gros et n'est pas sur le bon segment de taille, on verra à l'usage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Gallois: "Aucun complexe face à Boeing"   Sam 23 Juin - 22:28

Ca dépendra de la stratégie de compagnie aérienne, on vera dans 380 uniquement entre le grand Hub, des 350 et 787 entre les hub et les petits aéroports.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Gallois: "Aucun complexe face à Boeing"   Sam 23 Juin - 22:29

Avec l'A 380 il y en plus un problème d'attente plus grande pour que les vortex du sillage se dissipent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Gallois: "Aucun complexe face à Boeing"   Sam 23 Juin - 22:40

Citation :
Avec l'A 380 il y en plus un problème d'attente plus grande pour que les vortex du sillage se dissipent.

Ils ont du prendre en compte ça dans leur calcul de rentabilité, sinon personne en acheterai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Gallois: "Aucun complexe face à Boeing"   Sam 23 Juin - 22:42

Oui et non, il y a 4 ans il y a des gens qui bossaient encoe sur ça, alors j'ai un doute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Gallois: "Aucun complexe face à Boeing"   Sam 23 Juin - 23:04

L'intérêt de l'A380 est clairement situé sur les très longs vols et les très grandes villes genre Tokyo, New York , Shanghai , Singapore, avec une conception strictement orientée vers le prix de revient . Cet avion se vendra et il va connaitre la gloire comme le mythique B747 aujourd'hui complètement dépassé en consommation de carburant, bruit , prix de revient ... mais qui existe encore sur Hong-Kong ( Cathay Pacific ) , Seoul ( KAL ) , les USA.

Le problème de l'A380 est un retard technique surtout du aux allemands de Hambourg dans les cablages. Et evidemment, la parité monétaire du moment est à l'avantage des américains.

Rappelez vous que Boeing dormait tranquille et que quand Airbus a lancé son programme A380 , Boeing a répliqué avec son B787 Dreamliner qui est plus un conccurrent des A340 sur de très longues distances qu'autre chose. Et ne vole pas encore je pense.

Et nous on leur a sorti l'350 sur le même créneau que le le B787.
Revenir en haut Aller en bas
karg se
2è avertissement
2è avertissement


Masculin
Nombre de messages : 3119
Age : 35
Localisation : Cestas
Personnage politique préféré : AWESOM Ô 4000
Parti politique affilié : MDUE: Mouvement Gauchiste Ultralibéral Evolutioniste
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Gallois: "Aucun complexe face à Boeing"   Dim 24 Juin - 15:53

On a l'avantage d'avoir une gamme plus large, souvenez vous du flop du sonic cruser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=10122
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gallois: "Aucun complexe face à Boeing"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gallois: "Aucun complexe face à Boeing"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Connaissez-vous "la face cachée" d'ANGELINA JOLIE?
» De Gaulle La face cachée"
» Website "In Commemoration of F912 Wandelaar"
» Alessandra Amoroso "Il mondo in un secondo" - 20 dicembre 2010
» "S'immoler à 20 ans", récit d'une infirmière en Af

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats nationaux et internationaux :: Economie-
Sauter vers: