Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy

Forum politique au service de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Quand l'électricité était privée ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Jarod
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Personnage politique préféré : Charles de Gaulle
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:04



Citation :
« Faut-il vraiment nationaliser le secteur de l’électricité ? » Telle aurait pu être la question incongrue posée au lendemain de la Seconde guerre mondiale par tous ceux - ils étaient rares- qui auraient voulu braver l’opinion commune et mettre en doute ce qui allait devenir une exception française. A cette date, en effet, personne ou presque ne doutait du fait que le service public était incompatible avec les logiques du marché. Dans un pays ruiné et dévasté, il allait de soi que cet outil essentiel de la vie économique devait être contrôlé par la nation et que seul l’Etat pouvait mener à bien le vaste chantier de la reconstruction d’un service électrique en France.


Le réseau le plus dense du monde

Et pourtant, peu d’entreprises privées ont été aussi performantes que les entreprises électriques avant la naissance d’EDF. En vingt ans, la production a été multipliée par 5, passant de quatre milliards de kWh en 1919 à vingt-deux milliards en 1939. Mieux, si l’on prend aussi en compte les programmes en cours de réalisation au lendemain de la guerre et la mise en service des barrages dont les compagnies privées assuraient la construction depuis l’avant-guerre, ce sont trente-cinq milliards de kWh qui ont été atteints en 1950, neuf fois le chiffre initial alors que le PIB n’a progressé que de 40% pendant ces trente années.

Mieux encore, le réseau français du transport électrique était, à la veille de la nationalisation, le plus dense du monde, avec une desserte de 22,5 km de lignes de plus de 100 000 V pour 1000 km2, contre seulement 5 pour les Etats-Unis, 15 pour la Grande-Bretagne et 18 pour l’Allemagne. Dans l’Hexagone, le kilométrage total de lignes à très haute tension est passé de 899 km en 1923 à 12 403 km en 1945. A la veille de la guerre, un réseau national permettait ainsi d’établir d’étroites solidarités régionales et pouvait faire face à des situations très changeantes. Il concernait les 4/5 du pays tandis que celui de la Grande-Bretagne ne couvrait que le tiers du territoire. De même, la capacité de transit ( en kilowattheures par kilomètre et par 1000 habitants) était de l’ordre de 150 contre 50 pour la Grande-Bretagne. Alors qu’au lendemain de la Première guerre, 20% seulement des communes jouissaient de l’électricité, au 1er janvier 1937, le pourcentage atteignait 96% ! A cette date, le kilowattheure éclairage avait seulement triplé depuis 1914 alors que, dans le même temps, le kilogramme de pain avait sextuplé, le litre de vin quintuplé et le ticket de métro en deuxième classe septuplé. Malgré les multiples attaques dont ils ont été l’objet, les industriels de l’électricité n’ont donc pas failli à leur tâche, alors même que l’Etat n’a apporté que tardivement sa contribution par le biais des programmes officiels.


Des entrepreneurs d’envergure

Cette performance, la France le doit à des entrepreneurs d’envergure saisis par « l’esprit américain ». Le plus connu d’entre eux est Ernest Mercier. Né en 1878 à Constantine, sorti de Polytechnique en 1899, il fait une guerre brillante dans les Balkans qui lui vaut d’être décoré par les Roumains. Membre du cabinet Loucheur, ministre de l’Armement, il prend la mesure du manque de rationalisation du secteur électrique. Disposant de fonds importants fournis par la Lyonnaise des eaux qui voulait étendre ses activités, il crée l’Union d’Electricité qui rationalise l’ensemble du secteur électrique . Deux « super-centrales », Gennevilliers et Vitry, alimentent la région parisienne. Véritable modèle, l’usine de Gennevilliers est la plus grande usine thermique au monde et la plus moderne d’Europe. Fondateur également de la Compagnie française des pétroles, Ernest Mercier, détesté par la gauche, est bien le « Roi » de l’électricité.

Le plus énigmatique de ces patrons de l’électricité est Pierre-Marie Durand. Avoué lyonnais, reconverti dans les affaires, il fonde en 1906 l’Energie industrielle qui multiplie les acquisitions et finit , en 1946, par desservir 6,3 millions de Français ( un sur six) dans 38 départements, essentiellement du sud de la France.

Le plus intriguant est sans doute Pierre Azaria. Né orphelin en décembre 1865 au Caire d’un père négociant arménien orthodoxe décédé peu auparavant, Bedros Azaria fait ses études en France où il prend le prénom de Pierre, est reçu à l’Ecole centrale et devient à sa sortie directeur de l’Electricité de Rouen, un poste peu prestigieux qui correspond à son médiocre classement, 110ème sur 186 diplômés. Sous son impulsion, la Société prospère . Le nombre des abonnés passe de 305 en 1891 à 1700 en 1899. La station centrale de Rouen vient alors, si l’on rapporte le nombre de kilowatts vendus annuellement au nombre d’habitants, au premier rang de toutes les usines de production d’électricité en France à cette époque. . En 1898, il fonde une entreprise plus grande et plus ambitieuse, la Compagnie générale d’Electricité qui s’intéresse surtout aux villes disposant d’un potentiel d’expansion important, Nancy, Amiens, Nantes, Bordeaux puis Marseille. Au tournant des années 1930, l’entreprise qui deviendra en 1991 Alcatel-Alsthom réalise un chiffre d’affaires de près de 240 millions de francs-or, un chiffre multiplié par 15 depuis 1914 alors que dans le même temps, le PIB n’a été multiplié que par 2. Elle emploie alors plus de 20 000 personnes et rassemble une cinquantaine de sociétés.

Un parcours exemplaire qui illustre aussi celui de la branche. En 1919, on ne comptait que 19 entreprises électriques parmi les 150 premières sociétés industrielles cotées en bourse ; elles sont 37 en 1939 avec des actifs qui ont progressé de 1,6 milliard de francs à 19,5 milliards, soit du dixième au quart du total des capitaux détenus par l’ensemble des sociétés. Aucun secteur n’a connu une réussite comparable

Cette performance, la France la doit aussi aux ingénieurs , alors considérés comme les grands prêtres des temps modernes. La plupart d’entre eux avaient connu l’expérience du feu pendant la guerre. Embauchés dans des entreprises qui leur faisaient la part belle, ils instaurèrent un professionnalisme assez particulier dans le monde des affaires, donnant priorité à l’organisateur sur le commerçant et aux intérêts de la nation sur ceux des groupes particuliers.


Pourquoi nationaliser ?

Autant dire que le capitalisme privé est loin d’avoir failli à la tâche. Autant dire que là, comme ailleurs, la nationalisation doit plus à l’idéologie qu’à la raison. Tout d’abord, les patrons de l’électricité faisaient partie de ces « deux cent familles » si détestées qui composaient les conseils d’administration des entreprises les plus puissantes. D’ailleurs, en 1945, Jacques Duclos la présente non pas comme une mesure économique mais « comme une arme contre l’ennemi de classe, contre les trusts, les grands monopoles, les capitalistes ».

C’est que surtout les patrons électriciens se mêlèrent beaucoup de politique , rédigèrent de nombreux articles et, par anticommunisme, se rapprochèrent d’une droite intransigeante. Ernest Mercier, par exemple, recommandait d’étendre les pouvoirs du gouvernement et de l’administration aux dépens du Parlement et des partis poiltiques. Fondateur du Rassemblement français qui compta, à son apogée en 1926-1928 quelque dix mille adhérents, fréquentant le salon du maréchal Lyautey où il côtoyait le colonel de la Rocque, il partageait avec Ford l’idée que la rationalisation était l’antichambre de la société de consommation et de la paix sociale. Condamnant le malthusianisme et la frilosité des banquiers, le baron Empain , un des leurs, écrivait : « Beaucoup de nos financiers manquent de psychologie et d’imagination. Pour mobiliser l’épargne d’aujourd’hui, il faut recourir à des procédés en harmonie avec le temps que nous vivons et capables de toucher des nouvelles couches sociales et inciter ainsi directement au travail et à la production. » En fait, s’ils intervinrent tant dans la politique, c’est qu’ils avaient pris conscience du retard de la France en matière de consommation électrique et qu’ils déploraient les hésitations des pouvoirs publics à investir dans les grands projets. Le paradoxe est qu’ils furent nationalisés parce que, en fin de compte, ils avaient raison !


Jacques Marseille Professeur à l’université de Paris-I Sorbonne

Bibliographie
Histoire générale de l’Electricité en France, publiée par l’Association pour l’histoire de l’électricité en France, Fayard, 1994

_________________
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur » (Le Figaro)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oeuvre-orient.fr/
saco
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:13

Pauvre Jacques Marseille, la nationalisation de l'électricité était nécessaire pour des raisons à la fois stratégiques géopolitiques, pour des raisons de services publiques et aussi pour des raisons d'équilibre des territoires en terme d'entreprises. Comme si l'acte était neutre de l'idée, comme si les actes étaient neutres, objectifs... Ce type est à côté de ses pompes.

saco
Revenir en haut Aller en bas
Anarchie
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2301
Age : 38
Localisation : Courbevoie
Personnage politique préféré : Malatesta
Parti politique affilié : Aucun - Jamais de la vie : la liberté de penser avant tout!!!
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:14

Il est de plus en plus incohérent ce Jacques Marseille....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anarchieantisthene.blogspot.com/
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:14

Vive la déclinologie !

Jarod, va faire donc un faire tour du coté de la Californie Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Personnage politique préféré : Charles de Gaulle
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:16

Je pense aussi qu'au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, il était nécessaire que l'Etat intervienne et dirige le capitalisme français. Or les temps changent ! Les Trente Glorieuses sont passées et ne reviendront pas. Il faut à tout prix changer de mentalité et réouvrir de tels secteurs à la concurrence ...

_________________
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur » (Le Figaro)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oeuvre-orient.fr/
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:16

La Lyonnaise des Eaux s'appelait alors Lyonnaise des Eaux et de l'Electricité d'ailleurs. Duclos et de Gaulle ont puni les dirigeants très à droite à la libération et spolié honteusement les actionnaires ...

Ensuite EDF est devenu une pitoyable administration gangrenée par le syndicalisme , et ce jusqu'à Giscard qui a un peu secoué le cocotier avec le plan nucléaire. Quand j'étais gosse dans les 60's , on sortait les lampes de poche et les bougies un soir sur deux parce qu'on nous coupait le courant.

Quand je pense qu'il y a encore des gens qui soutiennent qu'EDF et GDF sont des entreprises stratégiques et que seul l'état pourrait les gérer ! Et même chez nous à l'UMP avec ces pitoyables pantomines autour de l'affaire GDF-Suez !
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:20

Vous avez des exmples d'échec de privatisation de l'électricité dans le monde mais vous préférez fermer les yeux par pure idéologie libérale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saco
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:20

Je pense qu'il est très important de maintenir des secteurs comme l'électricité dans le secteur public. Pour ma part, je ne serais absolument pas hostile à nationaliser le secteur de l'eau.

saco
Revenir en haut Aller en bas
deniserp
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 34
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:20

Vivement le premier juillet et la mise en concurrence du marché de l'électricité. Je crois bien que je vais m'abonner à POWEO.

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actionpourlaliberte.unblog.fr
Anarchie
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2301
Age : 38
Localisation : Courbevoie
Personnage politique préféré : Malatesta
Parti politique affilié : Aucun - Jamais de la vie : la liberté de penser avant tout!!!
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:23

Ce que je ne comprend pas moi, mais alors pas du tout, c'est cette combativité pour offrir sur un plateau d'argent, l'electricité a de grands profiteurs, des boîtes privées, qui ne cherchent que le profit!
Il y a plein d'autres domaines ou ils pourront affuter leurs dents de requins avides qui ne touchent pas en plein coeur la salubrité et le confort de tous les français.
Il faudra vraiment m'expliquer : pour moi ce n'est pas de l'idéologie c'est du bon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anarchieantisthene.blogspot.com/
saco
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:26

Le problème des libéraux, le problème central des libéraux, c'est qu'il s'obstine à croire que les individus sont rationnels et que la somme sigma des intérèts particuliers est égal à l'intérêt collectif. C'est une erreur complète qui fait courir des risques... La France a réussi à faire en sorte que chaque français possède une ligne téléphonique, de l'électricité et de l'eau potable. C'est le sens d'une république sociale et d'un équilibre des territoires.

saco
Revenir en haut Aller en bas
deniserp
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1370
Age : 34
Localisation : Au paradis
Personnage politique préféré : Johanna, Flo', Alain Madelin
Parti politique affilié : Alternative libérale
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:28

Je conseille à tout le monde de lire cet article d'Henri Lepage sur le sit Euro92 :

http://www.euro92.com/new/article.php3?id_article=605

_________________
Vous proposez d’établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres - A.Rand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actionpourlaliberte.unblog.fr
Anarchie
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2301
Age : 38
Localisation : Courbevoie
Personnage politique préféré : Malatesta
Parti politique affilié : Aucun - Jamais de la vie : la liberté de penser avant tout!!!
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:31

deniserp a écrit:
Je conseille à tout le monde de lire cet article d'Henri Lepage sur le sit Euro92 :

http://www.euro92.com/new/article.php3?id_article=605

Citation :
La concurrence est quelque chose qui s'organise, non pas quelque chose que l'on organise

Ouaip... tu me permettras de mettre en doute cet axiome...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anarchieantisthene.blogspot.com/
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:32

saco a écrit:
Je pense qu'il est très important de maintenir des secteurs comme l'électricité dans le secteur public. Pour ma part, je ne serais absolument pas hostile à nationaliser le secteur de l'eau

L'eau est intégralement nationalisée en France. L'exécution des basses oeuvres est simplement confiée à ces boites de plombiers et d'égoutiers que sont Veolia / Générale des Eaux , Suez / Lyonnaise des Eaux et Saur ... par le système de contrat dit de concession , inventé en France par les français sous les rois ( Charles V) . Lequel modèle de concession est cité dans les cours et bouquins traitant des contrats d'ingénierie comme étant la base de l'ensemble des contrats d'ingénierie et travaux publics worldwide. La concession intègre évidemment la notion d'investissements faits par le privé d'où de temps en temps de petites discussions comme il y en a eu à Bordeaux où il y a eu un gros rabais sur le prix du m3.

Mon brave saco , sur terre , là où le système public privé coexiste pour gérer l'eau , il y a de l'eau au robinet , des égouts pas bouchés , et des rivières à peu près propre car les usines d'épuration fonctionnent. Là où les fonctionnaires syndicalistes gèrent l'eau à 100 % , tu as droit à une douche quand il pleut , tu bois du Coca et tu te laves les dents à l'eau minérale pour ne pas crever ... Crois-moi , les tropiques et pays de c... , comme l'Argentine , le Brésil , le Nigeria ou l'Asie , je connais !

D'ailleurs les chinois, pays très communiste comme vous le savez tous , privatisent massivement l'exploitation de ses systèmes d'eau pour bénéficier de l'apport de des multionationales en ingénieurs blancs qui savent bosser et qui ne tapent pas dans la caisse pour entretenir leurs maitresses ...

Foin de l'état et des nationalisations !
Revenir en haut Aller en bas
saco
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:37

Il ne me semble pas que l'eau soit géré de manière entièrement public au Brésil. Il ne me semble pas non plus que ce soit le cas des autres pays cités. Il ne me semble pas non plus que le système des concessions garantissent un bon fonctionnement dans l'ensemble des pays où il est mis en place.
Je ne crois pas non plus que les concessions soient exempt de scandale politico-médiatiques.

saco
Revenir en haut Aller en bas
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:52

Le système des concessions ne garantit généralement que la fourniture en eau. C'est déjà pas mal ...

Sinon, le modèle concessionnaire avancé où l'entrepreneur amène des capitaux dans le pays a complètement échoué dans certains pays comme l'Argentine où la dévaluation soudaine du peso en 2002 a soudainement multiplié les dettes faites en dollars US pour remettre en ordre le réseau de la ville de Buenos Aires et les usines de production d'eau potable par 4. Ce qui fait que la dite entreprise fraçaise s'est retrouvée en état de faillite et que sa maison-mère a épongé quelques milliards de dettes et de pertes. Le gouvernement argentin procédant à une nationalisation avec spoliation , l'affaire est devant un tribunal international.

Ca n'a rien à voir ni avec la technique ni avec l'éthique. La dite société a assuré le service jusqu'au dernier jour et fourni de l'eau aux habitants 100 % du temps.

Je vais te citer une petite anecdote : une société française - la même - a pris un contrat d'assistance dans une grande ville du Maghreb sur ordre de Chirac et du dirigeant de ce pays bien connu dans les hôpitaux parisiens. Pendant les négociations finales du contrat qui consistait à remplacer des incompétents locaux par une équipe de managers et d'ingénieurs français pour remettre en ordre les réseaux qui n'ont pas vu la moindre réparation depuis le départ des pieds-noirs , et bien un ami juriste m'a dit qu'il n'y avait pas d'eau dans les bureaux du ministère de l'environnement où avait lieu les négos ... Nationalises mon ami , nationalises ... il est vrai que toi tu es dans le pinard !
Revenir en haut Aller en bas
saco
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:55

le pinard c'est une autre affaire. Il faut absolument faire en sorte en Bourgogne que les éleveurs et les caveaux ne bouffent pas les domaines. Il faut aussi promouvoir les méthodes phytosanitaires.

saco
Revenir en haut Aller en bas
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 17:57

J'ai une idée : on va nationaliser les vignobles ... comme çà dans 15 ans dans ta bonne cité de Nuits-St-Georges , tu boirras du Tarangoo des coteaux de Victoria ( Asustralie ). Razz
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 18:00

Et les coupures de courant en californie marco, tu en penses quoi alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Membre banni
Membre banni


Nombre de messages : 136
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 18:00

Jarod a écrit:
Je pense aussi qu'au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, il était nécessaire que l'Etat intervienne et dirige le capitalisme français. Or les temps changent ! Les Trente Glorieuses sont passées et ne reviendront pas. Il faut à tout prix changer de mentalité et réouvrir de tels secteurs à la concurrence ...

le secteur est déjà privatisé pour les pros avec comme résultat 80 % de hausse de tarif


Dernière édition par le Mar 12 Juin - 20:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saco
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 18:01

Sacré farceur. Hors de question...

saco
Revenir en haut Aller en bas
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 18:08

beld a écrit:
Et les coupures de courant en californie marco, tu en penses quoi alors ?

Il n'y a jamais eu de coupure de courant en Californie, juste de l'agitation médiatique islamo-gauchiste en Europe sur le sujet. Il y avait risque théorique de coupure si je ne sais quelle société déposait définitivement le bilan. Mais les américains sont des gros malins et c'est pas la bas qu'une boite de services publics en faillite arrête de tourner ... les politiques y veillent , les banques exécutent , les juges vendent les boites en trois minutes aux enchères . Enron qui était le numéro 1 a bien fait faillite , il n'y a pas eu une centrale arrêtée pour çà ...

Vous vous moquez vraiment des gens avec EDF et GDF , partout ailleurs à commencer par l'Allemagne il y a plusieurs producteurs et distributeurs ( EON , RWE et une filale ... dEDF ) , la Belgique avec Suez et divers petits , l'Espagne avec Iberdrola , Endesa , et Gas Natural. Ils manquent de courant ces gens là ?

EDF , c'est bon à vendre pour 100 ou 150 milliard d'euros , çà pourrait servir à équilibrer 3 ans de budget ou payer autant de dettes.
Revenir en haut Aller en bas
Marco Po
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 18:11

saco a écrit:
Sacré farceur. Hors de question...

saco

Tu as tort , c'est délicieux le Tarango. Tu peux avaler 500 grammes de steak tout cru , boire ton coup de Tarango 15 % d'éthanol et là tu as oublié le steak et tu es mûr pour la sieste ...
Revenir en haut Aller en bas
beld
Comité éxécutif
Comité éxécutif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6223
Age : 109
Localisation : Gazagrad
Personnage politique préféré : Joseph Slatine
Parti politique affilié : PRG/Modem
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 18:44

Marco Polo a écrit:
Il n'y a jamais eu de coupure de courant en Californie, juste de l'agitation médiatique islamo-gauchiste en Europe sur le sujet


Citation :
La vague de chaleur qui recouvre l’État a mis lundi à rude épreuve le réseau de distribution d'électricité et les fournisseurs peinent à rétablir le courant chez des dizaines de milliers d'habitants. Les autorités avancent un bilan de 29 décès liés à la canicule.


Au huitième jour de la vague de chaleur qui frappe la Californie, les autorités craignent que la demande en électricité atteigne au record absolu mardi. Lundi en milieu d’après-midi, la consommation d'électricité dans cet État, où vit un Américain sur huit, est parvenue au niveau de 50.259 mégawatts. L'alerte de niveau 1, qui exhorte les usagers à réduire volontairement leur consommation, a été déclenchée à 19 heures, mais elle n'a pas suffi à soulager le réseau. L'état d'alerte de niveau 2, lors duquel des coupures de courant affectent les commerces et les entreprises dont les gérants ont donné leur accord préalable, a donc été annoncé peu après 22 heures lundi soir, selon l'Agence indépendante du système électrique de Californie (California ISO).

Les fournisseurs d’électricité ont annoncé qu'ils puisaient désormais dans les réserves pour assurer l'approvisionnement en énergie. Si l'alerte de niveau 2 se révélait aussi inefficace, alors que la demande en électricité, gonflée par l'usage de climatiseurs, devrait atteindre un record de 52.000 mégawatts mardi à la mi-journée, les autorités se verraient dans l'obligation de passer au niveau 3 et d'opérer des coupures tournantes. « C'est possible aujourd'hui », confirme une porte-parole de California ISO, Kristina Osbourne.

SOurce : Le figaro.fr

Le figaro, média islamo-gauchiste Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pwalagratter
1er avertissement
1er avertissement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1193
Age : 56
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   Mar 12 Juin - 19:12

juste un petit article pour Jarod et le soi disant complot islamo-gauchistechépakoi (à priori dans ce cas la chaleur)

AFP


Édition du mercredi 26 juillet 2006

Los Angeles -- Les États-Unis sont touchés depuis une quinzaine de
jours par une vague de chaleur qui a provoqué d'importantes coupures de
courant à New York, dans le Missouri (centre) et en Californie.

[url=][/url]
Dans cet État où la demande en électricité, gonflée par l'usage
des climatiseurs, a battu des records lundi avec 50 259 mégawatts, les
autorités ont été contraintes de décréter l'alerte à la pénurie de
niveau deux sur une échelle de trois: certaines entreprises ayant donné
leur accord préalable ont eu le courant coupé.



Le même scénario s'est reproduit hier. La canicule devrait
commencer à s'apaiser aujourd'hui, selon les services météorologiques.



La Californie vit dans la hantise de coupures d'électricité
tournantes, comme cela s'était produit lors de la crise énergétique de
2001, attribuée à une libéralisation ratée du secteur et qui avait
contraint les autorités à décréter l'état d'urgence.



Le mercure est monté à 48°C la fin de semaine dernière à Woodland
Hills, dans la banlieue de Los Angeles, un record absolu pour cette
région.



Chaque année aux États-Unis, près de 400 décès sont attribués à la
chaleur, selon le centre de contrôle et de prévention des maladies,
interrogé par l'Agence France-Presse. Aucun bilan sur d'éventuelles
victimes n'était disponible hier.



Quelque 50 000 foyers étaient encore privés de courant en début de
semaine en Californie, notamment à San Francisco. Au total, depuis le
13 juillet, plus de 700 000 foyers ont été à un moment donné dans le
noir, sans réfrigérateur ni air climatisé en Californie, selon le Los
Angeles Times.



Cet état de fait est la rançon d'années de sous-investissement dans
les infrastructures publiques, certains éléments du réseau électrique
datant des années 1930, a reconnu le département de l'énergie de Los
Angeles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'électricité était privée ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'électricité était privée ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Et si la Normandie était plus Viking que la Scandinavie ?
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» Les enfants malades à la garderie
» Forum privé.
» Quand changer pour le groupe 2?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Construire Ensemble avec Nicolas Sarkozy :: Débats nationaux et internationaux :: Economie-
Sauter vers: